Abdelaziz ben Mohammed ben Saoud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abdelaziz ben Mohammed ben Saoud
Fonctions
Roi d'Arabie saoudite (en)
Premier État saoudien
-
Saud Al Kabeer (en)
Prince héritier d'Arabie saoudite
Premier État saoudien
-
Thunayan bin Saud (d)
Abdallah bin Muhammad bin Saud (en)
Saudi Ministry of War (d)
Forces armées saoudiennes
-
Abdallah bin Muhammad bin Saud (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata
Al-Turaif District (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
عبد العزيز بن محمد بن سعودVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Allégeance
Domicile
Salwa Palace (d) (-)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Famille
Père
Fratrie
Abdallah bin Muhammad bin Saud (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Al Jawhara Al Muammar (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Saud Al Kabeer (en)
Umar bin Abdulaziz Al Saud (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Parentèle
Autres informations
Religion
Arme
Grade militaire
Conflit
Saudi–Mamluk War (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Titre honorifique
Imam of Saudi State (d)

Abd al-Aziz ibn Muhammad ibn Saud (en arabe, عبد العزيز بن محمد بن سعود), mort assassiné le 2 octobre 1803 est le deuxième souverain de la dynastie saoudienne (1765-1803).

Biographie[modifier | modifier le code]

Abd al-Aziz ibn Muhammad succède à son père, Mohammed Ibn Saoud à la mort de celui-ci en 1765. Il poursuit la conversion militaire des tribus bédouines aux enseignements des Wahhabites. En 1773, il parvient à soumettre l'émirat de Riyad, qui résistait depuis 27 ans.

Dans les années qui suivirent, les Bédouins d'Arabie centrale furent soumis à une guérilla ininterrompue. L'ensemble du Nejd est conquis en 1786.

En 1800, al-Hasa, Bahreïn et les tribus du Qatar, ainsi que la côte des pirates sont soumis. Les campagnes des pachas ottomans de Bagdad à Al-Hasa restent infructueuses. En 1802, Abd al-Aziz ibn Muhammad conduit un raid wahhabite jusqu'à Kerbala en Irak et pille la tombe de Hussein, l'un des plus importants sanctuaires chiites, qui est détruite.

Le 2 octobre 1803, il est assassiné par un chiite à Dariya alors qu'il priait dans la mosquée. Son fils Saoud I. ibn Abd al-Aziz (1803-1814) lui succède.