Accident ferroviaire de Hatfield

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Accident ferroviaire de Hatfield
Stèle érigée le long des voies de l'East Coast Main Line à la mémoire des victimes de l'accident de Hatfield
Stèle érigée le long des voies de l'East Coast Main Line à la mémoire des victimes de l'accident de Hatfield
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeDéraillement
CausesRupture d'un rail
SiteHatfield, Angleterre
Coordonnées 51° 45′ 14″ nord, 0° 13′ 18″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilIntercity
CompagnieGreat North Eastern Railway
Lieu d'origineGare de King's Cross (Londres)
Lieu de destinationLeeds
Morts4
Blessés70

Géolocalisation sur la carte : Hertfordshire
(Voir situation sur carte : Hertfordshire)
Accident ferroviaire de Hatfield
Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni
(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Accident ferroviaire de Hatfield

L'accident ferroviaire de Hatfield s'est produit le à Hatfield dans le Hertfordshire (Angleterre). Bien que sa gravité soit relativement limitée, cet accident a d'importantes conséquences pour la gestion du réseau ferroviaire britannique.

Circonstances de l'accident[modifier | modifier le code]

Un train Intercity de la compagnie Great North Eastern Railway vient de quitter la gare de King's Cross de Londres à 12h10, heure locale, à destination de Leeds et roule à environ 180 km/h quand il déraille soudainement au sud de la gare de Hatfield, vers 12h24. L'accident fait quatre morts et 70 blessés.

Causes[modifier | modifier le code]

Une enquête préliminaire détermine qu'un rail s'est cassé au passage du train, et que la cause vraisemblable de cette rupture est des fissures microscopiques du rail. Cela conduit à des mesures de limitation de vitesse sur une grande partie du réseau ferroviaire britannique, perturbant fortement de nombreuses lignes, pendant que les rails sont minutieusement contrôlés. On constate la présence de fissures similaires à celles qui avaient causé la rupture de Hatfield, avec une fréquence particulièrement alarmante, sur la plupart des lignes du pays.

L’enquête permet de comprendre que les gestionnaires privés investissaient très peu dans la sécurité et l'entretien des lignes, l’ensemble de ces dernières étant désormais en mauvais état[1].

Conséquences[modifier | modifier le code]

En conséquence, Railtrack, la société propriétaire et gestionnaire du réseau ferroviaire britannique, déclenche une campagne générale, et coûteuse, de remplacement des rails défectueux. Pour cela, elle demande des subventions au gouvernement. Ces faits mirent en évidence le sous-investissement dont avait souffert le réseau britannique malgré les bénéfices réalisés par Railtrack. La spirale des coûts qui s'enclenche alors entraîne une série d'événements qui expliquent l'effondrement final de l'entreprise et son remplacement par une société sans but lucratif, Network Rail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Julian Mischi et Valérie Solano, « Accélération de la privatisation du rail en Europe », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]