Abeille Villard-Gallay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abeille Villard-Gallay
Joueurs et Joueuses de tennis.jpeg
Mme Gallay (à droite) avec Micard et Broquedis (1910)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Père
Fratrie
Conjoint
Enfant
Autres informations
Sport

Abeille Villard-Gallay, née Abeille Jacqueline Villard le à Paris[1] et morte le dans la même ville[1], est une joueuse de tennis française du début du XXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de l'ingénieur Théodore Villard et petite-fille du ministre Jacques Alexandre Bixio, elle est la sœur de la comtesse de Kermel (championne de France en 1907) et de Marguerite Villard, épouse du général Jean-Léonard Koechlin-Schwartz. Elle épouse en 1901 l'officier Robert Gallay (vice-président de la Fédération internationale de tennis) et est la mère des joueuses de tennis Violette (1902-1990) et de Jacqueline Gallay (1905-1999).

Elle est finaliste du championnat de France en 1909, face à Jeanne Matthey.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Finale en simple dames[modifier | modifier le code]

No Date Nom et lieu du tournoi Catégorie Surface Vainqueure Score
1 ??-05-1909 Championnat de France, Bordeaux Terre (ext.) Jeanne Matthey 10-8, 6-4 Parcours

Notes et références[modifier | modifier le code]