Achour Cheurfi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant algérien
image illustrant un journaliste image illustrant algérien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain algérien et un journaliste algérien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Achour Cheurfi
Naissance (61 ans)
Ahmed Rachedi, Algérie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

  • Dictionnaire de la révolution algérienne (1954-1962) (2004)
  • L'encyclopédie maghrébine (2007)
  • Dictionnaire encyclopédique de l'Algérie (2007)
  • Dictionnaire des localités algériennes (2011)
  • Petite encyclopédie de l'Algérie (2014)

Achour Cheurfi, né le à Ahmed Rachedi[1] en Algérie, est un journaliste, poète, romancier et encyclopédiste algérien. Auteur prolifique, il a publié plusieurs dictionnaires encyclopédiques consacrés à la culture et l'histoire algériennes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le 16 avril 1955 à Ahmed Rachedi, dans la région de Mila, il fait ses études primaires (1960-1966) dans son village natal, ses études secondaires au CEM Émir Abdelkader de Mila (1966-1970) et au lycée El Kindy de Jijel (1970-1973). Encore lycéen, il publie ses premiers poèmes dans la Revue du Conservatoire d'Alger. Il entreprend des études supérieures de journalisme à l'Institut des sciences politiques et de l'information de l'université d'Alger (1974-1978) où il soutient un mémoire consacré à la « presse syndicale et la question nationale ». Entre-temps, il collabore au mensuel Alger-Réalités avant d'entrer au quotidien El Moudjahid en tant que collaborateur pigiste (1977), puis comme journaliste professionnel une année après (1978). Il fait deux ans de magister (1978-1980), et tout en menant sa carrière de journaliste professionnel au sein du quotidien El Moudjahid, il commence à publier recueils de poésie, dictionnaires et essais.

Œuvre[modifier | modifier le code]

  • Cornaline, Alger, ENAL, , 87 p. (poésie)
  • Chahla ou Danse infidèle, Enal, Alger, 1990 (poésie)
  • Mémoire algérienne : Dictionnaire biographique, Alger, Dahleb, , 896 p. (ISBN 2868771270)
  • Dictionnaire des musiciens et interprètes algériens, Alger, ANEP, , 373 p. (ISBN 996190303X)
  • La classe politique algérienne de 1900 à nos jours : Dictionnaire biographique, Alger, Casbah Éditions, , 512 p. (ISBN 9961642929)
  • La maison maudite, Alger, Union des écrivains algériens, , 77 p. (ISBN 9961722671) (pièce de théâtre)
  • Écrivains algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, Casbah Éditions, , 415 p. (ISBN 9961643984, lire en ligne)
  • Le livre des peintres algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, ANEP, , 249 p. (ISBN 9961756649)
  • Dictionnaire de la révolution algérienne (1954-1962), Alger, Casbah Éditions, , 495 p. (ISBN 9961644786, lire en ligne)
  • L'anthologie algérienne, Alger, Casbah Éditions, , 751 p. (ISBN 9789961646403, lire en ligne)
  • L'encyclopédie maghrébine, Alger, Casbah Éditions, , 1180 p. (ISBN 9789961646410, lire en ligne).
  • La presse algérienne, Genèse, conflits et défis, essai, Casbah Editions, Alger, 2010, 390 p.
  • Dictionnaire des localités algériennes : villes, villages, hameaux, qsars et douars, mechtas et lieux-dits, Alger, Casbah Éditions, , 1213 p. (ISBN 9789961643365)
  • Encyclopédie des pays musulmans, Alger, Éditions Dalimen, 2012, 2 volumes.
  • Les colombes du président suivi de Le jour la nuit, Alger, Éditions Dalimen, 2013.
  • Dictionnaire du cinéma algérien et des films étrangers sur l'Algérie, Alger, Casbah Éditions, 2013, 1152 pages.
  • Petit dictionnaire du théâtre algérien : dramaturges, comédiens, résumé des pièces, Alger, éditions Dalimen, 2013 (ISBN 978-9931-306-53-5)
  • Petite Encyclopédie de l'Algérie, 5 volumes, Alger, éditions Dalimen, 2014, 3550 pages (ISBN 978-9931-306-52-8)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achour Cheurfi, Écrivains algériens : Dictionnaire bibliographique, Alger, Casbah Éditions, , 415 p. (ISBN 9961643984, lire en ligne), p. 131-132 Document utilisé pour la rédaction de l’articleHadj Tahar (Ali).
  • Encyclopédie de la poésie algérienne de langue française, 1930-2008, Alger, Éditions Dalimen, 2009 (157 poètes - Achour Cheurfi est le 55e)   
  • Kaouah (Abdelmadjid) (dirigée et présentée par).- Quand la nuit se brise : anthologie de poésie algérienne, Éditions Points, 2012.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cela s’est passé un 16 avril 1955, naissance de Achour CheurfiBazman, site Babzman.com. le 16 avril 2015.

Liens externes[modifier | modifier le code]