Aceair Aeriks 200

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Aceair Aeriks 200
Constructeur aéronautique Drapeau : Suisse Aceair
Type Expérimental
Premier vol 29 mai 2002
Motorisation
Moteur 1 Diamond GIAE-100R
Puissance 105 ch
Dimensions
Envergure 6,50 m
Longueur 6,50 m
Hauteur 2,46 m
Surface alaire 6,2 m2
Nombre de places 2
Masses
Masse à vide 400 kg
Masse maximum 650 kg
Performances
Vitesse maximale (VNE) 287 km/h
Plafond 12 000
Vitesse ascensionnelle 426 m/min m/s
Distance franchissable 1 275 km

L'Aeriks 200 est un avion biplace de sport en kit développé en Suisse par Aceair SA.

Description[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un monoplan biplace en tandem à aile médiane, empennage canard et hélice arrière. Le moteur rotatif Diamond de 105 ch était installé dans la partie arrière du fuselage très soigneusement profilé, entraînant une hélice MT Propellers (en) tripale en matériaux composites située à l’arrière de l’avion par un arbre de transmission. Trois ouïes NACA (deux sous l’emplanture de l’aile et une en amont de la dérive) assuraient le refroidissement du moteur. L’empennage comprenait un ensemble classique en T et une quille ventrale. Le tout reposait sur un train tricycle fixe.

La construction du prototype [HB-YKS, c/n A200-001] a débuté en septembre 2000, tandis que le moteur et l’arbre de l’hélice débutaient des essais au banc chez Mecanair SA à Ecuvillens. Après réalisation des outillages, la construction de la cellule a débuté en février 2001 après une série d’essais statiques de la voilure par l’Office fédéral de l’aviation civile suisse. L’appareil sortit d’atelier le 21 avril 2002 et effectua son premier vol le 29 mai suivant aux mains du pilote d’essais Walter Spychiger. Il fut présenté à Oshkosh en 2003, les trois premiers kits étant proposées au prix de 50 000 U$ (sans moteur, avioniques, ni peinture). Aceair SA fermera en 2004, le programme Aeriks 200 étant annulé principalement en raison de l’arrêt de la production par Diamond Engines du moteur rotatif autour duquel l’avion avait été conçu.