Accio Zucco da Sommacampagna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Accio Zucco da Sommacampagna, littérateur italien, né dans le XVe siècle, à Sommacampagna, dans le Véronais, n'est connu que par sa traduction des Fables d'Ésope, la première qu'on ait vue en italien[1].

Elle parut sous ce titre : In Esopi fabulas intérpretatio per rhytlintos in libellum Zucharianum contenta, Vérone, in-4°. Cette édition est très rare. On en trouve la description détaillée dans la Biblioteca degli volgarizzatori de Giovanni Battista Paitoni, dans celle de Filippo Argelati et dans le Manuel du libraire de M. Brunet.

Ce volume contient soixante-sept fables rendues d'abord en vers latins élégiaques et ensuite en deux sonnets, l'un matériel et l'autre moral. Chaque fable est ornée d'une estampe en bois, assez bien gravée pour le temps. La traduction de Accio Zucco fut réimprimée à Venise, en 1481, 1483, 1497, et elle l'a été quatre fois dans le XVIe siècle. Le succès que continuait d'obtenir cette version est d'autant plus étonnant que, dès 1485, Francesco del Tuppo, littérateur napolitain, en avait donné une très supérieure à celle de son devancier. On ne doit, suivant le Quadrio, regarder le travail de Zucco que comme une imitation libre de l'ancien fabuliste(voir Storia d'ogni poesia, t. 4, p. 102).

Source[modifier | modifier le code]

« Accio Zucco da Sommacampagna », dans Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle ancienne et moderne : histoire par ordre alphabétique de la vie publique et privée de tous les hommes avec la collaboration de plus de 300 savants et littérateurs français ou étrangers, 2e édition, 1843-1865 [détail de l’édition]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Louis-Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne, ou histoire, vol. 1 (lire en ligne)