Abel Chrétien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chrétien (homonymie).
Abel Chrétien
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 53 ans)
AntibesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Abel Chrétien, né à La Mure le et mort à Antibes le , est un sculpteur et médailleur français.

Sa carrière s'est essentiellement faite sur la Côte d’Azur.



Œuvres[modifier | modifier le code]

Il est impossible de dresser la liste des œuvres d’Abel Chrétien : beaucoup sont aux États-Unis dans des collections privées. En plus des sculptures citées dans le texte, nous nous contenterons d’en mentionner quelques-unes visibles en France :

  • Monument funéraire de Pierre Merly, Maire d’Antibes, cimetière de la ville ;
  • Monuments des Rapatriés d’Outre-mer, cimetière d’Antibes ;
  • Monument funéraire de Jean Poirier, industriel, cimetière d’Antibes ;
  • Monument en l’honneur de Louis Nal (1902 - 1949), sur le territoire de la commune de La Tronche (Isère)[1] ;
  • Statue Coup de Grisou, installée dans les années 1950 dans le jardin de la ville de La Mure[2] ;
  • Bas-relief dédié à Henri Dunant, fondateur de La Croix-Rouge, à La Brigue (Alpes-Maritimes) ;
  • La Librairie Stendhal à Grenoble possédait, il y a quelques années, un buste de Stendhal en terre cuite ;
  • Médaille du professeur de clinique obstréticale « Jean Andérodias » (1875 - 1958).

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Prix[modifier | modifier le code]

  • Lauréat du Salon des artistes français (médaille de bronze en 1949 ou 1950 selon les sources).
  • Sociétaire des Artistes français.
  • Grand Prix de la ville de Nice en 1951.
  • Médaille d’argent des Arts, Sciences et Lettres en 1961.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Guillaume Benoist, « Abel Chrétien, sculpteur d’âmes » Mémoire d'Obiou, revue des Amis du Musée matheysin, no 16, pp. 71-90, mai 2011.
  • Press-book compilé par Henri Chrétien peu après la mort de son père. Photographe, il a réuni des images et des coupures de presse françaises et américaines. L’album a été remis par Elisabeth Chrétien à la ville de La Mure puis retrouvé au musée.
  • Les citations sont tirées de la revue de presse réunie par Henri Chrétien : treize articles de 1950 à 1972, issus des Allobroges, du Dauphiné Libéré, de Nice-Matin, de L'Espoir et des journaux américains non identifiés.
  • Registres des délibérations du Conseil municipal de La Mure.
  • Abel Chrétien, Forme et silence, Imprimerie Offset Graphiques, Clamart, 1972.
  • Jean Garnier, Chronique des Mines de La Mure, 2001.
  • Jean Garnier, La Mure autrefois, 2004.
  • Conseil Gènéral de l'Isère (dir.), Patrimoine industriel : La mine. Les productions de l'imaginaire, Patrimoine en Isère, Le Journal, n. 20, p. 21.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]