Abdollah Nouri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abdollah Nouri
Abdullah Nouri.jpg
Fonction
Député à l'Assemblée consultative islamique
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
Religion
Parti politique

Abdollah Nouri (en persan : عبدالله نوری) est un religieux et un réformateur iranien.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a été pendant quatre ans ministre de l'intérieur dans le gouvernement de Hashemi Rafsanjani. Il a également été ministre de l'intérieur dans le gouvernement de Mohammad Khatami, et ce jusqu'à sa mise en accusation par le cinquième parlement[1].

Il a été mis en accusation et destitué par le cinquième parlement après seulement onze mois d'activité à son poste. Il a peu après été élu chef du conseil de Téhéran.

Il a démissionné du conseil pour participer aux élections du sixième parlement. Il a fondé un journal nommé Khordad, en mémoire de la victoire du président Khatami le 2 khordad 1376 du calendrier iranien, soit le 23 mai 1997.

Procès[modifier | modifier le code]

Accusé d'insulter les valeurs islamiques, il a été jugé par la cour cléricale spéciale d'Iran. Il a déclaré ne pas accepter l'autorité de cette dernière, la jugeant anticonstitutionnelle. Reconnu coupable d'insultes envers l'Ayatollah Khomeini, de publications anti-religieuses, de perturbation de l'opinion publique, d'insultes à personnalités officielles et de connivence avec les États-Unis, il a été condamné à cinq ans de prison[2].

Après qu'il eut passé quatre années en prison, son frère Aliréza Nouri, à l'époque membre du parlement, fut tué dans un accident. Abdollah Nouri fut alors libéré de la prison d'Evin lorsque Mehdi Karroubi, membre du parlement de l'époque, écrivit une lettre au Guide Suprême en lui demandant de libérer Abdollah Nouri parce que son père était accablé par la perte de son autre fils.

Notes et références[modifier | modifier le code]