Abderrahmane El Waghlissi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abou Zaïd Abderrahmane, dit Abderrahmane El Waghlissi[1] également orthographié Abd-ar-Rahman El Oughlissi, est un jurisconsulte, savant et imam algérien mort en 1342[2] ou 1384[3] selon les sources.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu pour avoir écrit un traité de jurisprudence : el mandhouma fi al fiqh[4] ou encore al-Muqaddima al-Fiqhiyya[3] selon les sources, plus connu sous le nom d’al-Waglisiyya. Cet ouvrage va rester dans la région le livre de base de l’enseignement pour les débutants pendant des siècles et a été commenté par de nombreux savants célèbres (Abdelkrim az-Zwawi,Ahmed Zerruq al-Barnusi, Abu Abdellah as-Sanusi)[3].

Il est enterré au village de Tala n'Tagouth, commune de Tinebdar, de la tribu des Ath Waghlis, dans l'actuelle wilaya de Béjaïa, où un mausolée lui a été érigé ainsi qu'une petite mosquée qui porte son nom. Un colloque lui a été dédié à Béjaïa en octobre 2004[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]