Abstraction (philosophie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abstraction.

En philosophie, la notion d'abstraction consiste à construire ou séparer par la pensée certains aspects d'une chose ou d'une représentation afin d'en saisir des caractéristiques communes.

La pensée abstraite est regardée avec méfiance, par son éloignement de la pensée réelle ou concrète. Néanmoins, en science moderne, l'abstraction est considérée comme une faculté de compréhension plus riche des phénomènes.

Philosophie médiévale[modifier | modifier le code]

Essence et accident[modifier | modifier le code]

Essence et substance[modifier | modifier le code]

Nominalistes et « réalistes »[modifier | modifier le code]

Quelques expériences de pensée[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Abstraction aristotélicienne[modifier | modifier le code]

Passage de l'abstrait au concret[modifier | modifier le code]

  • Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Qui pense abstrait?, Hermann, 160p., 2007
  • Karl Marx, Le Capital
  • Alexandre Zinoviev, Method visxoždenija ot abstraktnogo k konkretnomu  : avtoreferat dissertaci (La Méthode du passage de l'abstrait au concret : sujet de thèse), Moscou, 1954
  • Bertell Ollman, La dialectique mise en œuvre - Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx, syllepse, 140p, 2005.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :