Abraham Brill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Abraham A. Brill)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brill.
Abraham A. Brill
Abraham Brill.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université de New York
Columbia University College of Physicians and Surgeons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Œuvres principales
Selected Papers on Hysteria and Other Psychoneuroses (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Abraham Arden Brill, né le à Kanczugv, ville de Galicie alors autrichienne, et mort le à New York, est un psychiatre et psychanalyste américain. Il est le fondateur, en 1911, de la New York Psychoanalytic Society.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abraham Brill, 2e rang à gauche, devant la Clark University (1909)
Poul BjerreEugen BleulerMaria MoltzerMaria GincburgLou Andreas-SaloméBeatrice M. HinkleEmma JungMaria von StachToni WolffMartha Sigg-BöddinghausFranz RiklinOtto RankLudwig BinswangerDebout première rangée, 3e depuis la gaucheIsidor SadgerOskar PfisterSándor FerencziCarl Gustav JungDebout première rangée, 5e depuis la droiteDebout première rangée, 4e depuis la droiteJames Jackson PutnamErnest JonesWilhelm StekelJan NelkenLudwig JekelsMax EitingonSigmund FreudKarl AbrahamDebout deuxième rangée, 4e depuis la droiteDebout deuxième rangée, 3e depuis la droiteDebout deuxième rangée, 2e depuis la droiteJohannes Jaroslaw MarcinowskiDebout troisième rangée, 1er depuis la gaucheDebout troisième rangée, 2e depuis la gaucheAlphonse MaederDebout troisième rangée, 4e depuis la gaucheDebout troisième rangée, 4e depuis la droiteDebout troisième rangée, 3e depuis la droiteDebout troisième rangée, 2e depuis la droiteDebout troisième rangée, 1er depuis la droiteAbraham A. BrillDebout quatrième rangée, 4e depuis la droitePaul FedernDebout quatrième rangée, 2e depuis la droiteDebout quatrième rangée, 1er depuis la droiteEduard HitschmannDebout cinquième rangée, 2e depuis la gaucheDebout cinquième rangée, 3e depuis la gauche
Image cliquable du congrès international de psychanalyse de 1911. Abraham A. Brill figure à l'avant-dernier rang sur la gauche.vdm

Il naît en Autriche, son père est sous-officier dans l'armée. Il émigre seul aux États-Unis, en 1889. Il finit ses études secondaires tout en travaillant, puis étudia à l'université de New York (1901) puis au collège de médecine et de chirurgie de l'université Columbia où il reçut son diplôme de médecine (1904). Il travaille comme psychiatre dans un hôpital new-yorkais (1903-1907), puis se rend en Europe, séjournant à Paris, puis à Zurich, où il s'initie à la psychanalyse avec Eugen Bleuler et Carl Gustav Jung. Il rentre aux États-Unis en 1908 et prend un poste d'assistant dans le service des maladies mentales à l'hôpital Bellevue.

Illustration d'un article du New York Times (1913)

Il assiste en 1909 aux conférences données par Freud à la Clark University, et accompagne Freud durant son séjour. Il devient l'un des premiers et plus actifs partisans de la psychanalyse.

Alors qu'Ernest Jones décide de créer l'American Psychoanalytic Association (APsaA) en 1911, dont Brill devrait devenir le secrétaire, mais celui-ci devance cette création en fondant le , avec onze médecins, la New York Psychoanalytic Society, dont il devient le principal responsable. Il contribue de façon majeure à la diffusion de la psychanalyse aux États-Unis, par des conférences, des cours, des interventions devant des associations professionnelles de médecins et par ses traductions en anglais de la plupart des œuvres importantes de Freud, ainsi que plusieurs ouvrages de Carl Gustav Jung et d'Eugen Bleuler.

Il prend position contre l'analyse profane et la possibilité pour de non-médecins d'exercer la psychanalyse, s'opposant à Freud sur ce point.

Responsabilités institutionnelles[modifier | modifier le code]

Il devient membre de l'American Psychoanalytic Association en 1914, il en est le président en 1919-1920 puis en 1925-1936. Il s'attache à assurer l'autonomie de cette association au sein de l'Association psychanalytique internationale. Son importance institutionnelle est battue en brèche par d'autres psychanalystes américains, mais surtout par l'arrivée des psychanalystes « viennois » durant les années 1930.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Psychoanalysis: Its Theories and Practical Application, 1912.
  • Fundamental Conceptions of Psychoanalysis, 1921

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :