Abysses (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abysses
Titre original
(de) Der SchwarmVoir et modifier les données sur Wikidata
Langue
Auteur
Genres
Sujet
Dates de parution
Pays
Éditeur
ISBN 10
0-06-081326-1Voir et modifier les données sur Wikidata
ISBN 13
978-0-06-081326-0Voir et modifier les données sur Wikidata

Abysses[1] (titre original : Der Schwarm) est un roman de science-fiction de l'auteur allemand Frank Schätzing paru en 2004 dont la traduction française a été disponible en 2008. L'intrigue consiste en l'existence d'êtres sous-marins intelligents qui menacent l'humanité terrestre.

Intrigue[modifier | modifier le code]

En Norvège, des scientifiques découvrent une nouvelle espèce de vers marins, qui s'attaquent au méthane du talus continental. Il s'avère que ces animaux vivent en symbiose avec des bactéries se nourrissant de méthane, ce qui a pour effet de dégrader à toute vitesse ce talus. Dans le même temps, des spécialistes américains et canadiens observent des comportements extrêmement agressifs de la part de baleines et d'orques, des espèces normalement paisibles.

Un Norvégien comprend que ces événements sont organisés par une intelligence. Alors que les autorités politiques se soupçonnent mutuellement, le talus continental norvégien s'effondre, les bactéries ayant transformé le méthane gelé en gaz. Le glissement de terrain provoqué crée un tsunami de 40 mètres de haut, qui dévaste les côtes du Royaume-Unis, de la Belgique, des Pays-Bas, des pays scandinaves et du nord de la France. Les Shetlands, l'Islande et d'autres îles sont submergées. Dans les pays touchés, l'état d'urgence est décrété.

Mais le tsunami n'est que le premier des fléaux à s'abattre. Des micro-algues capables de se répandre dans l'eau et causant la mort si on les ingèrent sont répandues en France par des homards. Une horde de crabes nains envahie la côte est des États-Unis, forçant les autorités à mettre New-York en quarantaine. Des méduses ultra-toxiques empoisonnent les prises des pêcheurs du monde entier, alors que les navires sont paralysés par des moules très nombreuses et résistantes, perturbant le trafic mondial.

Personnages[modifier | modifier le code]

Leon Anawak[modifier | modifier le code]

Personnage principal. Spécialiste scientifique du comportement des animaux marins, notamment des baleines.

Sigur Johanson[modifier | modifier le code]

Second personnage, spécialiste et professeur en biologie. Il va travailler pour l'institue pétrolière Statoil, après l'apparition de vers mystérieux et destructeurs, encouragé pas Tina Lund il deviendra conseiller de l'entreprise.

Jack "Greywolf" O'Bannon[modifier | modifier le code]

Ancien militaire de l'U.S NAVY, spécialiste de l'entraînement des mammifères marins pour des opérations militaires, il démissionne, prétextant un renvoi pour maladie cardiaque, lorsqu'il découvre le sort effroyable réservé aux animaux. Il trouve par la suite un travail à la Davie's Whaling Station, centre touristique d'observation des mammifères marins sur l'île de Vancouver mais se fait renvoyer après une altercation, avec Leon Anawak. Il décide ensuite de monter son propre groupe de protection des animaux. d'origine irlandaise et amérindienne, il change son nom pour Greywolf, afin de passer un peu plus pour un indien...

Tina Lund[modifier | modifier le code]

Très intime avec Sigur Johanson, elle travaille pour Statoil et y occupe une place très importante parmi l’administration. Elle meurt noyée lors du tsunami qui ravage la mer du Nord.

Jack Vanderbilt[modifier | modifier le code]

Directeur de la CIA. Cynique, il défend l'emploi de l'option militaire contre les Yrrs.

Samantha Crowe[modifier | modifier le code]

Elle est recrutée, sur proposition de Leon Anawak, sur la base de ses réflexions théoriques concernant la communication avec les extraterrestres. Elle est chargée de prendre contact avec les Yrrs et de décoder les signaux que ceux-ci émettent.

Karen Weaver[modifier | modifier le code]

Journaliste spécialisée dans les affaires maritimes. Elle se rapproche de Leon Anawak et de Sigur Johanson en défendant l'existence des Yrrs. Elle se bat à leur côté pour empêcher la tentative d'extermination des Yrrs.

Murray Shankar[modifier | modifier le code]

Spécialiste dans l'analyse des signaux, il est, avec Samantha Crowe, chargé de la communication avec les Yrrs.

Bernard Roche et Sue Oliviera[modifier | modifier le code]

Bernard Roche et Sue Oliviera sont des microbiologistes français et canadienne, respectivement.

Stanley Frost[modifier | modifier le code]

Les Yrrs[modifier | modifier le code]

Créature(s) hyper-intelligente(s) des fonds marins, dont l'existence est progressivement soupçonnée, dont la nature est ensuite progressivement comprise. Les Yrrs sont des agrégats d'unicellulaires s'attaquant depuis l'océan à l'espèce humaine qui les menace.
Le terme les désignant est proposé par Sigur Johanson, qui le voit apparaître sur son écran d'ordinateur après qu'il en a machinalement effleuré le clavier[2].

Aspects scientifiques techniques[modifier | modifier le code]

La fiction s'appuie sur d'importantes références techniques et scientifiques: L'hydrate de méthane, les unicellulaires, le plateau continental, le comportement et le mode de vie des baleines, les plates-formes pétrolières...
Se trouvent plus particulièrement évoqués la cuboméduse chironex fleckeri[3], la dinophyta ''pfiesteria piscicida''[4], le calamar géant architeuthis[3], la baleine bleue balaenoptera musculus[5].

Prix littéraires[modifier | modifier le code]

Éditions françaises[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le titre de la première édition en France était L'Essaim
  2. "C'était un mot comme un autre. Celui-là était encore meilleur qu'un vrai mot parce qu'il était impossible à interpréter. Au fond, il ne savait même pas sur quoi il planchait." chapitre 10 mai.
  3. a et b chapitre 12 avril
  4. chapitre 20 avril
  5. chapitre 5 avril

Articles connexes[modifier | modifier le code]