Abron (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abrons)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abron.
Abrons
Description de cette image, également commentée ci-après

Danseuse abron de Côte d'Ivoire

Populations significatives par région
Drapeau du Ghana Ghana 1 185 000
Drapeau de la Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire 186 000
Population totale

1 371 000 (noix de

coco)
Autres
Langues abron
Religions Christianisme, religions traditionnelles
Ethnies liées Akans

Les Abrons sont une population d'Afrique de l'Ouest, vivant principalement au Ghana d'où ils sont originaires, ainsi que dans l'est de la Côte d'Ivoire, dans le département de Tanda.

Ils font partie du grand groupe des Akans.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs formes : Abrong, Abrons, Bono, Boron, Brong, Bron, Doma, Dom, Tchaman[1].

Langue[modifier | modifier le code]

Ils parlent l'abron, une langue kwa[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XVe siècle pour former le royaume de Bondoukou, avec le roi légendaire Adou Bini[3].

Culture[modifier | modifier le code]

Musicien abron

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source BnF [1]
  2. (en) Fiche langue (code «abr») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. Voir E. Terray, Une histoire du royaume abron du Gyaman : des origines à la conquête coloniale, 1995 (nombreuses références)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Kwame Arhin (dir.), A profile of Brong kyempim : essays on the archaeology, history, language and politics of the Brong peoples of Ghana, University of Ghana, 1979, 180 p. (Actes d'un séminaire de 1973)
  • (en) Eva Lewin Richter Meyerowitz, « A re-appraisal of Meyerowitz on the Brongs - a rejoinder », in Research Review (Legon, Ghana), vol. 8, n° 2, 1972, p. 11-19
  • (en) James Stuart Olson, « Abron », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 5 (ISBN 978-0-313-27918-8)
  • (en) Dennis M. Warren, « Bono shrine art », in African arts (Los Angeles), 9 (2), janvier 1976, p. 28-34, 80
  • Alexander Alland, La danse de l'araignée : un ethnologue américain chez les Abron (Côte d'Ivoire) (trad. de l'américain), Plon, Paris, 1984, 338 p. (ISBN 978-2-259-01183-9)
  • Benoît Kouassi Kouman, Conflit d'identité culturelle né de l'évangélisation : valeurs traditionnelles Abron-Koulango confrontées aux valeurs du christianisme : expérience de la région de Tanda, EHESS, Paris, 1984, 204 p. (Mémoire)
  • Emmanuel Terray, « Un mouvement de réforme religieuse dans le royaume abro pré-colonial : le culte de Sakrobundi », in Cahiers d'études africaines, n° 19 (1-4), 1979, p. 143-176
  • Emmanuel Terray, Une histoire du royaume abron du Gyaman : des origines à la conquête coloniale, Karthala, Paris, 1995, 1 058 p. (ISBN 978-2-86537-547-9)
  • Marco Lunghi, Gli Abron della Costa d'Avorio : una cultura teocratica che sopravvive e si rinnova, Vita e pensiero, Milan, 1984, 158 p. (ISBN 978-88-343-0335-1)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]