Abyssinien (cheval)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abyssinien
Abyssinien bai à Adigrat
Abyssinien bai à Adigrat
Région d’origine
Région Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Caractéristiques
Morphologie Petit cheval de selle
Taille 1,25 m à 1,29 m
Robe Souvent crème.

L’Abyssinien est une race de chevaux originaire du nord de l'Éthiopie. Il ressemble à l'Arabe-barbe, et ne dispose d'aucun stud-book. Ces chevaux sont morphologiquement peu réguliers et peu homogènes. Ils sont utilisés pour de nombreuses tâches, montés, bâtés ou attelés. Leur capacité au travail dans les zones montagneuses est appréciée.

Histoire[modifier | modifier le code]

Gravure ancienne d'un Abyssinien.

La race est également connue sous le nom de « Galla », mais ce dernier nom est considéré comme insultant par les Oromos[1]. Elle est fréquemment confondue avec le cheval d'Oromo[2]. Les Abyssiniens seraient arrivés en Éthiopie en suivant les côtes de la mer Rouge. Ils sont exportés vers l'Angleterre dans les années 1860[2].

La race ne dispose pas de stud-book[3].

Description[modifier | modifier le code]

La base de données DAD-IS référence une taille moyenne de 1,25 m chez les femelles et 1,29 m chez les mâles[3]. La taille peut présenter de grandes variations[2]. L'Abyssinien est proche de l'Arabe-barbe[1], mais la morphologie est irrégulière, avec un ventre pansu et un dos souvent creux[3]. Le tour de poitrine est souvent inférieur en taille à celui des autres races de chevaux éthiopiennes, le format est en général plus réduit[4]. Cela a été attribué à l'usage intensif de la race au travail[5].

Ces chevaux portent différentes couleurs de robe[3]. Leur particularité est d'avoir un poil dru[2] et une crinière qui pousse en bataille. Beaucoup ont les yeux verts[2], grâce à la présence d'un gène particulier.

En termes de caractérisation, l'Abyssinien est divergent morphologiquement du Bale, et très proche du Selale[4]. Ces deux dernières races appartiennent au même groupe[4].

Utilisations[modifier | modifier le code]

Abyssinien bai attelé à Adigrat.

La race sert à tous types de travaux, en particulier pour la traction et le transport[3], notamment le labour et la traction de charges[6]. Ils sont la principale force de traction animale dans leur région d'origine[7]. Malgré leur petite taille, les Abyssiniens sont appréciés pour leur force et leur habileté à vivre et travailler dans les zones montagneuses.

Diffusion de l'élevage[modifier | modifier le code]

L'Abyssinien est surtout présent dans le Nord de l'Éthiopie, tout particulièrement dans le nord du Gondar, près de la chaîne de montagnes Semien[3],[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Rousseau 2014, p. 414.
  2. a, b, c, d et e Porter et al. 2016, p. 432.
  3. a, b, c, d, e et f DAD-IS.
  4. a, b et c Kefena et al. 2012, p. 7.
  5. Kefena et al. 2012, p. 8.
  6. Kefena et al. 2012, p. 5.
  7. Kefena et al. 2012, p. 10.
  8. Kefena et al. 2012, p. 11.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Kefena et al. 2012] (en) Effa Delesa Kefena, T. Dessie, J. L. Han et M. Y. Kurtu, « Morphological diversities and ecozones of Ethiopian horse populations », Animal Genetic Resources/Resources génétiques animales/Recursos genéticos animales, vol. 50,‎ , p. 1–12 (ISSN 2078-6344 et 2078-6336, DOI 10.1017/s2078633612000021, lire en ligne)
  • [Kefena 2012] Effa Delesa Kefena, Equine genetic resources of Ethiopia, Haramaya, Éthiopie, Thèse de doctorat. PhD. dissertation Université d'Haramaya, , 180 p. (présentation en ligne)
  • [Porter et al. 2016] (en) Valerie Porter, Lawrence Alderson, Stephen J.G. Hall et Dan Phillip Sponenberg, Mason's World Encyclopedia of Livestock Breeds and Breeding, CAB International, , 6e éd., 1 107  p. (ISBN 1-84593-466-0, OCLC 948839453)Voir et modifier les données sur Wikidata
  • [Rousseau 2014] Élise Rousseau, Tous les chevaux du monde, Delachaux et Niestlé, , 544  p. (ISBN 2-603-01865-5), « Abyssinien », p. 414Voir et modifier les données sur Wikidata