Abel Brillanceau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abel Brillanceau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 56 ans)
CamerounVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Abel Brillanceau est un géologue et pétrographe[1] français de l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Poitiers (anciennement ESIP).

Il est né en décembre 1932 à Menomblet, en Vendée, et est décédé du paludisme foudroyant en février 1989 au cours d'une mission au Cameroun.

Son collègue et ami Michel Brunet, qui restera longtemps frappé par la mort de son collègue comme il l'exprime dans cette citation : « J'en garde encore un profond sentiment d'injustice, c'est moi qui l'ai fait venir, lui qui y est resté. »[2], lui a rendu hommage en surnommant « Abel » le premier fossile d'Australopithecus bahrelghazali découvert au Tchad par son équipe en 1995[3],[4].

Son nom a été donné à l'amphithéâtre de l'ENSIP[5] et à une rue de Poitiers longeant cette école[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Chercheur d’ancêtres Entretien avec Michel Brunet, La Vie Des Idées, 6 avril 2016
  2. Michel Brunet : dix ans sur la piste du vieil Abel, Libération, 14 mai 1996
  3. Brunet, M., Beauvilain, A., Coppens, Y., Heintz, É., Moutaye, A.H.E et Pilbeam, D. (1996) - « Australopithecus bahrelghazali, une nouvelle espèce d'Hominidé ancien de la région de Koro Toro (Tchad) », Comptes rendus des séances de l'Académie des Sciences, vol. 322, p. 907-913.
  4. Brunet, M. (1995) - « Les australopithèques : à l'ouest… du nouveau en Afrique », Bulletins et Mémoires de la Société d'anthropologie de Paris, vol. 7, no 3-4, p. 177-179.
  5. Annonce de conférence dans l'amphithéâtre Abel Brillanceau, ENSI Poitiers, 24 janvier 2012
  6. Conseil Municipal de Poitiers, 21 juin 2004