Ace Combat 6: Fires of Liberation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Des informations de cet article ou section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans la bibliographie, sources ou liens externes (avril 2016).

Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références.

Ace Combat 6
Fires of Liberation
Éditeur Namco Bandai
Développeur Namco Bandai
Distributeur Namco Bandai (USA, JP)
Atari (PAL)

Date de sortie
  • États-Unis 23 octobre 2007
  • Japon 1er novembre 2007
  • Europe 23 novembre 2007
  • Australie 13 décembre 2007
Genre Arcade / Combat aérien
Mode de jeu solo, multijoueur
Plate-forme Xbox 360
Média DVD double couche
Contrôle Manette de jeu, Ace Edge

Évaluation CERO : A ?
ESRB : T ?
PEGI : 12+ ?

Ace Combat 6: Fires of Liberation (エースコンバット6 解放への戦火, Ēsu Konbatto Shikkusu Kaihō e no Senka?) est un simulateur de vol de combat développé et édité par Namco Bandai en 2007 sur Xbox 360.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ace Combat 6 couvre la guerre opposant la République d'Emmeria et la République Fédérale d'Estovakia sur le continent d'Anean. Cette guerre débute avec l'invasion de la capitale d'Emmeria, Gracemeria, par les forces aériennes estovakiennes le 30 août 2015. Le joueur entre alors dans la peau d'un Emmerien, pilote et chef de l'escadrille Garuda 1, surnommé "Talisman". Son ailier est un pilote de Garuda 2, surnommé "Shamrock", et qui combat tout au long du jeu à ses côtés. Les deux personnages sont assignés à la Team Garuda du 28e escadron tactique de l'armée de l'air emmeriane.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Ace Combat 6 est axé avant tout arcade. Ainsi, il est loin d'être une simulation compliquée et présente un système de jeu simple. Le joueur peut alors éviter les missiles adverses en exécutant des virages à G élevés, ou encore des vrilles, tonneaux, et autres acrobaties aériennes, sans pour autant risquer un dangereux décrochage.

Appareils[modifier | modifier le code]

  • F16C
  • Mirage 2000-5
  • F14
  • F/A 18F
  • A10A
  • Tornado GR4
  • su33
  • Rafale M
  • F2A
  • F15E
  • EF2000
  • F22A
  • F117A
  • su47
  • CFA44
  • XB70
  • B52
  • SR71
  • AC130
  • C17A
  • Searcher mkII
  • P1112 Aigaion
  • P1113 Kottos
  • P1114 Gyges
  • E767
  • KC10
  • Nimrod mkII
  • AH64
  • UH9
  • CH47

Critiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Electronic Gaming Monthly, Issue #222, décembre 2007. pg. 122

Liens externes[modifier | modifier le code]