Risma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Accor-Risma)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Risma
Création 1993
Dates clés 2006 : Introduction en bourse
Fondateurs Accor Hospitality
BMCE Bank
CFG Group
Mamda
Mcma
RMA Cap Dynamique
Société d’investissement et d’expansion touristique
T Capital Group
Personnages clés Marc Thépot
Forme juridique Société anonyme
Siège social Casablanca
Drapeau du Maroc Maroc
Direction Marc Thépot
Azeddine Guessous
Souad Benbachir
Actionnaires -RMA Watanya 36,7%

- Accor 33,3% - Caisse Interprofessionnelle Marocaine de Retraites 12,3% - Mutuelle Centrale Marocaine d'Assurances 5,86% - CFG Gestion SA 2,40%

Activité Hôtellerie, services
Produits Suite Novotel
Ibis
Mercure
Novotel
Pullman
Sofitel
Coralia Club
M'gallery
Ibis Budget
Filiales Moussafir Hotels
Moussaf
Fastotel
Emirotel
Marrakech Plaza
Chayla
Société marocaine d'hôtellerie économique
Horizons Compétences Hôtelière
SAEMOG
Site web www.risma.com

Fonds propres 782 368 500 dirhams réparti en 7 823 685 actions d’une valeur nominale de 100 Dh
Chiffre d'affaires
1 136 869 000,00 MAD en 2010
Résultat net 10 042 000,00 MAD en 2010

Risma est un opérateur touristique marocain créé en 1993, gérant les hôtels de la chaîne Accor au Maroc et dont le siège se trouve à Casablanca[1],[2]. En 2013, sa capacité hôtelière était de 4 662 chambres pour 30 hôtels implantés dans 13 villes du pays, à travers à travers huit marques[2] : Mercure, Ibis, Ibis Budget, MGallery, Sofitel, Pullman, Novotel et Suite Novotel[3].

Historique[modifier | modifier le code]

Le capital social de Risma est entièrement libéré et réparti en 7 823 685 actions de valeur nominale de 100 Dh.

Capital[modifier | modifier le code]

À sa création en mars 1993, Risma avait la forme de SARL au capital de 100 000 Dh fondée par Accor pour abriter les deux contrats de location des villages de vacances Coralia à Marrakech et Agadir.

En juillet 1996, Risma est transformée en société anonyme et augmente son capital à 300 000 Dh.

En février 1999, Risma procède à une augmentation de capital, entièrement souscrite par Accor, portant son capital à 153 000 000 Dh par émission d’actions nouvelles.

En mars 1999, pour financer son programme d’investissements, Risma procède à des augmentations de capital au profit d’investisseurs institutionnels (Asma Invest, BMCE Bank,Mamda-Mcma, Nexity, RMA-Watanya, CFG développement). Le capital de Risma est porté à 323 000 000 Dh au moyen de deux émissions d’actions nouvelles.

En octobre 2001, le capital de la société est porté à 466 000 000 Dh par émission d’actions nouvelles au profit des actionnaires du tour de table existant. L’opération est réalisée à un prix de 130 Dh/action.

En juin 2002, la CIMR souscrit à une augmentation de capital de Risma en apportant 30 000 100 Dh. Le capital de Risma est ainsi porté à 489 077 000 Dh. CIMR détient au terme de cette opération 230 770 actions émises à 130 Dh/action.

En décembre 2005, Nexity cède ses 300 000 titres aux autres actionnaires de Risma qui bénéficient d’un droit de préemption statutaire. L’ensemble des actionnaires ont exercé leur droit. La transaction a lieu à un prix de 130 Dh par action. Le prix de la transaction correspond au prix de référence de la dernière augmentation de capital en date réalisée pour le compte de la CIMR en 2002. La sortie de Nexity du capital de Risma est motivée par la volonté du groupe de céder ses participations minoritaires avant le 31 décembre 2005 et de se recentrer sur son activité stratégique.

En janvier 2006, Risma procède à une réduction du capital par absorption de la majorité des pertes d’un montant de 122.269.200 Dh. Risma annule 1 222 692 actions de 100 Dh, ce qui porte son capital à 366 807 800 Dh. Cette opération n’affecte en rien la valeur des fonds propres de Risma.

En février 2006, Risma procède à une augmentation de capital d’un montant de 59 077 356 Dh. Cette augmentation de capital correspond à l’exercice d’options de souscription (ou warrants), conformément aux stipulations du Pacte d’Actionnaires signé par les actionnaires fondateurs en date du 2 mars 1999. Ces options de souscription ont été octroyées à : M. Jean Robert Reznik, M . Ferhan Gorgun, M. Dominique Ferraris, M. Jacques Barré, Mme Marie-Claire Bizot Greggory, M. Bernard Wauquier, M . Fouad Chraibi, Mme Isabelle Rech Francis, M. Marc Thépot, M. Rachid Bennouna, CFG Group et Esselbe Associates. Ce sont les architectes-promoteurs du projet Accor Maroc qui, depuis fin 1996, contribuent au développement de Risma et à la création de valeur pour ses actionnaires. Le prix d’exercice de ces options est de 146,67 Dh par action. Il correspond à un prix de 110 Dh par action avant réduction de capital de Risma, soit le prix moyen historique auquel ont souscrit les autres actionnaires du groupe. Le capital de Risma est ainsi porté à 407 086 900 Dh.

En avril 2006, Risma procède à une augmentation de capital d’un montant de 54 718 200 Dh par émission de 303 990 titres au nominal de 100 Dh. Cette augmentation de capital correspond au remboursement anticipé des obligations remboursables en actions (ORA) émises par la société en 2003 et ce au profit des porteurs d’ORA qui en ont fait la demande, à l’occasion de l’introduction en Bourse de Risma. L’article 7.1 du contrat d’émission des ORA stipule en effet que « Chaque porteur d'ORA pourra demander le remboursement anticipé de tout ou partie de ses ORA en cas d'introduction en bourse de l'Emetteur ». Le prix d’émission des actions nouvelles résulte de la parité de conversion fixée initialement à l’émission des ORA et qui donne droit aux porteurs des ORA à une action nouvelle pour une ORA. Cette parité a été ramenée à 3 actions nouvelles pour 4 ORA à la suite de la réduction du capital de Risma en 2006. Elle fait ressortir un prix par action de 180 Dh sur la base de 135 Dh par ORA (valeur nominale). Le capital de Risma est ainsi porté à 437 485 900 Dh.

En mai 2006, Risma s’introduit à la Bourse des Valeurs de Casablanca par augmentation de capital par voie d’émission de 1 041 666 actions nouvelles au prix de 240 Dh par action. Le montant total de l’opération s’élève à 249 999 998 Dh. Le prix d’émission de cette opération résulte de la confrontation de l’offre en actions et des demandes émises par les investisseurs dans le cadre d’une fourchette de prix comprise entre 210 Dh et 240 Dh par action et ce, conformément au Règlement Général des Offres à Prix Ouvert. Le capital de Risma est ainsi porté à 541 652 500 Dh.

En mai 2006, Asma Invest cède ses 239 704 titres aux autres actionnaires de Risma qui bénéficient d’un droit de préemption. L’ensemble des actionnaires ont exercé leur droit de préemption. La transaction a lieu à un prix de 240 Dh par action soit le prix de l’introduction en Bourse de l’action Risma.

En octobre 2006, Risma procède à une augmentation de capital d’un montant de 81 548 700 Dh par émission de 815 487 actions nouvelles au nominal de 100 Dh. Cette augmentation de capital correspond au remboursement final des ORA émises en 2003 au terme de la maturité de 2 ans et 10 mois. Le capital de Risma au terme de cette opération s’établit enfin à 623 201 200 Dh.

En décembre 2007, CFG Group procède au transfert de sa participation dans Risma de CFG Développement SCA à T Capital Group, société d’investissement spécialisée dans le tourisme, détenue à hauteur de 17,4 % par CFG Group. T Capital Group intègre ainsi le tour de table de Risma en acquérant 419 723 actions au prix de 420 Dh, cours en Bourse à la date d’acquisition.

En avril 2008, Maghreb Siyaha Fund, fonds d’investissement créé par BMCE Bank, rejoint le tour de table de Risma par voie d’acquisition de 499 040 actions auprès de RMA Watanya au prix de 400,75 Dh, cours de Bourse à la date de l’opération.

Structure de l’actionnariat[modifier | modifier le code]

L’actionnariat actuel est composé des groupes suivants :

  • Accor est leader européen dans l’hôtellerie et leader mondial dans les services aux entreprises et aux collectivités publiques. Le groupe Accor a pris l’engagement dans le pacte d’actionnaires de conserver au moins 20 % du capital de Risma, et ce sur la durée dudit pacte.
  • SIET est une filiale à 100 % du groupe Accor. Elle porte notamment les frais de structure et de refacturation des frais de marketing et de publicité de la division Voyagistes et agences du groupe.
  • RMA Cap Dynamique est un Fonds commun de placement détenu à 100 % par RMA Watanya. Il est investi en permanence à hauteur de 60 % au moins de ses actifs, hors titres d’OPCVM « actions » et liquidités, en actions, certificats d’investissement et droits d’attribution ou de souscription, cotés à la bourse des valeurs de Casablanca ou sur tout marché réglementé. Il été créé en septembre 2008 avec pour objectif d’offrir à ses porteurs de parts un placement permettant de maximiser la plus-value du capital à long terme, par le biais d’une gestion dynamique et sélective de valeurs mobilières, particulièrement les valeurs relevant du secteur financier et immobilier.
  • Maghreb Siyaha Fund est un fonds d'investissement géré par Actif Invest, filiale du groupe FinanceCom et ayant pour objet social l'investissement dans des projets touristiques et la prise de participation dans des sociétés spécialisées dans le secteur touristique. Sa taille actuelle est de 1 000 MDH avec une taille cible de 2,5 milliards de dirhams. La stratégie d'investissement de Maghreb Siyaha Fund couvre une gamme de produits touristiques diversifiés et complémentaires en termes de typologie et de localisation géographique, comprenant des unités hôtelières, des résidences touristiques et des resorts intégrés, dont les principaux projets sont Carré Eden à Marrakech et l’hôtel Rivoli à Casablanca.
  • T Capital Group est une société d’investissement spécialisée dans le secteur touristique, créée en décembre 2007 à l’initiative de deux promoteurs : CFG Group et M. Amyn Alami. Elle est gérée par T Capital Gestion, filiale contrôlée par CFG Group. Outre sa participation dans Risma, T Capital Group détient des participations dans Saemog (société chargée de l’aménagement de la station Azur Mogador), Ryad Resort Development (société portant le premier projet du groupe Lucien Barrière au Maroc) et le Fonds d’investissement Darif (premier fonds consacré à l’acquisition, la rénovation et la cession de ryads à Fès).
  • MAMDA (Mutuelle agricole marocaine d’assurances) et MCMA (Mutuelle Centrale Marocaine D’Assurances), régies depuis 2005 par le code des assurances marocain, ont été respectivement créées en 1963 et en 1968. MAMDA prend en charge les risques agricoles et MCMA les risques non agricoles. En effet, cette dernière à pour objet la promotion du secteur mutualiste dans toutes les couches de la société marocaine et fédère des mutuelles et des sociétaires appartenant à toutes les professions. Le groupe MAMDA/MCMA est un acteur majeur du marché financier, il figure parmi les investisseurs institutionnels les plus importants de la place et est sollicité pour la participation à la plupart des tours de table. En effet, son portefeuille d’investissements touche à plusieurs secteurs et comprend des participations dans plusieurs sociétés (cotées et non cotées) de dimension nationale tels que l’ONA, Attijariwafa Bank, BMCE Bank, Maghrébail ou encore SNI et Sonasid. Il est aussi l’un des investisseurs les plus actifs dans le secteur touristique avec sa présence dans le capital de Risma et dans la société chargée de l’aménagement et le développement de la station Azur Mazagan ainsi que dans des fonds d’investisseurs consacrés au secteur touristique tels que Maghreb Siyaha Fund et Alhif.
  • Fondée en 1959, BMCE Bank est une des premières banques commerciales marocaines, référence du commerce extérieur et des opérations internationales. Avec des capitaux propres consolidés de plus de 9 milliards de Dh à fin 2009, BMCE Bank est la deuxième banque privée du Royaume.
  • La caisse interprofessionnelle marocaine de retraite (CIMR) a été créée en juillet 1949. Elle a le statut d’association à but non lucratif, gère les cotisations de plus de 460 000 salariés du secteur privé et sert des pensions de retraite à plus de 118 000 retraités. La CIMR représente le tiers du dispositif de retraite du secteur privé au Maroc, eu égard aux pensions servies (2.472 millions de dirhams) et aux cotisations encaissées (3 698 millions de dirhams). La CIMR compte, du fait de son assise financière, parmi les investisseurs institutionnels les plus actifs du Royaume avec des participations dans plusieurs fonds ou sociétés opérant dans les secteurs du tourisme, de l’immobilier, des services ou de l’industrie.
  • CFG Group est une banque d’affaires marocaine créée en 1992. CFG Group est présent dans les métiers de la finance d’entreprises, les marchés des capitaux, la gestion de portefeuille et le capital risque. CFG Group est conseiller de Risma depuis 1996.

Directoire[modifier | modifier le code]

  • Azeddine Guessous, Président du Directoire
  • Marc Thépot, Vice-Président du Directoire chargé de la direction générale
  • Mme Souad Benbachir, membre du Directoire chargée de la stratégie financière

Activité[modifier | modifier le code]

Historique[modifier | modifier le code]

Risma est créée en 1993 par le groupe Accor pour abriter les contrats de location gérance de deux villages de vacances sous l’enseigne Coralia. Convaincu du potentiel touristique du Royaume, Accor décide de renforcer sa présence au Maroc et signe en 1996 une Convention Cadre avec le gouvernement marocain avec, comme objectif, d’atteindre une capacité de 7 000 chambres à terme. En 1999, Accor s’allie à un groupe d’institutionnels marocains dans le cadre d’un partenariat original où Risma détient 25 % de la société chargée de la gestion des hôtels et où Accor s’engage à conserver une participation d’au moins 20 % dans Risma. L’ambition des parties est de créer un opérateur touristique de référence au Maroc. Risma entame alors son développement par le rachat ou la location d’unités existantes, dans un premier temps, jusqu’à l’atteinte d’une taille critique lui permettant d’amortir ses coûts fixes et de lancer ses propres chantiers pour le développement de nouvelles unités. Ainsi, Risma conduit depuis 1999 un développement régulier et ininterrompu qui lui a permis de constituer en 2009 un parc de 27 hôtels aux normes et standards internationaux situés dans des emplacements stratégiques à travers le Royaume.

La mise en œuvre de la stratégie industrielle de Risma s’est accompagnée d’une stratégie financière réfléchie avec comme objectif une introduction rapide en Bourse en vue de valoriser le capital investi(avant les premières distributions de dividendes) et d’offrir la liquidité aux investisseurs fondateurs. En 2002 puis 2003, Risma fait appel au marché de la Bourse de Casablanca avec l’émission successive d’un emprunt obligataire puis d’Obligations Remboursables en Actions. En 2006, Risma s’introduit en Bourse par augmentation de capital. Elle est la première société touristique cotée à la Bourse de Casablanca.

Dates clés[modifier | modifier le code]

  • 1993 : création de Risma par Accor, société SARL. Signature des contrats de location gérance des deux villages vacances Coralia : Palmariva à Marrakech et La Kasbah à Agadir 2 hôtels, 538 chambres
  • 1996 : transformation de Risma en SA, Signature d’une Convention Cadre par Accor avec le gouvernement marocain, dont l’objectif est de créer une chaîne d’hôtels de 7 000 chambres à terme.
  • 1997 : acquisition auprès de l’ONA et de l’ONCF de 66,66 % de la chaîne Moussafir, constituée de six unités. La chaîne est développée par la suite sous l’enseigne Ibis

Moussafir.

  • 1998 : signature d’un accord de location gérance du Palais Jamaï, pour une durée de 20 ans renouvelable. Reprise en location gérance de 3 unités de la chaîne Almohades pour une durée de 5 ans. Elles sont dès lors exploitées sous l’enseigne Mercure Almohades (Agadir, Tanger et Casablanca).
  • 1999 : acquisition de l’hôtel Shéhérazade à Rabat, exploité sous l’enseigne Mercure. Ouverture du capital de Risma à des investisseurs institutionnels principalement marocains : RMA Watanya, CFG Développement, BMCE Bank, Mamda-Mcma, Asma Invest et Nexity. Acquisition de 40 % de la société Fastotel, société détentrice de l’hôtel Diwan à Rabat. L’hôtel est ensuite exploité sous l’enseigne Sofitel.
  • 2000 : ouverture du Sofitel Mogador Essaouira.
  • 2001 : ouverture de deux hôtels Ibis Moussafir à Meknès et Tanger.
  • 2002 : rachat des 60 % restants de la société Fastotel, société propriétaire du Sofitel Diwan. Ouverture du Sofitel Marrakech. Ouverture de l’Ibis Moussafir Fnideq. Élargissement du tour de table, avec l’entrée dans le capital de Risma de la CIMR ; Emission d’un emprunt obligataire de 180 MDH
  • 2003 : participation à hauteur de 33 % à la création de Saemog, société chargée de l’aménagement de la station Azur Mogador ; Emission d’Obligations Remboursables en Actions pour un montant de 201,5 MDH, cotées à la Bourse de Casablanca. Sortie du périmètre de Risma des 3 hôtels Mercure Almohades (Agadir, Casablanca et Tanger) fin 2003
  • 2004 : reprise en location d’un hôtel à Agadir, sous l’enseigne Sofitel
  • 2005 : ouverture de deux hôtels Ibis Moussafir à El Jadida et Ouarzazate ; Reprise en location d’un hôtel à Ouarzazate sous l’enseigne Mercure
  • 2006 : ouverture de l’Ibis Marrakech Palmeraie ; Introduction en Bourse de Risma par augmentation de capital pour un montant de 250 MDH
  • 2007 : acquisition par Risma de la société Emirotel, société détentrice du Hilton Rabat, pour exploitation de l’hôtel sous l’enseigne Sofitel à partir de 2009. Ouverture du premier Novotel en Afrique à Casablanca. Ouverture de deux Ibis à Casablanca : Ibis Sidi Maârouf et Ibis Casa City Center. Montée dans le capital de Saemog à hauteur de 40 % .
  • 2008 : ouverture de l’Ibis Essaouira. Montée dans le capital de Saemog à hauteur de 48 %. Démarrage des travaux de rénovation du Coralia la Kasbah Agadir (travaux étalés sur une durée de deux ans).
  • 2009 : ouverture du premier Suite Novotel au Maroc à Marrakech. Reclassement du Sofitel Diwan sous l’enseigne M’Gallery dans le cadre du repositionnement de la marque Sofitel. Fermeture du Coralia Palmariva Marrakech, en location par Risma, pour rénovation par le propriétaire (Somed). Fermeture de l’ex-Hilton Rabat pour rénovation à partir du mois de janvier et réouverture en novembre sous le nom Sofitel Rabat Jardin des Roses. Cession de 8 % des titres de Saemog en vue de retrouver un niveau de participation minoritaire de 40 %. Création de la société SMHE (Société Marocaine d’Hôtellerie Economique) pour le développement de la chaîne Etap aux côtés de Akwa. 27 hôtels, 4 039 chambres.
  • 2010 : Augmentation de capital de la société SMHE de 24 MDH. Changement de gouvernance avec la mise place en mars 2010 d’un nouveau directoire resserré composé de 3 membres contre 5 membres auparavant. Nouvelle composition du Directoire avec une équipe opérationnelle entièrement basée au Maroc à la suite de la démission des salariés du groupe Accor du Directoire et la nomination de M. Azeddine Guessous en tant que président. M. Marc Thépot, actuellement salarié d’AGM, sera entièrement affecté à Risma à partir de 2011. Mise en œuvre de la nouvelle organisation entre Risma et AGM avec le recrutement d’une équipe affectée à Risma et par conséquent la rupture des contrats d’assistance entre AGM et Risma. Finalisation par Saemog des travaux du Sofitel Luxury Mogador Golf & Spa pour une ouverture prévue au 1er trimestre 2011. Finalisation par Risma des travaux de l’Ibis Tanger Centre en vue d’une ouverture en janvier 2011. Augmentation du nombre de chambres des hôtels : Ibis Oujda (+6 ch.), Ibis Rabat (+4 ch.) et Ibis Casablanca (+1 ch.) à la suite de leur rénovation 27 hôtels, 4 050 chambres

Filiales de Risma Group[modifier | modifier le code]

Le périmètre hôtelier de Risma est réparti juridiquement sur plusieurs sociétés anonymes détenues directement ou indirectement par Risma SA :

  • Risma SA : d’un capital de 623 MDH, Risma SA est détenue à 34,9 % par le groupe Accor, à 46,1 % par des investisseurs marocains (RMA Cap Dynamique, Maghreb Siyaha Fund, T Capital, BMCE Bank, Mamda-Mcma, CIMR et CFG Group) et à 19 % par des investisseurs institutionnels et privés à la Bourse de Casablanca. Risma SA possède en propriété l’hôtel Mercure Shéhérazade à Rabat et le Novotel CCC et exploite sous contrat de location les hôtels Coralia Palmariva à Marrakech et la Kasbah à Agadir, le Suite Novotel Marrakech, le Sofitel Agadir, le Sofitel Palais Jamaï à Fès, ainsi que le Mercure Ouarzazate.
  • Moussafir Hotels SA : d’un capital de 193 MDH, Moussafir Hotels SA est détenue depuis son acquisition en avril 1999 à hauteur de 66,66 % par Risma et à hauteur de 33,34 % par Attijariwafa Bank. Moussafir détient en propriété les unités Ibis Moussafir à Agadir, Casablanca (trois unités), Fès, Marrakech, Oujda, Rabat, Meknès, Fnideq, El Jadida, Ouarzazate et Essaouira.
  • Moussaf SA : d’un capital de 49 MDH, Moussaf SA est détenue depuis sa création, en septembre 2000 à hauteur de 70 % par Moussafir SA et à hauteur de 30 % par le groupe AKWA. Moussaf détient en propriété l’hôtel Ibis Moussafir Tanger et l’hôtel Ibis Moussafir Marrakech Palmeraie.
  • HCH SA : d’un capital de 300 000 DH, la société Horizons Compétences Hôtelières a été créée en août 2006 pour accueillir l’Académie de formation à Agadir.
  • Chayla SA : d’un capital de 43 MDH, Chayla SA était détenue à hauteur de 90 % par Risma lors de sa création en mai 1999. En 2001, Risma porte sa participation à 100 %. Chayla détient en propriété l’hôtel Sofitel Mogador à Essaouira.
  • Marrakech Plaza SA : d’un capital de 83 MDH, Marrakech Plaza SA est détenue à 100 % par Risma depuis sa création en août 2001. Marrakech Plaza détient en propriété l’hôtel Sofitel Marrakech.
  • Fastotel SA : d’un capital de 10 MDH, Fastotel SA était détenue à hauteur de 40 % par Risma lors de son acquisition en avril 1999. En février 2002, Risma porte sa participation à 100 %. Fastotel SA détient en propriété l’hôtel Diwan M’Gallery à Rabat.
  • Emirotel SA : d’un capital de 279 MDH, Emirotel est détenue à 100 % par Risma depuis son acquisition en 2007. Emirotel abrite l’hôtel Sofitel Rabat jardin des Roses (ex-Hilton).

Au 31 décembre 2009, Risma compte en plus dans son périmètre deux sociétés, SDHC et Bouznika Marina, en cours de liquidation. La radiation de ces sociétés a été prononcée le 15 février 2010. Risma détient par ailleurs les participations suivantes :

  • Accor Gestion Maroc (AGM) : société d’un capital de 1 MDH, dont 25 % sont détenus par Risma et 75 % par le groupe Accor. AGM se charge de la gestion au nom et pour compte des hôtels exploités sous une enseigne du groupe Accor au Maroc. (Cf. partie 3-b : relations entre Risma et

ses filiales).

  • Saemog SA : d’un capital de 420 MDH, Saemog est détenue à hauteur de 40 % par Risma, de 40 % par SPM (Société de Participation de Mogador, filiale à 100 % de T Capital) et de 20 % par HEM (Holding Essaouira Mogador : holding d’investissement détenu à hauteur de 67 % par Alliances Développement Immobilier à travers la société Piron Maroc Holding au côté du fonds d’investissement touristique H Partners). Saemog est créée en 2003 et est chargée de l’aménagement et du développement de la station Azur Mogador à Essaouira.
  • SMHE SA : d’un capital de 24,000,000 DH, la Société Marocaine d’Hôtellerie Economique a été créée en juillet 2009 pour le développement de la chaîne Etap. Cette société est détenue à hauteur de 50 % par Risma aux côtés du groupe Akwa.

Organisation[modifier | modifier le code]

Au 1er juillet 2010, l’organisation de Risma est la suivante : Directoire :

  • Azeddine Guessous
  • Marc Thépot
  • Souad Benbachir

Stratégie de développement[modifier | modifier le code]

Depuis 1996, le développement de Risma s’est articulé autour de trois phases majeures :

  • Un plan d’acquisition et de location d’unités existantes de 1996 à 2000 à travers lequel Risma a pour objectif d’atteindre une taille critique avant d’entamer le développement de ses propres unités ;
  • Un premier plan de développement entre 2001 et 2004 dans lequel Risma développe de nouvelles unités afin de proposer une offre aux standards internationaux. Le parc du groupe atteint alors 2 493 chambres ;
  • Un deuxième plan de développement entre 2005 et 2009 dans lequel Risma complète son offre avec des produits sophistiqués dans les villes phares du Royaume, étend sa couverture géographique dans certaines villes où les enseignes Accor ne sont pas encore présentes et renforce sa présence sur le segment Affaires avec l’acquisition du Hilton Rabat en 2007.

Cette première phase de développement accélérée 4 039 chambres en 2009. Depuis mars 2009 et avec la nomination du nouveau directoire, la stratégie de développement de Risma consiste à:

  • Finaliser les projets de développement en cours ;
  • Et, axer le développement futur sur des unités économiques, peu capitalistiques et à forte rentabilité.

L’objectif à terme est de ralentir considérablement le poids relatif des investissements en vue de faire bénéficier les actionnaires de la création de valeur générée par l‘ambitieux programme mené jusqu’à ce jour.

Risma compte deux unités en cours de développement et une unité en cours de rénovation :

  • Sofitel Atlantic se situe dans la zone Founty, à proximité du Sofitel Agadir existant. Cet hôtel de 173 chambres sera réalisé sur une assiette foncière de près de 9 ha représentant l’un des derniers emplacements en front de mer de la ville. Avec 14 % de la capacité de la ville, l’offre sur le segment 5* à Agadir est jugée en majorité vétuste et/ou non conforme aux standards internationaux. Avec le développement du Sofitel Atlantic Agadir, Risma compte attirer une clientèle très haut de gamme en lui offrant l’expérience du luxe au Maroc en bord de mer. De plus, il est prévu de repositionner le Sofitel Agadir actuel sur le segment Famille et Séminaires. Le Sofitel Atlantic Agadir en cours de construction ciblera quant à lui t une clientèle individuelle très haut de gamme en quête de relaxation, bien-être, expériences culinaires et thalassothérapie.

Le gros œuvre de l’hôtel est quasiment finalisé et son ouverture est prévue courant 2011.

  • Le Sofitel CCC viendra compléter en 2012 la présence de Risma en centre ville de Casablanca avec une unité 5* Luxe de 171 chambres. Avec le Novotel et l’Ibis Casa City Center, en exploitation par Risma depuis 2007, Risma compte créer un complexe d’affaires et de tourisme positionné sur différents marchés (tourisme international et local, tourisme d’affaires et de loisirs). Forte du succès de ses unités existantes à Casablanca et compte tenu du rôle important que joue la ville en tant que capitale économique du Royaume, Risma prévoit à travers cette unité de renforcer considérablement son positionnement sur le segment Affaires.
  • La rénovation du Sofitel Marrakech a pour objectif de consolider la position stratégique de l’hôtel et de lui permettre de faire face aux nouvelles ouvertures sur le segment 5* prévue dans la ville de Marrakech à horizon 2013. En effet, grâce à sa situation unique au cœur de la ville et aux efforts déployés en 2008/2009 pour commercialiser l’hôtel sous forme de deux unités distinctes, le Sofitel Marrakech a réussi à conserver ses parts de marché malgré les ouvertures intervenues en 2009 et

2010 (réouverture de la Mamounia, Naoura Barrière, Kenzi Menara Palace, …etc). En plus de la réalisation du bar le « So » qui a pour ambition de devenir incontournable dans le marché de l’animation nocturne et de l’événementiel, Risma compte procéder à la rénovation des suites ainsi que des espaces communs (restructuration des restaurants, nouvelle décoration des chambres…etc). Les travaux de construction du « So » sont déjà entamés et les travaux de rénovation de l’hôtel s’étaleront sur 2011-2012 sans fermeture. Ainsi, à horizon 2013, l’hôtel sera doté des moyens pour renforcer sa visibilité commerciale et capitaliser sur le marketing accompagnant l’arrivée de la concurrence pour capter de nouveaux marchés.

Développements sur le segment milieu de gamme et économique[modifier | modifier le code]

Le développement du segment économique et milieu de gamme se traduira sur 2010-2013 par la réalisation du réseau Etap Hotel ainsi que deux Ibis à Rabat et Casablanca et un Novotel à Casablanca.

  • Réseau Etap Hotel :

L’enseigne Etap Hotel est leader de l’hôtellerie très économique en Europe. Cette enseigne est présente dans 15 pays à travers 40.890 chambres et offre un hébergement à prix très économiques avec des établissements situés dans les grandes métropoles, en centre-ville et à proximité des axes routiers et des aéroports. Conforté par l’expérience incontestable du groupe Accor sur ce segment et la performance du réseau Ibis au Maroc, Risma a conclu un partenariat avec le groupe AKWA en vue d’implanter la marque Etap Hotel au Maroc. La première phase de développement prévoit la réalisation de 8 unités dans les principales villes du Royaume, totalisant 1 100 chambres et un investissement global de près de 385 MDH. Le développement du réseau Etap Hotel par Risma présente l’avantage d’être peu capitalistique et de permettre une génération rapide (point mort atteint en moyenne au terme de la 2e année) grâce à la combinaison de plusieurs facteurs : Une incidence foncière maîtrisée grâce à des localisations en périphérie des villes ; Un développement rapide et une optimisation possible des coûts avec un produit strictement normé ; Des taux d’occupation élevés (de l’ordre de 80 % à terme) possibles grâce à des prix plus bas que ceux des hôtels Ibis de près de 35 % en moyenne ; Et, des marges d’exploitation plus élevées puisque majoritairement provenant de l’hébergement (85 % du CA en moyenne). L’étude de marché réalisée par MKG Hospitality pour le compte de Risma en 2008 confirme le potentiel de développement du réseau Etap Hotel au Maroc. Elle identifie comme principaux segments de clientèle : La clientèle marocaine en déplacement professionnel durant la semaine (commerciaux, techniciens, etc.) avec en particulier la clientèle des zones d’activité industrielles et tertiaires ; Les marocains résidents à l’étranger pour des séjours de loisirs en été. En effet, une grande partie de cette clientèle aspire à passer des vacances au Maroc dans des structures d’hébergement autre que familiales ; Une partie de la clientèle internationale (française en particulier) à la recherche d’établissements de marque à un prix raisonnable ; Enfin, la répartition des unités Etap Hotel sur le territoire devrait permettre d’atteindre un quasi-équilibre entre la clientèle Affaires et la clientèle Loisirs.

  • Ibis et Novotel à Casablanca et Rabat

Compte tenu du potentiel que représentent les villes de Casablanca et Rabat sur le segment Economique et Affaires, Risma prévoit de construire deux unités Ibis à Casablanca et Rabat ainsi qu’une nouvelle unité Novotel à Casablanca. Avec ces unités, Risma poursuit sa stratégie de rééquilibrage entre les segments Affaires et Loisirs et ce à travers des unités économiques peu consommatrices en capitaux. L’enveloppe globale pour ces trois unités est estimée à près de 260 MDH en vue de réaliser 390 nouvelles chambres.

Marques du groupe et leur localisations[modifier | modifier le code]

Marques Localisations des hotels
Ibis 16 hôtels Agadir, 3 hôtels à Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès,

Fnideq-Tamuda Bay,2 hôtels à Marrakech, Meknes,Ouarzazate, Oujda, Rabat , 2 hôtels à Tanger et bientôt à Casaneashore, Rabat-Technopolis, Taza, Nador, Dakhla et Laayoune

Sofitel 6 hôtels 2 a Agadir, Rabat, Fès, 2 hôtels à Marrakech, Casablanca et 'Mogador Essaouira
MGallery 1 hôtel et Mercure 2 hôtels 1 hôtel M Gallery Rabat, 1 Mercure à Rabat et 1 Mercure à Ouarzazate, M Gallery Essaouira
Novotel 1 hotel Casablanca et bientôt à Tanger
Suite Novotel 1 hotel Marrakech
Pullman 2 hôtels El Jadida et Marrakech
Ibis Budget 3 hôtels Tanger, El Jadida et Agadir
Autres : Coralia Club et Hotel Ryads Naoura Barrière Agadir et Marrakech

Projets d'extensions du réseau[modifier | modifier le code]

D'ici 2012, le réseau Accor Risma compte doubler sa capacité, ce qui fera du Maroc le 3e marché mondial d'Accor. À noter aussi que la chaine économique Etap Hotel en partenariat avec le fonds d'investissement Akwa Group pourrait faire son apparition sur le marché marocain[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Risma », sur www.kerix.info (consulté le 13 février 2016)
  2. a et b « Histoire », sur www.risma.com (consulté le 13 février 2016)
  3. « Carte des implantations », sur www.risma.com (consulté le 13 février 2016) : NB : À la date de dernière consultation, cette carte indiquait 12 villes (Agadir, Casablanca, El Jadida, Essaouira, Fès, Fnideq, Marrakech, Meknès, Ouarzazate, Oujda, Rabat et Tanger), alors que dans sa rubrique « Histoire », le site web de Risma indique 13 villes d'implantation en 2013.
  4. I. B., « Hôtellerie : Risma et Akwa Group lancent Etap Hôtel », Finances News,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]