Académie delphinale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Académie Delphinale)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Académie delphinale
Fondation 1772
Objectifs encourager par des communications orales et écrites les réalités historiques, géographiques, littéraires, culturelles et techniques de l'ancienne Province du Dauphiné, ainsi que la vie et les œuvres des grands hommes qui l'ont illustrée
Pays Drapeau de la France France
Ville Grenoble
Langue français
Président Jacques Boucharlat
Affiliation Conférence nationale des académies des sciences, lettres et arts et Comité des travaux historiques et scientifiques
Site web http://www.academiedelphinale.com/

L'Académie delphinale, est une société savante créée à Grenoble, en 1772. Elle regroupe une soixantaine de membres choisis par cooptation au sein des personnalités intellectuelles et artistiques des départements de l'Isère, des Hautes-Alpes et de la Drôme.

Historique[modifier | modifier le code]

Elle est née à la suite de la création de la bibliothèque municipale de Grenoble dont l'assemblée générale des souscripteurs venait de désigner douze membres afin de constituer un « conseil de direction »[1],[2]. Ce conseil de douze puis vingt-cinq membres fut le premier noyau d'une petite société savante baptisée « Société littéraire » et reçut ses lettres patentes en 1780. Par la suite, le roi Louis XVI lui en octroya d'autres, qui lui conféraient le titre d'Académie en mars 1789 et furent enregistrées le 6 juillet suivant au Parlement du Dauphiné[3]. Les membres étaient alors au nombre de trente-six, parmi lesquels Condorcet, Dolomieu, Jussieu, Servan ou Saussure.

Supprimée en 1793, survivant à partir de 1800 sous des appellations différentes et reprenant vie en 1844, l'Académie delphinale publie sans discontinuer un bulletin mensuel depuis 1846.

Objectifs de l'Académie[modifier | modifier le code]

Elle vise à encourager les arts, les lettres, les sciences et techniques, la conservation du patrimoine, et les études historiques consacrées aux départements de l'Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes qui constituent l'ancienne province du Dauphiné.

Activités de l'Académie[modifier | modifier le code]

Le travail de recherches est essentiellement constitué par des « communications » orales et écrites présentées lors des séances mensuelles de l'Académie. Les trois quarts des « communications » sont consacrées à l'histoire régionale, et le reste à la géographie, aux arts (peinture, sculpture, etc.) ou à la médecine.

Ces communications sont publiées tous les mois dans un bulletin. À ce bulletin s'ajoutent d'autres publications exceptionnelles : Livre du Millénaire : Regards sur mille ans d’histoire du Dauphiné (223 pages) publié en 2001, Des Burgondes au Royaume de Bourgogne (Ve-Xe siècle) en octobre 2001, et Joseph Fourier, en novembre 2002.

L'Académie décerne tous les ans un prix destiné à récompenser une œuvre ayant contribué à conserver ou promouvoir le patrimoine régional. Ce prix consiste en une médaille aux armes du Dauphiné, gravée au nom du lauréat. Il peut être décerné à une personne ou à une institution.

Les membres se répartissent entre titulaires (au nombre de 60) et associés.

Liste des présidents (depuis 1906)[modifier | modifier le code]

  • 1906 : M. Gevrey
  • 1907 : Samuel Chabert
  • 1908 : Raymond Rey
  • 1909 : M. Barthélemy
  • 1910 : Henri Ferrand
  • 1911 : Georges Dumesnil
  • 1912 : Ludovic de Miribel
  • 1913 : Paul Fournier
  • 1914-1918 : Édouard Silvy
  • 1919 : Henri Ferrand
  • 1920 : Paul Cuche
  • 1924 : Gustave Vellein (démission)
  • 1924 : Jacques Chevalier
  • 1929 : Bernard Le Masson
  • 1930 : Albert Silvy-Leligois
  • 1931 : Paul Cuche
  • 1933 : Édouard Silvy
  • 1934 : Paul de Quinsonas
  • 1935 : Louis Breton
  • 1936 : Henri Jacoubet
  • 1937 : Georges Gariel
  • 1938 : Robert Latouche
  • 1939-1940 : Jean Guédel
  • 1941-1945 : Émile Vatin-Pérignon
  • 1946-1948 : Georges Cartier
  • 1949-1952 : Paul de Quinsonas
  • 1952-1955 : André Caraccio
  • 1956-1957 : Georges Gariel
  • 1958-1959 : Paul Perrochat
  • 1960-1962 : Émile Escallier
  • 1963-1963 : Georges Malraison
  • 1964-1965 : Raymond Vallentin du Cheylard
  • 1966-1967 : Emile Escallier
  • 1968-1970 : Henry Lapeyre
  • 1971-1971 : L.-D. Bézégher
  • 1972-1974 : Félix Germain
  • 1974-1976 : Paul Veyret
  • 1976-1978 : Oronce de Galbert
  • 1978-1980 : Jacques Debelmas
  • 1980-1982 : Bernard Bligny
  • 1982-1984 : Robert Bornecque
  • 1984-1986 : Bernard Bligny
  • 1986-1988 : Jean Billet
  • 1988-1990 : Paul Ozenda
  • 1990-1992 : Gilbert Nigay
  • 1992-1994 : André Laronde
  • 1994-1996 : Jacques Debelmas
  • 1996-1998 : Gérard Luciani
  • 1998-2000 : Roger Moret
  • 2000-2002 : Guy-Pierre Cabanel
  • 2002-2004 : Alban Barthez
  • 2004-2006 : Michel Soutif
  • 2006-2008 : Pierrette Paravy
  • 2008-2010 : Robert Bornecque
  • 2010-2011 : André Laronde
  • 2012-2014 : Nicole Vatin-Pérignon
  • 2014-2015 : Raymond Joffre
  • 2016-2017 : Jacques Debelmas
  • 2018-2019 : Jacques Boucharlat

Composition au 1er février 2017[modifier | modifier le code]

Membres de l’Académie delphinale, membres de l’Institut de France :

  • Alim Louis Benabid de l’Académie des Sciences, section Biologie humaine et sciences médicales
  • Paul Ozenda de l’Académie des Sciences, section Biologie intégrative
  • Bernard Malgrange de l’Académie des Sciences, section Mathématique

Membres émérites (A.P. ancien président) :

  • Jean Billet (A.P.)
  • Le Père Edmond Coffin
  • Maurice Francillard
  • Gérard Luciani (A.P.)
  • René Oriard
  • Maurice Wantelet

Membres titulaires, rangés par fauteuil avec leur date d’élection :

  • Fauteuil 1 - Alain Nemoz (2016)
  • Fauteuil 2 - Bernard Pouyet (2013)
  • Fauteuil 3 – Michel Jolland (2014)
  • Fauteuil 4 - Noël Terrot (2017)
  • Fauteuil 5 – Le Bâtonnier Dominique Fleuriot (2015)
  • Fauteuil 6 - Paul Dreyfus (1966)
  • Fauteuil 7 - lieutenant-colonel Jean-Pierre Martin (2006)
  • Fauteuil 8 - Mireille Mialot (1986)
  • Fauteuil 9 - Jean-Marie Pirot (2007)
  • Fauteuil 10 - Bernard François (2006)
  • Fauteuil 11 - Annick Auzimour (1995)
  • Fauteuil 12 - Pierrette Paravy, A.P.)
  • Fauteuil 13 - M. Jacques Boucharlat (1988)
  • Fauteuil 14 - Claude Racinet (2016)
  • Fauteuil 15 - vacant
  • Fauteuil 16 - Marie-Françoise Bois-Delatte (1995)
  • Fauteuil 17 - Gilles-Marie Moreau (2017)
  • Fauteuil 18 - Claude Ferradou (2016)
  • Fauteuil 19 – Daniel Grange (1994)
  • Fauteuil 20 – Roger Moret (1988, A.P.)
  • Fauteuil 21 – Robert Allier (1994)
  • Fauteuil 22 – Constantin VROUSOS (1994)
  • Fauteuil 23 – Roger CHABOUD (1980)
  • Fauteuil 24 – Nicole VATIN-PÉRIGNON (2005, A.P.)
  • Fauteuil 25 – René GIRARD (1986)
  • Fauteuil 26 – Claude MULLER (1988)
  • Fauteuil 27 – Général Richard RETOUT (2008)
  • Fauteuil 28 – Jacques Debelmas (1973, A.P.)
  • Fauteuil 29 – Yves JOCTEUR-MONTROZIER (2016)
  • Fauteuil 30 – Christian de POLIGNAC (1992)
  • Fauteuil 31 – Christiane MURE-RAVAUD (2012)
  • Fauteuil 32 – Jean SERROY (1990)
  • Fauteuil 33 – Yves ARMAND (1992)
  • Fauteuil 34 – Père Jean STERN (2005)
  • Fauteuil 35 – Jean BALESTAS (2002)
  • Fauteuil 36 – Jean-Claude MICHEL (2012)
  • Fauteuil 37 – vacant
  • Fauteuil 38 – Hélène VIALLET (2007)
  • Fauteuil 39 – Jean-Pascal JOSPIN (2013)
  • Fauteuil 40 – Régis MACHE (2016)
  • Fauteuil 41 – René de SWINIARSKI (2004)
  • Fauteuil 42 - Georges DUSSERRE (1984)
  • Fauteuil 43 – Claire SCHLENKER (2011)
  • Fauteuil 44 – Pierre BINTZ (2009)
  • Fauteuil 45 – Paul Ozenda (1983, A.P.)
  • Fauteuil 46 – vacant
  • Fauteuil 47 – Michel MERCIER (2014)
  • Fauteuil 48 – Pierre DELL’ACCIO (2014)
  • Fauteuil 49 – Raymond JOFFRE (2004, A.P.)
  • Fauteuil 50 – Aimé BOCQUET (1969)
  • Fauteuil 51 – Pierre BURGUBURU (2012)
  • Fauteuil 52 – Claude MEYZENQ (1990)
  • Fauteuil 53 – Yves DESHAIRS (2010)
  • Fauteuil 54 – Jean Guibal (1998)
  • Fauteuil 55 – Robert Bornecque (1969, A.P.)
  • Fauteuil 56 – Daniel Bloch (2015)
  • Fauteuil 57 – Isabelle Lazier (2014)
  • Fauteuil 58 – Jean Paquet (1972)
  • Fauteuil 59 – Gérald Rannaud (1998)
  • Fauteuil 60 - Alain Robert (2009)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Almanach du vieux dauphinois de 1992, article de Paul Dreyfus, page 69.
  2. C. Revillout, L'ancienne Académie delphinale et la bibliothèque publique de Grenoble, 1859.
  3. Bulletin de l'Académie delphinale, 2°série, 1856-1860.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Un siècle de communications à l'Académie delphinale 1906 - 2006, dir. Pierrette Paravy, Grenoble, Archives départementales de l'Isère, 2007, 56 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]