Abraham A. Brill

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brill.
Abraham A. Brill
Portrait de Abraham A. Brill
Biographie
Naissance Voir et modifier les données sur Wikidata
à KańczugaVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès Voir et modifier les données sur Wikidata
à New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité(s) États-Unis
AutricheVoir et modifier les données sur Wikidata
Thématique
Formation université de New York et Columbia University College of Physicians and Surgeons (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Profession(s) psychiatre, psychanalyste et traducteur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Abraham Arden Brill, né le à Kanczugv, ville de Galicie alors autrichienne, et mort le à New York, est un psychiatre et psychanalyste américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abraham Brill, 2e rang à gauche, devant la Clark University (1909)
Poul Bjerre Eugen Bleuler Maria Moltzer Maria Gincburg Lou Andreas-Salomé Beatrice M. Hinkle Emma Jung Maria von Stach Toni Wolff Martha Sigg-Böddinghaus Franz Riklin Otto Rank Ludwig Binswanger Debout première rangée, 3e depuis la gauche Isidor Sadger Oskar Pfister Sándor Ferenczi Carl Gustav Jung Debout première rangée, 5e depuis la droite Debout première rangée, 4e depuis la droite James Jackson Putnam Ernest Jones Wilhelm Stekel Jan Nelken Ludwig Jekels Max Eitingon Sigmund Freud Karl Abraham Debout deuxième rangée, 4e depuis la droite Debout deuxième rangée, 3e depuis la droite Debout deuxième rangée, 2e depuis la droite Johannes Jaroslaw Marcinowski Debout troisième rangée, 1er depuis la gauche Debout troisième rangée, 2e depuis la gauche Alphonse Maeder Debout troisième rangée, 4e depuis la gauche Debout troisième rangée, 4e depuis la droite Debout troisième rangée, 3e depuis la droite Debout troisième rangée, 2e depuis la droite Debout troisième rangée, 1er depuis la droite Abraham A. Brill Debout quatrième rangée, 4e depuis la droite Paul Federn Debout quatrième rangée, 2e depuis la droite Debout quatrième rangée, 1er depuis la droite Eduard Hitschmann Debout cinquième rangée, 2e depuis la gauche Debout cinquième rangée, 3e depuis la gauche
Image cliquable du congrès international de psychanalyse de 1911. Abraham A. Brill figure à l'avant-dernier rang sur la gauche.vdm

Il naît en Autriche, son père est sous-officier dans l'armée. Il émigre seul aux États-Unis, en 1889. Il finit ses études secondaires tout en travaillant, puis étudia à l'université de New York (1901) puis au collège de médecine et de chirurgie de l'université Columbia où il reçut son diplôme de médecine (1904). Il travaille comme psychiatre dans un hôpital new-yorkais (1903-1907), puis se rend en Europe, séjournant à Paris, puis à Zurich, où il s'initie à la psychanalyse avec Eugen Bleuler et Carl Gustav Jung. Il rentre aux États-Unis en 1908 et prend un poste d'assistant dans le service des maladies mentales à l'hôpital Bellevue.

Il assiste en 1909 aux conférences données par Freud à la Clark University, et accompagne Freud durant son séjour. Il devient l'un des premiers et des plus actifs partisans de la psychanalyse.

Abraham A. Brill, selon l'illustration d'un article du New York Times de 1913 : Les rêves des malades sont d'une grande utilité à la cure.

Ernest Jones décide de créer l'American Psychoanalytic Association (APsaA) en 1911, dont Brill devrait devenir le secrétaire, mais celui-ci devance cette création en fondant, avec onze médecins, la société psychanalytique de New-York (en), le 12 février 1911, dont il devient le principal responsable. Il contribue de façon majeure à la diffusion de la psychanalyse, par des conférences, des cours, des interventions devant des associations professionnelles de médecins et par ses traductions en anglais de la plupart des œuvres importantes de Freud, ainsi que plusieurs ouvrages de Carl Gustav Jung et d'Eugen Bleuler.

Il s'oppose fortement à l'analyse profane et à la possibilité pour de non-médecins d'exercer la psychanalyse, s'opposant à Freud sur cette question.

Responsabilités institutionnelles[modifier | modifier le code]

Il devient membre de l'American Psychoanalytic Association en 1914, il en est le président en 1919-1920 puis en 1925-1936. Il s'attache à assurer l'autonomie de cette association au sein de l'Association psychanalytique internationale. Son importance institutionnelle est battue en brèche par d'autres psychanalystes américains, mais surtout par l'arrivée des psychanalystes « viennois » durant les années 1930.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Document utilisé pour la rédaction de l’article Arnold D. Richards, « Brill, Abraham Arden », p. 236-237, in Alain de Mijolla (dir.), Dictionnaire international de la psychanalyse 1. A/L. Calmann-Lévy, 2002, (ISBN 2-7021-2530-1).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Abraham A. Brill » (voir la liste des auteurs).
  • Abraham A. Brill, Psychoanalysis: Its Theories and Practical Application (1912)
  • Abraham A. Brill, Fundamental Conceptions of Psychoanalysis (1921)

Liens externes[modifier | modifier le code]