Abdul Rahim Hatef

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abdul Rahim Hatef
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Président de l'Afghanistan (en)
16 -
Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
عبدالرحیم هاتفVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion

Abdul Rahim Hatef, né le à Kandahar et mort le à Alphen-sur-le-Rhin (Pays-Bas), est un homme d'État afghan, d'ethnie pachtoune[1].

Président du Front national, organisation qui chapeaute le Parti démocratique populaire d'Afghanistan, à partir de 1987, il sert comme vice-président pendant la dernière année de la République démocratique d'Afghanistan (1991-1992). Le , il est choisi pour remplacer Mohammad Najibullah comme président par intérim de la République. Lorsque Sibghatullah Mojaddedi entre dans Kaboul, le , et proclame l'État islamique d'Afghanistan, Fateh abandonne le pouvoir avant de s'exiler aux Pays-Bas[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

D'origine pachtoune, Abdul Rahim Hatef était le fils d'un célèbre chef religieux. Il est diplômé du lycée "Habibi" de Kaboul (1945) et du département de littérature de l'Université de Kaboul (1949).

Entre 1949 et 1951, il fut directeur adjoint d'un secondaire. entre 1951 et 1952, il a enseigné au lycée Ahmad Shah Baba à Kandahar; en 1952, il travailla comme enseignant à l'école pédagogique supérieure de Kaboul. En 1953, il est nommé responsable du département de publicité et d'édition du système de gestion des travaux d'irrigation de Helmand. Mais cette année-là, il quitte l'administration publique pour se lancer dans des activités publiques et commerciales.

En 1965, il est élu au parlement. Au cours de l'une des séances, un député a tenté de frapper au microphone avec le microphone Babrak Karmal, interposant Hatef, qui a reçu le coup.

Il a participé à la Loya Jirga de 1977, organisée par le régime de Mohammed Daud pour l'adoption d'une nouvelle constitution.

Il a activement collaboré avec le régime du Parti démocratique du peuple afghan (PDPA) sous les gouvernements Karmal et Najibullah. Depuis 1981, il était membre de la direction du Front national patriotique, une organisation créée à l’initiative du PDPA pour regrouper les partisans non marxistes, appelée plus tard le Front national. De 1985 à 1990, il était président du conseil central du front national. Entre 1986 et 1987, il était membre du Présidium du Conseil révolutionnaire. Il a critiqué la performance du PDPA.

Références[modifier | modifier le code]