Accident aérien Bandundu Filair Let L-410

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Accident aérien Bandundu Filair Let L-410
Image illustrative de l’article Accident aérien Bandundu Filair Let L-410
Caractéristiques de l'accident
Date
SiteAéroport de Bandundu, république démocratique du Congo
Coordonnées 3° 19′ sud, 17° 22′ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilLet L-410 Turbolet
CompagnieFilairs Let
PhaseVol
Passagers21
Équipagenon précisé
Morts20
Survivants1

Géolocalisation sur la carte : République démocratique du Congo

(Voir situation sur carte : République démocratique du Congo)
Accident aérien Bandundu Filair Let L-410

Le 25 août 2010, l'avion Let L-410 opérant un vol de la compagnie Filairs Let s'est écrasé à l'approche de l'aéroport de Bandundu en république démocratique du Congo, tuant 20 personnes. La cause de l'accident est incertaine, mais le manque de carburant et la fuite d'un crocodile menant à la perte de contrôle de l'appareil ont été mis en cause.

Avion[modifier | modifier le code]

L'avion concerné est un Let L-410 Turbolet, construit en 1991, immatriculé 9Q-NCF, avec le numéro de construction 912608[1]. Il transporte normalement jusqu'à 19 passagers[2]. Il avait été précédemment enregistré ES-LLB, et exploité par Airest, une compagnie estonienne, jusqu'en 2007 et a été stocké jusqu'à ce que Filair l'achète en 2009[3].

Accident[modifier | modifier le code]

L'avion réalisait un vol intérieur de l'aéroport de Ndolo à Kinshasa à l'aéroport de Bandundu, à Bandundu, de Mai-Ndombe District. À 13:00 heure locale (12:00 UTC), l'avion s'est écrasé dans une maison située à environ 1 kilomètres (0,621371192 mi) de la piste à Bandundu. Selon la plupart des sources, personne n'a été blessé sur le terrain. Sur les vingt-et-une personnes à bord de l'avion, une seule a survécu à l'accident[4],[5]. La radio Okapi a signalé que l'avion a manqué de carburant après avoir été incapable d’atterrir à Bandundu, mais Filair déclara plus tard que 150 litres de kérosène étaient encore à bord, affirmant qu'un problème technique avait causé le crash[6]. Daniel Philemotte, le propriétaire belge de la compagnie aérienne, était lui-même aux commandes de l'avion. La plupart des victimes sont des Congolais. Les soldats de la MONUC ont été les premiers à atteindre le site du crash et ont déclaré qu'aucune explosion semble avoir eu lieu, appuyant l'hypothèse de la pénurie de carburant[7].

Le seul survivant de l'accident a déclaré qu'un crocodile caché dans un sac de voyage s'était échappé. Les passagers effrayés se seraient alors déplacés vers l'avant de l'avion pour fuir le crocodile. Cela a affecté l'équilibre de l'avion, conduisant à une perte de contrôle[8]. Le crocodile se serait échappé alors que l'avion approchait de sa destination. Le crocodile aurait survécu à l'accident, mais a été tué par un coup de machette[9].

Enquête[modifier | modifier le code]

Le vice-ministre des Transports, Laure-Marie Kawanda Kayena, a déclaré qu'une enquête avait été ouverte sur l'accident. Selon un porte-parole du gouvernement, il n'y a eu aucune confirmation comme quoi la pénurie de carburant a causé le crash.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Simon Hradecky, « Crash: Filair L410 at Bandundu on Aug 25th 2010, impacted building », The Aviation Herald (consulté le 25 août 2010)
  2. « DR Congo air crash 'kills many' » [archive du ], Al Jazeera English, (consulté le 26 août 2010)
  3. « News from the World of L410 », Planes.cz (consulté le 18 septembre 2010)
  4. « DR Congo plane crash in Bandundu 'kills 20' », BBC News Online,‎ (lire en ligne[archive du ])
  5. « Dix-neuf morts dans un accident d’avion dans l’Ouest de la RDC » [archive du ], Le Soir (consulté le 25 août 2010)
  6. « Accident description » [archive du ], Aviation Safety Network (consulté le 25 août 2010)
  7. « Plane crashes in DRCongo, 20 dead: deputy governor » [archive du ], Agence France-Presse, (consulté le 27 août 2010)
  8. « Aircraft crashes after crocodile on board escapes and sparks panic » [archive du ], telegraph.co.uk, (consulté le 22 octobre 2010)
  9. « Crocodile blamed for Congo air crash » [archive du ], MSNBC (consulté le 22 octobre 2010)