Abdellah Guennoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Guennoun.
Abdellah Guennoun
Habib Burguiba, Abdallah Guennun y Allal El Fasi presidiendo un banquete en la ciudad de Tánger en abril de 1957.jpg

Guennoun (debout) lors d'un banquet à Tanger, avril 1957, à côté de Habib Bourguiba (avec nœud papillon) et Allal El Fassi (avec fez)

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
Nom dans la langue maternelle
عبد الله كنونVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Abdellah Guennoun, né le à Fès et mort le à Tanger, est un des plus grands érudits du XXe siècle au Maroc.

Biographie[modifier | modifier le code]

Abdellah Guennoun fut théologien, responsable politique, historien, écrivain, poète, militant nationaliste et associatif, fondateur d'écoles, d'instituts d'études et de bibliothèques, membre des plus hautes instances marocaines et toujours distant du pouvoir. Il apprit à lire et à écrire à l'âge de 6 ans. Il reçoit les principes de base des sciences (théologique, sociales et humaines) auprès des érudits de Tanger.

À l'indépendance du Maroc, il devint gouverneur de la ville de Tanger.

Liens externes[modifier | modifier le code]