Abbey Lee Kershaw

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbey Lee Kershaw
Abbey Lee Kershaw défilant pour Diane von Fürstenberg
Abbey Lee Kershaw défilant pour Diane von Fürstenberg

Naissance (28 ans)
Melbourne, Drapeau de l'Australie Australie
Physique
Cheveux Blonds (châtains au naturel)
Yeux Bleus
Taille 1,80 m[1]
Mensurations (US) 32-25-34
(EU) 81-63.5-86.5[1]
Taille vêtement (US) 4 / (EU) 34[1]
Pointure (US) 10 / (EU) 42 / (UK) 7.5[1]
Carrière
Période active 2004-aujourd'hui
Agence(s) NEXT Model Management

Abbey Lee Kershaw (parfois appelée Abbey Lee), née le à Melbourne en Australie est un mannequin australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et adolescence[modifier | modifier le code]

Abbey Lee Kershaw, fille du joueur de football australien Kim Kershaw (en), grandit dans la ville de sa naissance, Melbourne, où elle a étudié à la St Michael's Catholic Primary school, une école primaire multiculturelle dans laquelle elle a pu rencontrer des élèves de 42 nationalités différentes, puis à l'Academy of Mary Immaculate in Fitzroy.

Elle raconte souvent qu'elle a passé son enfance dans les hôpitaux. En effet, alors qu'elle n'a que quatre ans, on lui diagnostique une méningite[2]. Elle a ensuite une tumeur au genou. Elle déclare aussi s'être cassé plusieurs fois des os en grimpant aux arbres.

Début de carrière[modifier | modifier le code]

En 2004, Abbey Lee Kershaw remporte le Covergirl Model Search[3], concours organisé par le magazine Girlfriend qui cherche la prochaine mannequin qui fera leur couverture[4]. Elle décide néanmoins d'avoir terminé ses études au lycée avant d'entreprendre une carrière dans le mannequinat. C'est donc l'année suivante, alors qu'elle est âgée de 18 ans, qu'elle part s'installer à Sydney[5].

C'est ainsi que Kathy Ward[6], qui a précédemment découvert Miranda Kerr, la remarque sur une plage[4] et lui fait signer un contrat avec l'agence de mannequins Chic Management. Elle apparaît alors dans des publicités mineures pour H&M[6] et Levi's[6] et défile pour Camilla and Marc, Stephanie Conley, Wayne Cooper, et White Suede.

Mais c'est en 2007 que sa carrière prend une tournure internationale, lorsqu'elle s'installe à New York[2] et signe avec NEXT Model Management[6]. Le site web Models.com (it) la décrit alors comme la « Nouvelle Superstar[7] ».

Carrière[modifier | modifier le code]

En 2008, elle pose pour des publicités des marques Kenzo, CK Jeans[8], D&G[8], Express (en) et Gucci, participe aux défilés d'Alexander McQueen, Marc Jacobs, Alexander Wang, Sonia Rykiel, Jason Wu, Balmain, Hervé Léger, Calvin Klein, Vera Wang, Chanel, Viktor & Rolf, Dior, et DKNY, ouvre ceux de Erin Fetherston et Givenchy et ferme ceux de Rodarte, Ohne Titel, BCBG Max Azria[4], Diane von Furstenberg[4], Diesel[4], DKNY[4] et Jill Stuart[4]. Women's Wear Daily la désigne alors comme l'une des meilleures nouvelles mannequins.

Elle apparaît dans un éditorial de Vogue Italia. On l'a au total retrouvée dans les pages de vingt-cinq éditions de Vogue, tous pays confondus, dont douze couvertures. On l'a aussi vue dans W, Numéro, 10 Magazine et i-D.

En 2008 et 2009, elle défile pour la marque de lingerie Victoria's Secret[3].

En 2009, elle devient l'égérie du parfum Flora de Gucci (puis la collection de trois versions Flora The Garden en 2012) et apparaît dans les publicités de Ralph Lauren, See by Chloé et Gap. Elle pose également pour des magazines tels que i-D, W, V, Harper's Bazaar, Allure ou encore Vanity Fair. Elle arpente les podiums de Lacoste, Céline, Alexander McQueen, Matthew Williamson, Rodarte Givenchy, Diesel, Diane von Fürstenberg, Emilio Pucci, Oscar de la Renta, Gucci et Ralph Lauren. Cette année-là, elle est victime de deux chutes : elle trébuche lors du défilé Rodarte[3] et fait un malaise lors de celui d'Alexander McQueen, à cause d'un corset trop serré[2]. Elle ouvre les défilés Gucci, Milly, Carlos Miele, Twenty8Twelve, D&G[4], Fendi[4], Versace[4], et Kenzo[4], et ferme pour Badgley Mischka, Milly, Willow, Matthew Williamson, Fendi, Versace, et Lanvin.

En 2010, elle devient avec Anja Rubik et Karmen Pedaru l'une des égéries du parfum Fan di Fendi de Fendi[9],[n 1], et pose pour les campagnes publicitaires de Chanel[10] et Karl Lagerfeld qui la choisissent comme nouvelle égérie, Moussy, CK Calvin Klein, Mulberry, Guilty Brotherhood, Gap, Jaeger, H&M[11], Anna Sui, Alexander Wang et Mania Mania. Elle défile pour Altuzarra[12], Tom Ford, Balmain, Hermès, Donna Karan, Stella McCartney, Elie Saab, Anna Sui et Valentino. Elle ferme le défilé Chanel en robe de mariée, avec Baptiste Giabiconi[8] et celui de Rag & Bone (en). Elle ouvre ceux de Michael Kors, Isaac Mizrahi, Issa, John Rocha, et Pucci. On la retrouve dans les pages de presque trente magazines. Ceux-ci incluent Numéro, POP Magazine, Interview, i-D et pas moins de treize numéros de Vogue.

En 2010 et 2011, elle pose pour le célèbre Calendrier Pirelli ; la première fois sous l'objectif de Terry Richardson, au Brésil, aux côtés de Ana Beatriz Barros, Catherine McNeil, Daisy Lowe, Enikő Mihalik, Georgina Stojiljković (en), Gracie Carvalho, Lily Cole, Marloes Horst, Miranda Kerr et Rosie Huntington-Whiteley, et la seconde fois photographiée par Karl Lagerfeld en France avec dix-neuf autres mannequins, dont Anja Rubik, Baptiste Giabiconi, Bianca Balti, Daria Werbowy, Freja Beha Erichsen, Isabeli Fontana, Lara Stone, Magdalena Frackowiak et Natasha Poly. Entre ces deux années-là, elle est la 4e mannequin la plus en demande, derrière Anja Rubik, Freja Beha Erichsen et Lara Stone[13].

En 2011, elle représente le parfum Yellow Diamond de Versace et devient l'égérie de Hugo Boss et Tom Ford[14]. Ses autres publicités incluent Donna Karan, Hugo Boss, Maison Michel, CK One, Balmain, Gucci, Moussy, Mania Mania, et la collection de Versace pour H&M[15],[16], et elle participe au projet DIY de la marque Rag & Bone (en). Elle défile pour Matthew Williamson, Gucci, Alberta Ferretti, Fendi, Prada, Versace, Emilio Pucci, Bottega Veneta, Dolce&Gabbana, Roberto Cavalli, Chanel[17], Balmain, Nina Ricci, Isabel Marant, Burberry Prorsum, Tom Ford, Ermanno Scervino, Miu Miu[17], Viktor & Rolf, Stella McCartney[17], Hakaan, Elie Saab[17], Paul & Joe[17], Mugler et Kanye West. Elle ouvre pour Julien MacDonald, Versace[17], John Rocha et Pringle of Scotland et ferme pour Etro (en), John Rocha, Mugler, Balmain, et Yves Saint Laurent. Elle pose aussi pour plusieurs magazines, dont V, Vogue, Russh (en), i-D et Numéro. V l'élit nouveau supermodel de l'année 2011[14].

Depuis 2011, Abbey Lee Kershaw fait partie du groupe Our Mountain avec son compagnon Matthew Hutchinson[18], Michael Noonan et Thomas Hammer[19]. Afin de promouvoir leur tire Devil's Blanquet, Inez & Vinoodh réalisent un court métrage en association avec le groupe et Balmain[20],[21]. Ils font parler d'eux lors de la sortie en mars 2013 de leur titre IV Horses. En effet, la vidéo de leur clip est supprimée par le site sur lequel elle avait été postée, car elle met en scène les quatre membres du groupe nus[22].

En 2012, elle pose pour CK One Cosmetics[23], dont elle devient l'égérie, Gucci[24], KARL by Karl Lagerfeld, et Portmans[5], et arpente les podiums d'Alexander Wang[25], Fendi, Chanel, Roberto Cavalli, Kanye West, Bottega Veneta, Isabel Marant, Nina Ricci, Prada, et Anna Sui[25]. Elle apparaît dans des éditoriaux de Vogue, W et Interview.

En 2012 et 2013, elle met sa carrière de mannequin entre parenthèse afin de tourner dans le film de George Miller, Mad Max: Fury Road, aux côtés de, entre autres, Rosie Huntington-Whiteley, Nicholas Hoult et Charlize Theron[26],[27].

En 2013, malgré une pause dans sa carrière, elle pose pour une publicité de Jill Stuart (en) et de Gucci[25], et pour les magazines Harper's Bazaar[28], Interview et 25 Magazine. Elle apparaît dans une vidéo postée sur le site web du magazine i-D[29]. Elle défile aussi pour Gucci[2]. Celui-ci sort au cinéma en 2015.

En 2014, durant la Fashion Week de New York (en), elle fait son retour en défilant pour la collection de prêt-à-porter printemps/été 2015 d'Hugo Boss, et en posant pour Yves Saint Laurent.

Ses couvertures de magazines[modifier | modifier le code]

Vie Privée[modifier | modifier le code]

Alors qu'elle est connue pour sa "baby face"[4], elle possède dix piercings[6] (un au nez, un au nombril, un au téton et sept aux oreilles) et plusieurs tatouages. Ça ne lui porte cependant pas préjudice pour sa carrière de mannequin[30]. Elle déclare considérer son corps comme une toile blanche à décorer[4]. En 2010, elle se teint les cheveux en blond platine[10].

En mai 2013, lors du Met Gala, elle remonte sa robe afin de révéler les mots « gun control » écrits sur son ventre[31], ce qui crée une polémique.

Notes et Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. puis des versions Fan di Fendi Extreme en 2012, et Fan di Fendi eau fraîche en 2013

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Abbey Lee Kershaw sur The Fashion Model Directory.
  2. a, b, c et d « Abbey Lee Kershaw », Mode, sur grazia.fr, Mondadori France
  3. a, b et c (en) Lauren Milligan, « Abbey Lee Kershaw », News, sur vogue.co.uk, Vogue UK,‎
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Coco, « Abbey Lee », Les Mannequins, Tendances de Modes,‎
  5. a et b (en) « Abbey Lee Kershaw », Models, sur vogue.com.au, Vogue Australia
  6. a, b, c, d et e « Abbey Lee Kershaw », The Vogue List, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  7. (en) « Next Superstar Alert », Of The Minute, sur models.com,‎
  8. a, b et c Mathilde Caule, « Mais qui est Abbey Lee Kershaw ? », Mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  9. « Fendi, fan de l'heure du bain », beauté, sur leparisien.fr, Le Parisien,‎
  10. a et b « Les mannequins de la Fashion Week », Mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  11. « Abbey Lee Kershaw pour H&M Divided », mode, sur leparisien.fr,‎
  12. (en) Michelle, « Model of the Moment: Abbey Lee, 10 Looks from NY Fashion Week », Fashion, Style Caster,‎ .
  13. (en) Tamara Abraham, « 265 magazine covers, 232 catwalk shows and 115,000 followers on Twitter: Vital statistics of the world's top models », Feail, sur dailymail.co.uk, Daily Mail,‎
  14. a et b Anne-Sophie Mallard, « Revue de la mode #4 », Mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  15. (en) Jessica Rubin, « First Peek At Abbey Lee Kershaw in Versace for H&M Campaign », Fashion, sur stylecaster.com, Style Caster,‎
  16. Mathilde Laurelli, « Le lookbook Versace pour H&M », mode, sur lexpress.fr,‎
  17. a, b, c, d, e et f « Les mannequins du moment », Mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  18. (en) Alyssa, « Abbey Lee’s First Single ‘Wooden Hearts’ Drops Today! », Fashion, sur stylecaster.com, Style Caster,‎
  19. (en) Stevie Dance, « Our Mountain », Music, sur russhmagazine.com, Russh Magazine,‎
  20. « Abbey Lee Kershaw en vidéo pour Pierre Balmain », vidéos, sur vogue.fr, Condé Nast Digital
  21. Mathilde Laurelli, « La ligne Pierre Balmain dévoile déjà sa première collection », mode, sur lexpress.fr,‎
  22. (en) « Abbey Lee Kershaw and our mountain get censored by youtube and facebook », Musicians, sur frockwriter.com,‎
  23. Anaïs Giroux, « CK One se lance dans les cosmétiques », beauté, sur lexpress.fr,‎
  24. « Les campagnes de pub du printemps-été 2012 », Mode, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  25. a, b et c « Pour son retour, Abbey Lee Kershaw choisit Gucci », mode, sur leparisien.fr, Le Parisien,‎
  26. T.C, « Le casting torride de Mad Max », Pop Culture, sur gqmagazine.fr, GQ,‎
  27. « Mad Max 4 Fury Road: les premières images », cinéma, sur lexpress.fr,‎
  28. (en) « Abbey Lee Kershaw Takes to the Desert for Harper’s Bazaar Australia January 2013 by Simon Upton », editorials, sur fashiongonerogue.com,‎
  29. (en) « i-D Presents “At Home With Abbey Lee” Film », video, sur fashiongonerogue.com,‎
  30. Lucie Poulain, « Tattoo spirit », Beauté, sur vogue.fr, Condé Nast Digital,‎
  31. (en) Olivia Fleming, « Now that's a real punk moment! Model Abbey Lee Kershaw supports gun control with flash of body paint at Met Gala », Femail, sur dailymail.co.uk, Daily Mail,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]