Abdelaziz Stati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Abdelaziz Stati
Description de cette image, également commentée ci-après
Abdelaziz Stati sur la scène du festival de Dakhla.
Informations générales
Nom de naissance Abdelaziz Al Arbaoui
(arabe : ﺍﻟﻌﺮﺑﺎﻭﻱﻋﺒﺪﺍﻟﻌﺰﻳﺰ)
Naissance Al Aounat, Drapeau du Maroc Maroc
Activité principale Chanteur, violoniste
Genre musical chaâbi marocain
Années actives depuis 1987
Site officiel www.abdelazizstati.ma

Abdelaziz Al Arbaoui (ﺍﻟﻌﺮﺑﺎﻭﻱﻋﺒﺪﺍﻟﻌﺰﻳﺰ), appelé Abdelaziz Stati car natif de la ville de Settat et « steti » à cause du sixième petit doigt que comporte sa main gauche, est un chanteur marocain de chaâbi, né en 1961 à Al Aounat, dans la province d'El Jadida. Berger durant son enfance, c'est maintenant un spécialiste de la kamanja, un violon avec archet et une caisse de résonance aplatie en forme de huit.

En 1985, il crée une formation de chaabi avec Al Houcine Ben Al Wafa[1].

Stati est une vraie pop-star dans les campagnes marocaines où il est un symbole de la fête et de la joie. Les gens aisés l'invitent pour chanter dans les mariages. Il interprète de nombreuses chansons, liées à la Ghourba (l’éloignement, en référence aux Marocains qui résident à l’étranger), qui lui ont valu notamment un succès jusqu’en Europe, où le chanteur se produit régulièrement en concert ; le dernier fut celui du Festival Mawazine en 2009 qui a connu une grande bousculade, causant la mort de 11 personnes, et la blessure d'une quarantaine d'autres spectateurs sur les 70 000 présents ce soir là[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 1983 : Al Mouima Essabra Dima (repris par la suite par Khaled)
  • 1985 : Wa baeed Al Zinne
  • 1986 : Moulate Laayoune Lakbare
  • 1987 : Moulay Ettahar
  • 2004 : Visa O Passeport
  • 2008 : T3ali day day
  • 2009 :  Allah Ya Allah
  • 2010 : Khaliwni Nahdar
  • 2016 : Kolchi Kayn

Référence[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Discographie : Abdelaziz Stati

Liens internes[modifier | modifier le code]