Achour Cheurfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Achour Cheurfi
Naissance (60 ans)
Ahmed Rachedi, Algérie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

  • Dictionnaire de la révolution algérienne (1954-1962) (2004)
  • L'encyclopédie maghrébine (2007)
  • Dictionnaire encyclopédique de l'Algérie (2007)
  • Dictionnaire des localités algériennes (2011)
  • Petite encyclopédie de l'Algérie (2014)

Achour Cheurfi, né le à Ahmed Rachedi[1] en Algérie, est un journaliste, poète, romancier et encyclopédiste algérien. Auteur prolifique, il a publié plusieurs dictionnaires encyclopédiques consacrés à la culture et l'histoire algériennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 16 avril 1955 à Ahmed Rachedi, dans la région de Mila, il fait ses études primaires (1960-1966) dans son village natal, ses études secondaires au CEM Émir Abdelkader de Mila (1966-1970) et au lycée El Kindy de Jijel (1970-1973). Encore lycéen, il publie ses premiers poèmes dans la Revue du Conservatoire d'Alger. Il entreprend des études supérieures de journalisme à l'Institut des sciences politiques et de l'information de l'université d'Alger (1974-1978) où il soutient un mémoire consacré à la « presse syndicale et la question nationale ». Entre-temps, il collabore au mensuel Alger-Réalités avant d'entrer au quotidien El Moudjahid en tant que collaborateur pigiste (1977), puis comme journaliste professionnel une année après (1978). Il fait deux ans de magister (1978-1980), et tout en menant sa carrière de journaliste professionnel au sein du quotidien El Moudjahid, il commence à publier recueils de poésie, dictionnaires et essais.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Cornaline, Alger, ENAL,‎ , 87 p. (poésie)
  • Chahla ou Danse infidèle, Enal, Alger, 1990 (poésie)
  • Mémoire algérienne : Dictionnaire biographique, Alger, Dahleb,‎ , 896 p. (ISBN 2868771270)
  • Dictionnaire des musiciens et interprètes algériens, Alger, ANEP,‎ , 373 p. (ISBN 996190303X)
  • La classe politique algérienne de 1900 à nos jours : Dictionnaire biographique, Alger, Casbah Éditions,‎ , 512 p. (ISBN 9961642929)
  • La maison maudite, Alger, Union des écrivains algériens,‎ , 77 p. (ISBN 9961722671) (pièce de théâtre)
  • Écrivains algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, Casbah Éditions,‎ , 415 p. (ISBN 9961643984, lire en ligne)
  • Le livre des peintres algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, ANEP,‎ , 249 p. (ISBN 9961756649)
  • Dictionnaire de la révolution algérienne (1954-1962), Alger, Casbah Éditions,‎ , 495 p. (ISBN 9961644786, lire en ligne)
  • L'anthologie algérienne, Alger, Casbah Éditions,‎ , 751 p. (ISBN 9789961646403, lire en ligne)
  • L'encyclopédie maghrébine, Alger, Casbah Éditions,‎ , 1180 p. (ISBN 9789961646410, lire en ligne).
  • La presse algérienne, Genèse, conflits et défis, essai, Casbah Editions, Alger, 2010, 390 p.
  • Dictionnaire des localités algériennes : villes, villages, hameaux, qsars et douars, mechtas et lieux-dits, Alger, Casbah Éditions,‎ , 1213 p. (ISBN 9789961643365)
  • Encyclopédie des pays musulmans, Alger, Éditions Dalimen, 2012, 2 volumes.
  • Les colombes du président suivi de Le jour la nuit, Alger, Éditions Dalimen, 2013.
  • Dictionnaire du cinéma algérien et des films étrangers sur l'Algérie, Alger, Casbah Éditions, 2013, 1152 pages.
  • Petit dictionnaire du théâtre algérien : dramaturges, comédiens, résumé des pièces, Alger, éditions Dalimen, 2013 (ISBN 978-9931-306-53-5)
  • Petite Encyclopédie de l'Algérie, 5 volumes, Alger, éditions Dalimen, 2014, 3550 pages (ISBN 978-9931-306-52-8)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achour Cheurfi, Écrivains algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, Casbah Éditions,‎ , 415 p. (ISBN 9961643984, lire en ligne), p. 131-132 Document utilisé pour la rédaction de l’articleHadj Tahar (Ali).
  • Encyclopédie de la poésie algérienne de langue française, 1930-2008, Alger, Éditions Dalimen, 2009 (157 poètes - Achour Cheurfi est le 55e)   
  • Kaouah (Abdelmadjid) (dirigée et présentée par).- Quand la nuit se brise : anthologie de poésie algérienne, Éditions Points, 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cela s’est passé un 16 avril 1955, naissance de Achour CheurfiBazman, site Babzman.com. le 16 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]