Achille Marie Gaston Floquet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Floquet.
Achille Marie Gaston Floquet
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
NancyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Membre de

Achille Marie Gaston Floquet, né le à Épinal et mort le à Nancy, est un mathématicien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études à l'École normale supérieure à Paris, il devint professeur de mathématiques pures et d'analyse à Nancy en 1879. Il fut membre de l'Académie de Stanislas[1].

Gaston Floquet fit ses études au Lycée Louis le Grand à Paris avant d'entrer à l'École Normale Supérieure en 1869. L'année suivante la guerre franco-prussienne éclatait. Floquet rejoignit l'armée de la Loire comme sous-lieutenant et combattit jusqu'à la signature du traité de paix. Il regagna ensuite l'École Normale Supérieure où il termina ses études en 1873. Le 19 septembre de la même année il fut nommé professeur de mathématiques au Lycée de Belfort. En 1875 il passe l'agrégation et une semaine plus tard il est nommé professeur en mathématiques élémentaires au Lycée d'Angers? Le 8 novembre 1876 il est nommé professeur en mathématiques spéciales au Lycée de Clermont-Ferrand.

Le 13 février 1878 il est nommé maître de conférences à la faculté des sciences de Nancy. Nancy avait gagné en importance après la guerre: désormais proche de la frontière allemande, la ville était le refuge de tous ceux qui fuyaient la nationalité allemande.

Floquet soumit sa thèse de doctorat Sur la théorie des équations différentielles linéaires à la faculté des sciences de Paris le 8 avril 1879.

Une grande partie de ses travaux ultérieurs développa des idées émises dans cette thèse. Par exemple il publia trois articles avec le titre: Sur les équations différentielles linéaires à coefficients périodiques , deux en 1881 et le troisième en 1883. En 1884 il publia Addition à un mémoire sur les équations différentielles linéaires et Sur les équations différentielles linéaires à coefficients doublement périodiques Les deux articles de 1881 et le second article mentionné de 1884 parurent dans les Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, les autres dans les Annales de l'École Normale Supérieure.

En novembre 1879 Floquet obtint la position temporaire de professeur à Nancy, et l'année suivante il y fut chargé du cours de mathématiques. En 1880 il obtint la chaire de mathématiques pures et d'analyse. Il fut nommé doyen de la Faculté des Sciences de Nancy en 1905. Il créa un certain nombre d'instituts qui contribuèrent à faire de Nancy un centre de pointe en recherche scientifique. Il continua à publier des articles de haute tenue sur les mathématiques et l'astronomie dans les Comptes Rendus et dans divers journaux nancéiens. Entre autres: Sur une classe d'équations différentielles linéaires non homogènes (1887), Sur une propriété de la surface xyz = l3 (1888), Sur le mouvement d'un fil dans un plan fixe (1889), Sur l'équation de Lamé (1895), Sur le mouvement d'un point ou d'un fil glissant sur un plan horizontal fixe lorsqu'on tient compte de la rotation de la terre et du frottement (1898), Sur les équations intrinsèques du mouvement d'un fil et sur le calcul de sa tension (1901), et L'astronome Messier (1902).

Floquet passa la totalité de la première guerre mondiale à Nancy en dépit des bombardements. Il mourut en 1920.

(ces informations sont la traduction partielle d'un article de J J O'Connor and E F Robertson)

Note et référence[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]