Académie des Beaux-Arts de Tbilissi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Académie des Beaux-Arts de Tbilissi
LOGO OF TSSA.jpg
Histoire et statut
Fondation
Type
Disciplines
Nom officiel
თბილისის სახელმწიფო სამხატვრო აკადემია
Régime linguistique
Recteur
Gia Gugushvili (en) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Localisation
Pays
Divers
Site web

L'Académie des Beaux-Arts de Tbilissi (en géorgien : თბილისის სახელმწიფო სამხატვრო აკადემია) est l'une des plus anciennes universités de Géorgie et du Caucase. Elle est située à Tbilissi, près de l'Opéra de Tbilissi sur l'avenue Roustavéli.

Histoire[modifier | modifier le code]

Suite au décret du Commissariat du Peuple à l'Éducation, l'Académie des Beaux-Arts de Tbilissi a été fondée le 8 mars 1922. Quatre facultés ont été établies : peinture, sculpture, arts graphiques et architecture. En 1927, le département céramique a été ajouté. En 1922, Moïse Toïdze a fondé une école d'art offrant une formation pour les plus jeunes élèves qui souhaiteraient par la suite entrer dans l'académie. L'académie était alors située dans l'ancienne maison de maître Kobulashvili, entièrement reconstruite et rénovée par l'architecte Simon Kldiashvili en 1902.

Le personnel enseignant et les professeurs de l'académie étaient des artistes de renom ; les premiers ont été Gigo Gabashvili, Iakob Nikoladze, Eugène Lanceray, Joseph Sharlemagne, Henryk Hryniewski, Egishe Tatevosyan, Nikolay Sklifosovskiy, Nicolas Antadze, Anatoli Kalgin, Nikolay Severove, Dimitri Chevardnadze, Michael Machavariani, Alexander Pitskhelauri, Michael Khananashvili, Boris Shebuev, Mose Toidze, Alexander Tsimakuridze, Nicolas Kandelaki, Valériane Sidamon-Eristavi, David Kakabadze, Lado Gudiashvili, George Sesiashvili, Ucha Japaridze, Shalva Amiranashvili, Apollon Kutateladze, Vasili Shukhaev, Serge Kobuladze, Silovan Kakabadze, Shota Mikatadze, David Tsitsishvili, Zakro Maisuradze et Lado Grigolia.

Bâtiment originel en 1884

L'Académie des Beaux-Arts de Tbilissi est située dans l'ancienne Maison de Arshakuni, depuis 1922 (architecte G. Ivanov. 1856). Les intérieurs ont été conçus par des maîtres iraniens (dans le style d´Art qajar) qui travaillaient à Tbilissi. Dans le même bâtiment (jusqu'en 1937), se trouvait le studio de Ballet (la Salle des Miroirs) de Maria Perini, la conjointe d'un artiste Henryk Hryniewski, ainsi que de son propre art studio ; atelier du professeur d'académie – Gigo Gabashvili; et les appartements familiaux de Kobulashvili .

Suite à des répressions de la part du régime soviétique, du personnel et des étudiants, l'académie ferme ses portes de 1931 à 1933.

En 1972, un nouveau bâtiment de dix étages a été construit par les architectes A. Kurdiani, M. Chkhikvadze, L. Sumbadze, et le constructeur D. Kajaia. De 2005 à 2006, le nouveau bâtiment a été restauré par la banque Cartu Bank.

Facultés[modifier | modifier le code]

Tous les programmes éducatifs de l'Académie des Beaux-Arts de Tbilissi sont menés en langue géorgienne. Pour les candidats étrangers, issus de l'enseignement secondaire sans qualifications, un test de langue géorgienne est requis.

Recteurs[modifier | modifier le code]

  • 1922-1926 – Giorgi Chubinashvili
  • 1927-1930 – Alexandre Duduchava
  • 1930-1932 – Vakhtang Kotetishvili
  • 1932-1936 – Grigol Bukhnikashvili
  • Les 1936-1942 – Silovan Kakabadze
  • 1942-1948 – Ucha Japaridze
  • 1948-1952 – Mamia Duduchava
  • 1952-1959 – Serge Kobuladze
  • 1959-1972 – Apollon Kutateladze
  • 1972-1982 – Giorgi Totibadze
  • 1982-1987 – Zurab Nizharadze
  • 1987-1992 – Tengiz Peradze
  • 1992-2003 – Soso Koyava
  • 2003-2012 – Gia Bugadze
  • 2012-2014 – Tinatin Kldiashvili
  • 2014–présent – Gia Gugushvili

Expositions[modifier | modifier le code]

L'académie possède plusieurs salles d'expositions dont:

  • Le Grand hall d'exposition
  • Un musée, qui comprend 618 peintures, cours et œuvres de diplôme. Parmi ces œuvres, les œuvres d'art par Gigo Gabashvili, Hélène Akhvlédiani, Ludwig, Luigi Longo, Kirill Zdanevich, Tamara Balanchivadze, Moïse Toïdze, Aleksandr Tsimakuridze, Korneli Sanadze, Reno Turkia, Koki Makharadze et Zurab Gikashvili.
  • le musée de la tapisserie, rue Shardin.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • თბილისის სახელმწიფო სამხატვრო აკადემია (Académie des beaux-Arts de Tbilissi).Tbilissi 2002. (ISBN 99928-0-430-0).
  • საქართველოს ძველი ქალაქები: თბილისი (deuxième ed.). 2006. (ISBN 99940-0-923-0).
  • თბილისის სახელმწიფო სამხატვრო აკადემია (Académie des beaux-Arts de Tbilissi). Tbilissi 2011. (ISBN 978-9941-0-3304-9).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]