Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh
Defaut 2.svg
Naissance
Nationalité
Formation
Université islmaique Imam Muhammad ibn Saud (en) +
Fonction
Grand Mufti d'Arabie Saoudite (en) +

Abdul Aziz ibn Abdillah Ali ash-Shaykh ('Abd al-'Aziz ibn 'Abd Allah ibn Muhammad ibn 'Abd al-Lateef Aal ash-Shaikh, en arabe : عبد العزيز بن عبد الله بن محمد بن عبد اللطيف آل الشيخ) est un ouléma saoudien hanbalite de tendance salafiste et l'actuel Grand Mufti de l'Arabie saoudite[1]. Il est né le à Riyad et est actuellement membre Comité Permanent pour le Recherche Islamique et de la Fatwa.

Considéré comme la plus haute autorité religieuse du royaume saoudien, il déclare en mars 2012 qu'il fallait détruire toutes les églises chrétiennes se trouvant dans les pays du Golfe, puisqu’il n’y avait qu’une seule religion dans cette partie du globe : l’islam[2].

Le , il dénonce les djihadistes de l'État islamique et déclare que ce mouvement est « l'ennemi numéro un de l’islam »[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Schmitt, Eric; Shanker, Thom (2008-03-18). "U.S. adapts cold-war idea to fight terrorists", New York Times. "Saudi Arabia's top cleric, Grand Mufti Sheik Abdul Aziz al-Asheik, gave a speech last October warning Saudis not to join unauthorized jihadist activities, a statement directed mainly at those considering going to Iraq to fight the American-led forces."
  2. Sale temps pour les chrétiens, le 17 octobre 2013, lalibre.be
  3. AFP : Irak, Syrie: le grand Mufti d’Arabie critique les jihadistes de l’EI et Al Qaïda

Notes et références[modifier | modifier le code]