Académie africaine des langues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Académie Africaine des Langues (ACALAN) est une institution spécialisée de l'Union africaine. Elle a été créée en 2001.

Elle a pour objectifs fondamentaux, selon ses statuts (chapitre 3) :

  • la promotion des langues africaines ;
  • la promotion des langues transfrontalières ;
  • la promotion des langues transfrontalières véhiculaires ;
  • le renforcement de la coopération entre les États africains en matière de langues africaines ;
  • la promotion des langues africaines à tous les niveaux d’éducation ;
  • la promotion des langues africaines au niveau international ;
  • l’analyse de la politique des langues en Afrique ;
  • la promotion d’une culture scientifique et démocratique fondée sur l’usage des langues africaines ;
  • le développement économique, social et culturel harmonieux des États membres basé sur les langues africaines et en relation avec les langues partenaires ;
  • l’utilisation des langues africaines en tant que facteurs d’intégration, de solidarité, de respect des valeurs et de compréhension mutuelle afin de promouvoir la paix et de prévenir les conflits ;
  • la promotion des organisations de Langues nationales sur le Continent.

L'Académie a son siège à Bamako au Mali.

Son Secrétaire exécutif est le mozambicain Francisco Sozinho Matsinhe qui a succédé en 2009 au malien Adama Samassékou[1]. Elle a pour partenaires l'UNESCO, l'Organisation internationale de la francophonie, l'Union Académique Internationale, la Coopération Suisse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nouhoun Traoré, Académie des langues africaines : Le Mali passe le relais, L'Essor, 15 décembre 2009 essor.gov.ml

Lien externe[modifier | modifier le code]