Abdul-Malik al-Houthi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abdul-Malik al-Houthi
عبد الملك الحوثي
Image illustrative de l'article Abdul-Malik al-Houthi

Naissance Entre[1],[2] :
(39 ans)
1982 (35-36 ans)
Sa'dah
Origine Yéménite
Allégeance Houthis Logo.png Houthis
Grade Sayyid[2]
Guide de la Révolution
Années de service 2004-présent
Conflits Guerre du Saada
Révolution yéménite
Guerre civile yéménite
Famille Badreddine al-Houthi (père)
Hussein Badreddine al-Houthi (frère)
Yahia Badreddine al-Houthi (frère)
Abdul-Karim al-Houthi (frère)

Abdul-Malik al-Houthi (1979) est le leader des Houthis lors de l'insurrection houthiste au Yémen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a étudié le chiisme à Qom[3].

En décembre 2009, il a été annoncé tué par un raid de l'aviation royale saoudienne[4] et le , les autorités yéménites confirment sa mort[5], mais cela a été démenti par des vidéos le montrant en vie diffusées par son mouvement[6]. Ses trois frères sont Yahia Badreddine al-Houthi, Abdul-Karim al-Houthi et Hussein Badreddine al-Houthi, qui sont aussi des leaders de l'insurrection[7].

À partir de 2016, il porte le titre de « guide de la Révolution »[8].

Abdul-Malik al-Houthi s'est exprimé suite à l’assassinat du président Ali Abdallah Saleh, en rendant hommage aux dirigeants du Congrès du peuple[9].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Abdul Malik Al Houthi: The Shiite Thorn on Yemen’s side », sur ALBAWABA NEWS (consulté le 12 janvier 2016)
  2. a et b « Yemen's Abd-al-Malik al-Houthi », sur BBC Monitoring (consulté le 12 janvier 2016)
  3. La-Croix.com, « Au Yémen, une rébellion soudée autour d’un chef charismatique », sur La Croix (consulté le 7 décembre 2017)
  4. « Saba Net - Yemen news agency » (consulté le 7 décembre 2017)
  5. Reuters Editorial, « Yemen says Houthi rebel leader may be dead », sur U.S. (consulté le 7 décembre 2017)
  6. (fr) Yémen : le chef rebelle chiite zaïdite apparaît sur vidéo, dément sa mort, AFP, 22 janvier 2010
  7. « Yemen Post » (consulté le 7 décembre 2017)
  8. « Al-Houthi: Yémen ne pose pas de menace pour l'environnement arabe, islamique et international » (consulté le 1er septembre 2016)
  9. « Saleh tué: les premières vengeances », presstv.com,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]