Accident ferroviaire de Solers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’accident ferroviaire de Solers, survenu le 10 août 1918, a eu lieu à Solers dans le département de Seine-et-Marne. Il a causé la mort de 24 personnes et a fait 61 blessés. Une centaine de chevaux ont également été tués.

Circonstances de l'accident[modifier | modifier le code]

Le drame se produit dans la nuit du 10 août 1918 sur l'ancienne ligne de Paris-Bastille à Marles-en-Brie. Un train venant de Paris s’immobilise à la suite d’une rupture d’attelage sur le viaduc de Solers . Le chef de train en assure la protection arrière en envoyant pétards et signaux afin de signaler la ligne non libre mais quelques minutes plus tard le mécanicien du train qui suit n’entend pas et percute l'arrière du convoi. Sous le choc, deux wagons sont projetés sur l’autre voie au moment où survient un train qui arrive dans l’autre sens. Une partie de ce dernier convoi défonce le parapet et tombe dans l'Yerres.

Le bilan de la catastrophe est de 24 morts, un disparu, 61 blessés et une centaine de chevaux tués. Les deux premiers trains transportaient des artilleurs du 101e régiment d’artillerie lourde de Lizy-sur-Ourcq à Révigny, le troisième transportait des tirailleurs marocains de Maron à Rethondes en vue d’une attaque prévue le [1],[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Une plaque en souvenir du drame ferroviaire de 1918 », sur actu.fr, article du (consulté le 14 septembre 2018).
  2. « Solers : il y a cent ans, la collision entre trois trains faisait 24 morts », sur leparisien.fr, article du (consulté le 14 septembre 2018).

Articles connexes[modifier | modifier le code]