Abdelwahab Bouhdiba

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abdelwahab Bouhdiba (arabe : عبد الوهاب بوحديبة), né le à Kairouan, est un universitaire, sociologue et islamologue tunisien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au collège Sadiki à Tunis et au lycée Janson-de-Sailly de Paris, il poursuit à la Sorbonne des études philosophiques et littéraires qui débouchent en 1959 sur une agrégation de philosophie et, en 1972, sur un doctorat d'État avec une thèse principale intitulée La sexualité en islam[1].

Professeur émérite à l'université de Tunis, il est directeur du département de sociologie à la faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, directeur général du Centre d'études et de recherches économiques et sociales entre 1972 et 1992, directeur général adjoint de l'Organisation arabe pour l'éducation, la culture et les sciences entre 1991 et 1994 et membre du conseil exécutif de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco)[2].

Membre de l'Académie de langue arabe du Caire (en), de l’Académie arabe de Damas et vice-président de l’Académie européenne des sciences et des arts, il préside l'Académie tunisienne des sciences, des lettres et des arts entre 1995 et 2010[2] puis devient membre d'honneur à partir de 2012[3].

Professeur invité à l'Institut universitaire de hautes études internationales de l'université de Genève, il est lauréat du prix Unesco Sharjah pour la culture arabe en 2004[4]. En 2018, il est le lauréat du Prix Tahar-Haddad pour les recherches en humanités pour son essai La culture du parfum en islam[5].

Spécialiste de la civilisation islamique, il plaide pour un islam repensé dans le monde contemporain[6] et pense qu'une lecture rigide, restreinte, adoptée de facto et incompatible du Coran ne peut disséminer que la violence, le refus et la haine de l'autre, le fanatisme et le terrorisme[7], ne mènera ceux qui l'adoptent nulle part et n'a aucun avenir dans le monde arabo-musulman[8]. Pour faire face à cette lecture, il propose l'intégration des valeurs universelles pour une meilleure interprétation humaine du livre sacré[8].

Principales publications[modifier | modifier le code]

  • Criminalité et changements sociaux en Tunisie, éd. Centre d'études et de recherches économiques et sociales, Tunis, 1965
  • La sociologie du développement africain : tendances actuelles de la recherche et bibliographie, éd. Mouton, Paris, 1971
  • À la recherche des normes perdues, éd. Maison tunisienne de l'édition, Tunis, 1973
  • La sexualité en islam, éd. Presses universitaires de France, Paris, 1975[9]
  • Culture et société, éd. Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis, Tunis, 1978
  • Raisons d'être, éd. Centre d'études et de recherches économiques et sociales, Tunis, 1980
  • Devoir de science et devoir de développement, éd. Centre d'études et de recherches économiques et sociales, Tunis, 1982
  • (ar) Comprendre la dialectique de la société et de la religion, éd. Société tunisienne de diffusion, Tunis, 1992, rééd. Cérès, Tunis, 2002[10]
  • L'imaginaire maghrébin : étude de dix contes pour enfants, éd. Centre d'études et de recherches économiques et sociales, Tunis, 1994
  • Les différents aspects de la culture islamique : l'individu et la société en islam, éd. Unesco, Paris, 1994
  • Quêtes sociologiques, éd. Centre d'études et de recherches économiques et sociales, Tunis, 1995
  • L'expérience de l'altérité dans les sociétés musulmanes, éd. L'Arcantère, Paris, 2002
  • La culture du Coran : à propos de l'œuvre du cheikh Omar Bouhadiba, éd. Beït El Hikma, Carthage, 2004
  • L'Homme en islam, éd. Sud Éditions, Tunis, 2006
  • Sur les pas d'Ibn Khaldoun (avec Mounira Chapoutot), éd. Sud Éditions, Tunis, 2006[11]
  • Kairouan, la durée, éd. Sud Éditions, Tunis, 2010[12]
  • Entretiens au bord de la mer, éd. Sud Éditions, Tunis, 2010
  • L'information et la communication aujourd'hui : aliénation et libération, éd. Beït El Hikma, Carthage, 2010
  • La culture du parfum en islam, éd. Sud Éditions, Tunis, 2017[13]
  • L'islam : ouverture et dépassement, éd. Sud Éditions, Tunis, 2018[14]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Abdelwahab Bouhdiba », sur puf.com (consulté le 11 mars 2017)
  2. a et b « Abdelwahab Bouhdiba », sur leaders.com.tn, (consulté le 11 mars 2017)
  3. « Hichem Djaït forme le nouveau conseil scientifique de Beit al-Hikma », sur leaders.com.tn, (consulté le 11 mars 2017)
  4. « Prix UNESCO Sharjah pour la culture arabe », sur unesco.org (consulté le 11 mars 2017)
  5. « Les lauréats des différents prix de la 34ème édition de la Foire du livre de Tunis dévoilés », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 7 avril 2018)
  6. Abdelwahab Bouhdiba, « Des mutations profondes affectent la religiosité », sur monde-diplomatique.fr, (consulté le 11 mars 2017)
  7. « Abdelwahab Bouhdiba : l'Islam doit relever les défis actuels », sur unesco.org, (consulté le 22 novembre 2016)
  8. a et b Rihab Boukhayatia, « L'essai optimiste sur l'avenir de l'Islam et des musulmans de l'islomologue tunisien Abdelwahab Bouhdiba », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 8 octobre 2018)
  9. Jean-Pierre Digard, « A. Bouhdiba, La sexualité en islam », L'Homme, vol. 16, no 4,‎ , p. 157-159 (lire en ligne)
  10. (ar) Amel Moussa, « Un nouveau livre d'Abdelwahab Bouhdiba », sur aawsat.com, (consulté le 11 mars 2017)
  11. « Sur les pas d'Ibn Khaldoun », sur sudeditions.com (consulté le 11 mars 2017)
  12. « Kairouan, la durée », sur sudeditions.com (consulté le 11 mars 2017)
  13. « La culture du parfum en islam », sur sudeditions.com (consulté le 22 avril 2017)
  14. « L'essai optimiste sur l'avenir de l'Islam et des musulmans de l'islomologue tunisien Abdelwahab Bouhdiba », sur huffpostmaghreb.com, (consulté le 1er mars 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]