Abd al-Aziz ibn Baz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abd al-Aziz ibn Abd Allah Ibn Abd ar-Rahman Ibn Muhammad Ibn AbdAllah Al Baz
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonction
Grand mufti (en)
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Cimetière Al Adl (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
عبد العزيز بن بازVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Saoudienne
Activités
Père
Abdullah ibn Baz (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Haya Al Khuzaym (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoints
Turfah bin Baz (d)
Fatima bin Sahman (d) (de à )
Haya bin Atiq (d) (depuis )
Munirah Al Kuadir (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Religion
Ordre religieux
sunnite, Hanbalite
Influencé par
Site web
Distinction

Abd al-Aziz ibn Abd Allah ibn Baaz (arabe : عبد العزيز بن عبد الله بن باز), connu sous le nom de Ibn Baz, né le et mort le , est un religieux, de nationalité saoudienne. Il a été le grand mufti et président du Conseil des grands oulémas de l'Arabie saoudite de 1993 jusqu'à sa mort.

Il était considéré comme un grand juge et un jurisconsulte. Il fut aussi le président du comité permanent de l'Ifta (au niveau des[Quoi ?] fatawa).

En 1982, Abdelaziz Ibn Baz, grand mufti d’Arabie Saoudite « s’est rendu célèbre pour avoir émis une fatwa contre ceux qui remettaient en question l’affirmation coranique selon laquelle le soleil court ; à ceux-là, il réservait la sentence de l’« apostasie » ».

Lors de la guerre du Golfe, l'Arabie saoudite est accusée par des islamistes d'avoir autorisé les « infidèles » à « souiller le sol sacré » de l'Arabie saoudite. L'une des fatwas d'Ibn Baz était l'autorisation de demander l'aide des pays de la coalition pour libérer le Koweït, et permettre aux États-Unis d'utiliser l'Arabie saoudite comme base arrière de son armée. Ibn Baz dit dans sa fatwa : « défendre et protéger les pays musulmans en s'aidant de non musulmans est autorisé, et une déclaration a été publiée par le Conseil des mouftis et je suis l'un d'entre eux. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]