AbeBooks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

AbeBooks
Création Voir et modifier les données sur Wikidata
Siège social DüsseldorfVoir et modifier les données sur Wikidata
Actionnaires AmazonVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité Commerce en ligneVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata
Société mère AmazonVoir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.abebooks.comVoir et modifier les données sur Wikidata

AbeBooks, anciennement nommée Advanced Book Exchange, est une librairie en ligne créée en 1996 et rachetée en 2008 par Amazon. Elle contient 200 millions de livres neufs, d'occasion, anciens, rares et épuisés mis en vente par plus de 13 500 libraires partenaires dans le monde.

La société sert d'intermédiaire entre acheteurs et libraires du monde entier par le biais d'Internet. Elle est basée à Victoria (Colombie-Britannique) au Canada et possède ses bureaux européens à Düsseldorf en Allemagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Abebooks Inc.[modifier | modifier le code]

AbeBooks a été fondé en par Rick Pura et Keith Waters à Victoria, Canada. Très rapidement, de nombreux libraires du nord de l'Amérique font appel aux services d'Abebooks pour vendre leurs ouvrages en ligne. Le réseau de librairies anciennes s'est largement agrandi, depuis, avec la mise en place, ces quatre dernières années, de partenariats internationaux avec Barnes & Noble/USA (1998), Akaikutsu/JAP (6/2000), Biblioquest/AUS (10/2000) et avec le leader de la vente aux enchères eBay/US (half.com/2001).

En , 8 800 librairies mettaient en vente sur www.abebooks.com environ 30 millions d'ouvrages. Avant la fusion avec Justbooks, 80 personnes travaillaient au sein d'Abebooks.com, l'une des plus grandes sociétés Internet canadiennes[réf. nécessaire].

JustBooks[modifier | modifier le code]

JustBooks a été fondée en à Düsseldorf en Allemagne par Hannes Blum, Dr Malte Brettel, Christian Langer, Florian Heinemann et Dr. Boris Wertz avec la volonté de rendre accessibles les ouvrages universitaires épuisés.

Seuls quelques mois s'écoulent entre la conception du projet et sa réalisation. Le site www.justbooks.de est lancé en , à l'occasion du Salon du livre de Francfort. À la fin de , la plate-forme anglaise www.justbooks.co.uk est lancée, suivie neuf mois plus tard de www.justbooks.fr.

En , juste avant la fusion, Justbooks comptait plus de 1 000 librairies partenaires réunissant 5,3 millions de livres et employait 15 personnes. Cette acquisition a marqué l'entrée d'AbeBooks sur les marchés allemands, français et britanniques.

Depuis , Abebooks Inc. est une filiale du groupe Amazon, mais continue d’opérer de manière indépendante.

Historique[modifier | modifier le code]

  • AbeBooks (AbeBooks Inc.) a été créée en 1996
  • AbeBooks Europe est née de l'acquisition de JustBooks en
  • En , AbeBooks Europe a acquis la plate-forme espagnole de livres d'occasion Iberlibro.com.
  • En , AbeBooks a racheté le leader des comparateurs de prix dédiés aux livres BookFinder.com.
  • En , AbeBooks a acquis Fillz.com, un service de gestion de catalogues et de commandes en ligne.
  • En , AbeBooks a racheté 40 % de LibraryThing.com, un site communautaire permettant aux bibliophiles de cataloguer et partager leurs bibliothèques personnelles.
  • En , AbeBooks a lancé Gojaba.com, un nouveau site simplifié et à bas coût d'achat-vente de livres, visant dans un premier temps les libraires et bibliophiles de Suède et de Russie.
  • En , AbeBooks a acquis Chrislands.com, une entreprise de création, d'hébergement et de maintenance de librairies en ligne.
  • En , AbeBooks est racheté par le groupe Amazon.
  • En , 1re grève numérique de ses affiliés. Voulant cesser ses relations avec les libraires tchèques, hongrois, russes et coréens, AbeBooks les informe de l’arrêt de leur activité au , sans donner de raison particulière. Un mouvement inédit de solidarité entre les libraires affiliés à AbeBooks se met en place à partir du . En deux jours, près de 200 libraires, principalement membres de l'ILAB, se mettent en vacance du site[1],[2],[3],[4],[5]. Le mouvement s'étend ensuite largement aux libraires non affiliés à ILAB et compte, au , début de la grève officielle, près de 400 libraires en vacance et plus de deux millions de livres retirés du site Abebooks[6]. L'ABA, l'association britannique des libraires membres de l'ILAB, a annoncé la fin de son partenariat avec AbeBooks[7]. La mobilisation des libraires ne faiblit pas et, le , près de 500 libraires, dont plus de 70 français, se sont mis en vacance et près de trois millions de livres ont été retirés du site AbeBooks[8]. Abebooks est finalement revenu sur sa décision, le , alors qu'à cette date, au moins 584 libraires de 26 pays différents s'étaient mis en vacance, retirant ainsi plus de 3.800.000 livres de la base du site[9].

Modèle économique[modifier | modifier le code]

Les acheteurs d'AbeBooks ne voient pas de détaillants de livres, mais un réseau de libraires indépendants qui sont, dans leur grande majorité, de petites entreprises. Les libraires téléchargent leur inventaire dans la base de données d'AbeBooks, indiquant des informations sur chaque livre (la description, l'état du livre et son prix). Les libraires peuvent le faire en utilisant leur propre logiciel ou via le logiciel gratuit d'AbeBooks nommé HomeBase.

Programmes de revente[modifier | modifier le code]

AbeBooks est partenaire aux États-Unis de Barnes & Noble, Yahoo, half.com ; en Australie de bibliOZ et au Japon de Akaikutsu. AbeBooks Europe a, de son côté, des contrats de partenariat avec, entre autres, BOL, Buch.de, KNO/Buchkatalog.de, Booktra, Gardners et WH Smith.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Mobilisation internationale des libraires anciens contre Abebooks »
  2. (en) « Booksellers show unprecedented act of solidarity and send their books “on vacation” », sur www.ilab.org (consulté le )
  3. (en-US) « Amazon: AbeBooks Angers Antiquarian Booksellers | PYMNTS.com », sur www.pymnts.com (consulté le )
  4. (en-US) « Booksellers hit Amazon with strike », The Seattle Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  5. (en) « Booksellers Protest Amazon Site’s Move to Drop Stores From Certain Countries », New York Times,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. (en) « If You Don't Think Amazon Is Everywhere, Just Look At Your Newsfeed » (consulté le )
  7. (en) « London Book Fair withdraws from AbeBooks sponsorship deal », sur www.ilab.org (consulté le )
  8. « Bras de fer international entre Abebooks et les libraires de livres anciens », Actualitte.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  9. « Amazon recule et plie face au boycott des libraires de livres anciens », (consulté le )

Lien externe[modifier | modifier le code]