Abdülkerim Pacha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Abdülkerim Paşa
Abdlkerim Pasha.jpg
Abdülkerim Pacha pendant la Première Guerre mondiale
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Ottoman Military College (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits

Abdülkerim Pacha ou Kerim Pacha, devenu sous la République de Turquie Abdülkerim Öpelimi, né en 1872 à Thessalonique, mort le à Istanbul, est un militaire de l'Armée ottomane. Pacha est un titre de fonction. Né dans le vilayet de Salonique, alors province ottomane, il participe à la guerre italo-turque (1911-1912) puis aux guerres balkaniques (1912-1913).

Transport de munitions des forces germano-bulgares sur le front de Macédoine, octobre 1916
Séance du tribunal militaire ottoman, avril 1919

Pendant la Première Guerre mondiale en Orient, il est nommé en 1914 à la tête du XIe corps d'armée (en) sur la frontière du Caucase russe. Après la défaite de Sarıkamış (-), il est nommé commandant de la 3e armée sur le front du Caucase le . En , il repousse l'armée russe du Caucase, commandée par Piotr Oganovski (ru), lors de la bataille de Manzikert et reprend la ville (aujourd'hui Malazgirt) ; des renforts russes commandés par Nikolaï Ioudenitch attaquent le flanc des Ottomans et s'emparent à nouveau de Manzikert qu'ils doivent cependant évacuer peu après (10-). Oganovski bat les forces d'Abdülkerim Pacha à la bataille de Kara Killisse (27-).

La 3e armée subit une nouvelle défaite à la bataille d'Erzurum (janvier-). Abdülkerim Pacha est alors rappelé à Constantinople. En , il reçoit le commandement du XXe corps chargé de soutenir les forces bulgares et allemandes sur le front de Macédoine. En , le XXe corps est transféré sur le front de Palestine sous le commandement d'Ali Fouad Pacha.

La Géorgie ayant proclamé son indépendance de l'Empire russe et signé avec l'Allemagne le traité de Poti (en) le , Abdülkerim Pacha est nommé conseiller militaire du nouvel État géorgien.

Après l'armistice de Moudros () qui met fin à la guerre en Orient, Abdülkerim Pacha retourne à Constantinople où il est, pour peu de temps, membre du tribunal militaire. Il meurt dans cette ville en 1923.

Références[modifier | modifier le code]