Accordina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Accordina
Image illustrative de l’article Accordina
Accordina Havane 2 (Joseph Carrel)

Classification vent
anche libre
Facteurs bien connus André Borel
Paolo Soprani
Joseph Carrel

L'accordina est un instrument de musique à vent et anches libres comme l'accordéon ou l'harmonica. Le dépôt de brevet d'André Borel, son inventeur, qui l'a imaginé et fabriqué dans les années 1930, est daté du sous l'appellation Chromatic Harmonicon. L'accordina était distribué par les établissements Paul Beuscher à Paris de 1954 jusqu'au début des années 1970.

Facture[modifier | modifier le code]

C'est un clavier droit d'accordéon, dont le soufflet a été remplacé par le souffle de l'instrumentiste.

L'instrument reçoit plusieurs appellations par métonymie, dont "l'accordéon à bouche" ou "l'harmonica à boutons".

Aujourd'hui les musiciens pratiquant l'accordina tendent à le prendre comme un instrument à part entière, et non pas comme un accordéon miniature ou un harmonica développé. En effet l'accordina n'est pas un instrument qui bénéficie d'une technique de poussé-tiré. Il faut souffler dans l'embouchure pour produire le son. Le principe est semblable à celui de l'harmonium (qui a des pédales pour activer le son en poussant l'air vers les anches). Il n'a qu'une voix, la "flûte".

Son clavier est constitué de 37 à 44 boutons ronds offrant une tessiture maximum de 3 octaves et demi, de fa3 à do7.

Trois fabrications initiales se sont succédé :

  • la première avec des anches en laiton et un bec trapézoïdal ;
  • la seconde avec des anches en acier inoxydable et un bec ovale avec un embout en matière plastique ;
  • la troisième, fabriquée par les établissements Paolo Soprani, semblable à la deuxième mais avec une finition moins soignée.

Aujourd'hui, plusieurs professionnels se sont intéressés à la reconstruction de cet instrument : Laurent Jarry, Marcel Dreux, Georges Fornes, Jérémie Vanglabeke, Claude Labourdette, Joseph Carrel dans l'ordre chronologique, chacun ayant une approche différente et personnelle de cet instrument. Leur objectif étant d'apporter leur contribution pour faire évoluer cet instrument et surtout le faire accéder au statut d'instrument de musique à part entière.

Le modèle Jarry est le plus compact et le plus léger des accordinas. Il a pour dimensions (en mm) 280x80x70 pour un poids total de 860 grammes. Son esthétique est reconnaissable par sa forme et son utilisation unique d'essence de bois pour le capot (If, Pommier, Noyer et Cerisier). Il possède des boutons en différentes matières possibles bois, nacre ou synthétique. Les anches sont en acier inoxydable et le sommier en noyer traité pour une meilleure protection contre l'humidité. Il comporte 37 boutons (Sol 3-Sol 6)

Le modèle Marcel Dreux a pour dimensions (en mm) 300×80×70 pour un poids de 1,250 kg, et est proposé avec un choix de becs en haut ou sur le côté et longs ou courts. Les matériaux utilisés sont l'acier inoxydable, le bois (merisier) et le carbone. Les anches sont aussi en acier inoxydable. Le sommier est réalisé en POM matériau de synthèse pour une meilleure régularité du son, mais aussi en noyer. Il comporte 44 boutons (Fa 3-Do 7) pour le modèle principal.

Un peu plus long (de 5 cm), le modèle de Claude Labourdette est plus léger (1 kg), et concentre quantité de technologies innovantes. Son concept fait une large place à l'utilisation du bois sous différentes formes, tandis que le sommier est réalisé avec une résine de synthèse hydrofuge proche des qualités acoustiques du bois. Il est équipé d'anches BINCI a Mano avec lames inox.

Jeu[modifier | modifier le code]

Cet instrument est très apprécié des musiciens de jazz, accordéonistes ou non. Quelques noms célèbres : Francis Jauvain, Roland Romanelli, Christophe Delporte, Daniel Mille, Olivier Manoury, Richard Galliano, Jacques Bolognesi, Marcel Loeffler, Ludovic Beier, Norbert Pignol, Norbert Aboudarham, Stéphane Milleret, Patrick Reboud, Vincent Peirani, William Sabatier, Régis Huiban etc.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Le mélodica est un instrument similaire, mais avec un clavier de piano.