Achaguas (municipalité)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Achaguas.

Achaguas
Drapeau de Achaguas
Drapeau
Achaguas (municipalité)
Administration
Pays Drapeau du Venezuela Venezuela
État Flag of Apure State.svg État d'Apure
Nombre de paroisses 6
Chef-lieu Achaguas
Maire José Guevara (PSUV)
Démographie
Population 58 516 hab. (2011)
Densité 3,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 7° 46′ 58″ nord, 68° 13′ 37″ ouest
Superficie 1 575 400 ha = 15 754 km2
Localisation
Localisation de Achaguas
Géolocalisation sur la carte : Venezuela
Voir sur la carte administrative du Venezuela
City locator 14.svg
Achaguas
Géolocalisation sur la carte : Venezuela
Voir sur la carte topographique du Venezuela
City locator 14.svg
Achaguas
Sources
Municipalités du Venezuela

Achaguas est l'une des 7 municipalités de l'État d'Apure au Venezuela. Son chef-lieu est Achaguas. En 2011, la population s'élève à 58 516 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Subdivisions[modifier | modifier le code]

La municipalité est divisée en six paroisses civiles :

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Les premières élections au suffrage direct du mandat de maire, ou alcalde en espagnol, ont eu lieu en 1989 avec l'élection de Eleazar Pérez Zarate.

Période Nom Parti % de vote Notes
1989-1992 Eleazar Pérez Zarate AD Première élection au suffrage direct.
1992-1995 Pedro Díaz Castillo AD Seconde élection au suffrage direct.
1995-2000 Pedro Díaz Castillo AD Réélection.
2000-2004 Oswaldo Córdoba AD 41.10 Troisième élection au suffrage direct.
2004-2005 Luis Montoya MVR 43.33 Quatrième élection au suffrage direct. Luis Montoya décède dans un accident de la circulation en 2005.
2005 Sana Nakata de Hurtado AD intérim
2005-2010 Olga Jiménez de Montoya PPT 45.74
2010-2013 Argelia de Figueredo PSUV 45.74
2013-2017 José Guevara PSUV 51.55
2017-2021 José Guevara PSUV 75.65

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Estado Apure », sur Instituto Nacional de Estadística (consulté le 8 avril 2013)