Académie Széchenyi des arts et lettres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Académie Széchenyi des arts et lettres (en hongrois: Széchenyi Irodalmi és Művészeti Akadémia, SZIMA) est une institution académique supérieure en Hongrie. Elle est fondée en 1992 par l'Académie hongroise des sciences (MTA), en tant qu'établissement associé indépendant disposant de ses propres statuts, à l'intention des représentants illustres de la littérature et des arts, deux domaines présents au sein de l'Académie hongroise des sciences depuis sa fondation en 1825 par István Széchenyi mais exclus en 1949 par le pouvoir communiste. Elle a pour président depuis 2011 Károly Makk[1].

La nouvelle Constitution hongroise entrant en vigueur en 2012 mentionne explicitement (article X/3), en même temps que l'Académie hongroise des sciences (MTA), non pas l'Académie Széchenyi des arts et lettres mais l'Académie hongroise des arts (MMA) assurant la même fonction. L'Académie Széchenyi des arts et lettres voit alors son président László Dobszay et son président exécutif Győző Ferencz démissionner en signe de protestation contre l'« indignité »[2] de l'officialisation d'une Académie concurrente qui, selon Győző Ferencz, exige de l'art hongrois un esprit « de fondamentalisme religieux et de nationalisme ethnique »[3].

But[modifier | modifier le code]

Selon ses statuts, l'Académie Széchenyi des arts et lettres a pour tâche de représenter l'unité dans la diversité de la vie littéraire et artistique. Elle comprend cinq divisions : littérature, beaux-arts et arts appliqués, création musicale, cinéma et théâtre, architecture[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (hu) « A Széchenyi Irodalmi és Művészeti Akadémiáról » [« Sur l'académie Széchenyi des arts et lettres »], sur Académie hongroise des sciences.
  2. (hu) « Lemond a Széchenyi Irodalmi és Művészeti Akadémia két vezetője » [« Deux dirigeants de l'Académie Széchenyi des arts et lettres démissionnent »], sur InfoRádió, .
  3. (hu) Gyula Varsányi, « 'Nem fogjuk legitimálni az MMA szellemiségét' » [« Nous n'allons pas légitimer l'esprit de l'Académie hongroise des arts »], Népszabadság,‎ (lire en ligne) : interview de Győző Ferencz.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]