Acanthodactylus schreiberi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les reptiles
Cet article est une ébauche concernant les reptiles.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Acanthodactylus schreiberi
Description de cette image, également commentée ci-après

Acanthodactylus schreiberi

Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Sauria
Infra-ordre Scincomorpha
Famille Lacertidae
Genre Acanthodactylus

Nom binominal

Acanthodactylus schreiberi
Boulenger, 1878

Synonymes

  • Acanthodactylus savignyi var. schreiberi Boulenger, 1878
  • Acanthodactylus schreiberi ataturi Yalçinkaya & Göçmen, 2012 /small>

Statut de conservation UICN

( EN )
EN A2c; B2ab(i,ii,iii,iv) : En danger

Acanthodactylus schreiberi est une espèce de sauriens de la famille des Lacertidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre à Chypre, en Turquie, en Israël et au Liban[1],[2].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Cette espèce est nommée en l'honneur du zoologiste autrichien Egid Schreiber (1836-1913)[3].

Publications originales[modifier | modifier le code]

  • Boulenger, 1878 : Sur les espèces d'Acanthodactyles des bords de la Méditerranée. Bulletin de la Société zoologique de France, vol. 3, p. 179-197 (texte intégral).
  • Yalçinkaya & Göçmen, 2012 : A new subspecies from Anatolia, Acanthodactylus schreiberi Boulenger, 1879 ataturi n. ssp. (Squamata: Lacertidae). Biharean Biologist, vol. 6, no 1, p. 19-31 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. UICN, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  3. Beolens, Watkins & Grayson, 2009 : The Eponym Dictionary of Reptiles. Johns Hopkins University Press, p. 1-296