Acanthopale decempedalis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Acanthopale decempedalis C.B.Clarke est une espèce de plantes de la famille des Acanthaceae et du genre Acanthopale, assez commune dans les forêts tropicales et subtropicales humides d'Afrique de l'Ouest, sur la ligne montagneuse du Cameroun.

Description[modifier | modifier le code]

C'est une herbe robuste[2] – ou arbuste – à fleurs blanches[3].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Son épithète spécifique decempedalis – qui signifie « 10 pieds[4] », soit environ 3 m –, fait référence à sa grande taille, mais d'autres sources la créditent d'une hauteur d'un mètre seulement[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

L'espèce est présente principalement au Cameroun, dans la Région du Sud-Ouest, autour des monts Koupé et Bakossi, ainsi qu'au Nord-Ouest (mont Oku) et à l'Ouest dans les monts Konga (ou Kongoa, 5°20' N, 9°50' E), où Carl Ludwig Ledermann collecta des spécimens en 1908-1909, également au Nigeria dans l'État de Cross River et en Guinée équatoriale sur l'île de Bioko[5],[2].

Écologie[modifier | modifier le code]

Les années de floraison massive, les populations des hauts plateaux de Bamenda (Bamenda Highlands) utilisent les brindilles sèches pour allumer le feu[6].

A. decempedalis figure sur la liste rouge de l'UICN comme espèce vulnérable, à cause de la déforestation liée à l'expansion de l'agriculture et à l'exploitation du bois[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b The Plant List, consulté le 12 août 2017
  2. a b et c Onana 2013, p. 61.
  3. (en) Martin Cheek, Jean-Michel Onana and Benedict John Pollard (ed.), The plants of Mount Oku and the Ijim Ridge, Cameroon: a conservation checklist, Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, 2000, p. 111 (ISBN 1-8424-6016-1)
  4. LatDict [1]
  5. (en) Frank Nigel Hepper, « C. Ledermann's botanical collecting localities in Kamerun (Cameroun) 1908–1909 » Kew Bulletin, 1974, 29(2), p. 377
  6. a et b « Acanthopale decempedalis », sur iucnredlist.org (consulté le 12 août 2017)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Martin Cheek, Jean-Michel Onana and Benedict John Pollard (ed.), The plants of Mount Oku and the Ijim Ridge, Cameroon: a conservation checklist, Royal Botanic Gardens, Kew, Richmond, 2000, p. 111 (ISBN 1-8424-6016-1)
  • Jean-Michel Onana, Synopsis des espèces végétales vasculaires endémiques et rares du Cameroun : check-liste pour la gestion durable et la conservation de la biodiversité, Yaoundé, Ministère de la Recherche scientifique et de l'Innovation, coll. « Flore du Cameroun » (no 40), , p. 61
  • (en) Jean-Michel Onana et Martin Cheek, « Acanthopale decempedalis C.B.Clarke », in Red Data Book of the Flowering Plants of Cameroon: IUCN Global Assessments, Royal Botanic Gardens, Kew, 2011, p. 67 (ISBN 9781842464298)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :