Abel Combarieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abel Combarieu
Combarieu Gaudichon.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 88 ans)
Nationalité
Activités
Fratrie
Autres informations
Distinction

Né à Cahors le 29 janvier 1856, décédé en 1944, Abel Combarieu a été un homme politique influent de la 3e République française. Il fut successivement préfet, Secrétaire général de la Présidence de la République, Directeur du Cabinet (civil) de la Présidence de la République, conseiller puis Président de Chambre à la Cour des comptes.

Parcours[modifier | modifier le code]

Comme son frère cadet Jules Combarieu, né à Cahors le 4 février 1859 et qui deviendra un musicologue célèbre, Abel Combarieu, né à Cahors le 30 janvier 1856, est le fils d'Henri et Marie-Louise Salbant, qui se sont mariés dans le Quercy en 1855. Le père était imprimeur. Abel Combarieu, devenu préfet après ses études, avait épousé en 1895 la sœur cadette de Marguerite Charrier, mère de Paul Morand, dont il était par conséquent l'oncle. Lorsqu'Emile Loubet, ami de la famille Charrier, fut élu Président de la République, il choisit Abel Combarieu, qui avait été préfet de l'Ain puis de la Meuse, pour diriger son cabinet civil. C'est lui qui obtint en 1900 du président de la République d'instaurer et de pérenniser la pratique d'un double cabinet à l'Élysée: un cabinet militaire et un cabinet civil dont il fut le premier titulaire. Aucun des deux cabinets n'ayant de prérogative sur l'autre. Il eut pour adjoint comme sous-directeur du cabinet, son cadet, familier de Cahors, François Roussel-Despierres, alors auditeur au Conseil d'État. En récompense de ses services à l'Elysée, Loubet nomma Combarieu auditeur à la Cour des Comptes au tour extérieur[1].

Abel Combarieu a été maire d'Anglars-Juillac dans le Lot dans les années 1920.

Un livre[modifier | modifier le code]

Abel Combarieu fut secrétaire général à la présidence de la République durant le septennat d’Émile Loubet, de 1899 à 1906. Il fut ensuite, jusqu'à sa retraite, Président de Chambre à la Cour des Comptes. Il publia en 1932 chez Hachette un livre de souvenirs intitulé "Sept ans à l’Élysée avec le président Loubet".

Distinctions[modifier | modifier le code]

En 2006 lors d'une vente aux enchères publiques on pouvait acquérir les distinctions attribuées à Abel Combarieu: Une étoile de chevalier de la Légion d'honneur, 41 mm, argent ciselé et émaillé, centres en or émaillé. Dans son écrin d'origine, hommage des employés de la Préfecture de la Meuse à Monsieur Combarieu, leur Préfet, en janvier 1898. Marque de Martin-Mayeur bijoutier à Bars-le-Duc dans le couvercle.

Des Palmes d'officier de l'Instruction Publique, 27 mm, argent doré émaillé, ruban à rosette avec système d'attache, et une étoile de chevalier du Mérite Agricole, 34 mm, argent et argent doré émaillé, centres en or émaillé, ruban avec système d'attache. Patine sombre des trois pièces, infimes éclats à l'émail blanc de la Légion d'Honneur, accidents à ceux des autres distinctions. Médaille Coloniale, du modèle ancien de la Monnaie de Paris à rameaux bifaces, 30 mm, argent, barrette à système « Algérie » sur le ruban, système d'attache au dos. Une Médaille d'Honneur des Epidémies au titre du Ministère de la Guerre, par Ponscarme, classe de bronze, 28 mm, bronze patiné, attribution frappée à une dame en 1916.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Des pouvoirs de police des préfets en général et spécialement en cas de troubles ... Abel Combarieu - 1884 - 36 pages -
  • Traité de la procédure administrative devant les Conseils de préfecture. Abel Combarieu, France - 1890 - 447 pages -
  • Sept ans à l’Élysée avec le président Loubet, Hachette 1932.

Sources[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. D'après Marianne Lévy-Rosenwald, « Les nominations au tour extérieur : quels apports pour la Cour des Comptes » [PDF], sur Cour des Comptes (Comité d’histoire) (consulté le 21 mars 2017).
  2. Archives nationales

Liens externes[modifier | modifier le code]