Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d'Aix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d'Aix
Académie des sciences, agriculture, arts et belles lettres d'Aix.png
Sceau de l’Académie.
Generoso sanguine parta
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
2a, rue du 4 septembre 13100 Aix-en-Provence
Pays
Langue
Organisation
Président
Jean-Pierre Centi
Secrétaire général
Jean-Luc Kieffer
Affiliation
Site web

L'Académie des sciences, agriculture, arts et belles-lettres d'Aix est une société savante fondée en 1808 à Aix-en-Provence.

Historique[modifier | modifier le code]

Héritière de la Société d'agriculture de l'Ancien Régime, la Société des sciences, agriculture, arts et belles lettres d'Aix fondée en 1808, devint une académie par ordonnance royale du .

Objectifs et fonctionnement de l'académie[modifier | modifier le code]

L'Académie se réunit une fois par semaine. Elle mène des activités de recherches dans plusieurs domaines :

  • littérature,
  • archéologie,
  • histoire locale,
  • arts.

Elle se réunit en séances publiques annuelles et décerne des prix de vertu (prix Rambot, Reynier, Henriette Rayon, Pellen, Irma Moreau…) et des prix littéraires (prix Mignet, Thiers, Peyresc).

Elle organise des manifestations culturelles et participe à des opérations de sauvegarde du patrimoine.

Les membres de l'Académie sont cooptés.

Publications[modifier | modifier le code]

Depuis 1808, l'Académie publie un bulletin annuel. Entre 1819 et 1930, elle a publié 21 volumes de mémoires consacrés aux communications présentées lors des séances. La publication des mémoires est interrompue en 1930, faute de ressources. Elle reprend en 1988. Le sixième tome de ces nouveaux mémoires est paru en 1999.

Collections de l'Académie[modifier | modifier le code]

Bibliothèque et archives[modifier | modifier le code]

Dès son origine, l'Académie constitue une bibliothèque et des archives. Ce fonds documentaire est composé de :

  • gravures,
  • fonds concernant l'Ordre de Saint-Jean de Malte donné par l'archiviste Pécoul,
  • portraits et copies de tableaux appartenant à Thiers, etc.

Musée Paul Arbaud[modifier | modifier le code]

En 1911, Paul Arbaud lègue à l'Académie son hôtel particulier situé 2A rue du , ses collections (faïences, médailles, sculptures, gravures, portraits, peinture, sculptures…) et sa bibliothèque. Le musée présente une des plus importantes collections de faïences provençales, de nombreux tableaux et des manuscrits réunis au sein d'une très riche bibliothèque. Le musée présente également au public des expositions temporaires.

Fondation de Lourmarin Laurent-Vibert[modifier | modifier le code]

Par suite du legs de Robert-Laurent-Vibert en 1925, l'Académie devient propriétaire du château de Lourmarin (Vaucluse) avec la bibliothèque et les objets d'art qu'il renferme. Le château devient le siège de la Fondation de Lourmarin Laurent-Vibert, administrée par l'Académie et chargée de sauvegarder l'art et la pensée de la patrie, selon le vœu du donateur. La Fondation est une sorte de « Villa Médicis de Provence » qui accueille chaque été des jeunes artistes et organise des manifestations culturelles. Elle a été reconnue d'utilité publique en 1927.

Membres illustres de l'Académie[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]