Académie britannique des auteurs-compositeurs

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L' Académie britannique des auteurs, compositeurs et auteurs (British Academy of Songwriters, Composers and Authors, BASCA) est l'une des plus grandes associations professionnelles de musique écrivains en Europe et existe pour soutenir, protéger et faire campagne pour les intérêts des auteurs-compositeurs, les paroliers et les compositeurs. Il représente musique auteurs, dans tous les genres, de la chanson de l'écriture pour les médias, contemporain, classique, du jazz et compte environ 2000 membres[1].

La création et la pérennité de l'académie repose sur la protection des intérêts professionnels des auteurs, compositeurs et paroliers de tous genres musicaux et la promotion d'un certain niveau d'excellence dans la création musicale britannique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Guilde des compositeurs de Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

La Guilde des compositeurs de Grande-Bretagne (Composers' Guild of Great Britain, CGGB), sur laquelle elle repose, a été fondée en 1944 dans le but de représenter les compositeurs de musique classique, et eu pour premier président Ralph Vaughan Williams.

L'Académie britannique des auteurs-compositeurs (British Academy of Songwriters, Composers and Authors)[modifier | modifier le code]

Elle est fondée en 1947 par Ivor Novello, Sir Alan Herbert, Eric Coates, Haydn Wood(en) et Richard Addinsel, pour la promotion et la diffusion de la musique populaire britannique[2].

Eric Maschwitz(en) en fut successivement le preimier vice-président puis président en 1948, puis à nouveau de 1954 à 1958.

L'association commence en 1958 la publication du journal Composer, ainsi que d'un catalogue des œuvres disponibles.

En 1967 et à l'initiative de Ruth Gipps, l'organisation contribue à la création du British Music Information Centre, embryon de ce qui deviendra en 2008 Sound and Music(en), organisme institutionnel de soutien à la création de musique contemporaine et expérimentale.

Fusion des organismes[modifier | modifier le code]

En 1999, les deux organismes fusionnent avec l'APC, Association of Professional Composers (Association des compositeurs professsionnels) pour n'en former qu'un seul, de plus grande envergure et à même de pouvoir représenter tous ses membres. Le nom, adopté en mars 2009 et encore conservé aujourd'hui est celui d'Académie Britannique des Auteurs- Compositeurs, correspondant à la fusion de ces trois organismes. Tim Rice en fût le premier président.

L'association comporte à l'heure actuelle quatre comités : pour les paroliers, la musique classique, le Jazz, et les commandes pour divers médias (radio, télévision).

Artistes récompensés[modifier | modifier le code]

L'académie britannique des auteurs-compositeurs créée en 1955 le Prix Ivor Novello afin de célébrer l'excellence dans la création musicale britannique. Les Beatles ont remporté 15 fois ce prix.

Elle également à l'origine en 1999 d'un cercle d'artistes récompensés[3] :

Autres rôles[modifier | modifier le code]

En tant qu'institution, l'Académie Britannique des Auteurs-Compositeurs repose sur des principes fondateurs[4] :

  • avoir un d'acteur politique
  • promouvoir l'excellence grâce à des prix prestigieux (Prix Ivor Novello, British Composer Awards, Gold Badge Awards)
  • informer ses membres, dans un secteur musical en constante évolution
  • développer une communauté d'artistes en Grande-Bretagne
  • promouvoir une nouvelle génération de professionnels de la musique

Sont également mis à disposition de ses membres un service de couverture d'assurance, des contrats-types, une aide sur les taxes et droits d'auteurs, des séminaires et master-classes, un réseau professionnel et des newsletter.

L'institution s'est également engagée dans la protection des droits d'auteurs et royalties sur le contenu digital de ses musiciens sous le nom de campagne The Day The Music Died (le jour où la musique s'est tue). Elle demande :

  • un partage équitable des revenus de royalties bruts sur la diffusion numérique
  • un pourcentage sur les revenus publicitaires plus élevés
  • la non-indexations des plateformes de partage illégal par Google notamment
  • la suppression de contenus partagés illégalement sur YouTube
  • une plus grande transparence sur la rémunération des musiciens telle qu'elle apparaît contractuellement

L'année 2015 marque une victoire importante dans l'industrie musicale anglaise puisque l'académie des auteurs-compositeurs gagne un contentieux contre le gouvernement britannique sur l'introduction d'une exception à la copie privée sans rémunération équitable pour les détenteurs des droits, conformément au droit européen[5].

L'académie s'est aussi engagée dans la protection des œuvres musicales produites pour la BBC.

Elle est impliquée dans le processus de sélection des artistes représentant la Grande-Bretagne à l'Eurovision.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The Response of the British Academy of Composers Songwriters and Authors to the call for evidence of the independent review of intellectual property and growth » [archive du ], sur Ipo.gov.uk, (consulté le 4 février 2012)
  2. « Eric Maschwitz », Spartacus Educational,‎ date inconnue (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2018)
  3. (en-US) « BASCA Fellowship - BASCA | British Academy of Songwriters Composers and Authors », BASCA | British Academy of Songwriters Composers and Authors,‎ date inconnue (lire en ligne, consulté le 13 novembre 2018)
  4. (en-US) « ABOUT US - BASCA | British Academy of Songwriters Composers and Authors », BASCA | British Academy of Songwriters Composers and Authors,‎ copyright 2018 (lire en ligne, consulté le 14 novembre 2018)
  5. (en) Royal Court of Justice, « Approved Judgment », Case No: CO/5444/2014,‎ , p. 1-107 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]