Abbaye du Neufmoustier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Ancienne abbaye du Neufmoustier
Voûtes de l'ancien cloître.
Voûtes de l'ancien cloître.

Ordre Augustins
Fondation Prieuré vers 1100
Prieuré augustin en 1133
Abbaye augustinienne en 1208
Fermeture 1797
Fondateur Pierre l'Ermite
Protection Patrimoine culturel[1]
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province de Liège Province de Liège
Commune Huy
Coordonnées 50° 31′ 32″ nord, 5° 14′ 40″ est
Géolocalisation sur la carte : province de Liège
(Voir situation sur carte : province de Liège)
Ancienne abbaye du Neufmoustier
Géolocalisation sur la carte : Belgique
(Voir situation sur carte : Belgique)
Ancienne abbaye du Neufmoustier

L'abbaye du Neufmoustier fut fondée par Pierre l'Ermite, vers 1100, à Huy, en Belgique, sur le territoire de l'actuelle province de Liège. Il s'est agi d'abord d'un prieuré augustin, qui fut élevé au rang d'abbaye en 1208. Le monastère ferma définitivement en 1797 et fut mis en vente comme bien national. Il passa de main en main au cours du XIXe siècle et certaines parties furent détruites. Il est aujourd'hui protégé en tant que patrimoine culturel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Origines[modifier | modifier le code]

Pierre l'Ermite fonda vers 1100 une communauté religieuse qui s'établit au Neufmoustier, un quartier alors marécageux, proche de la Meuse et de la ville de Huy. Le prieuré fut bâtie sur un fond allodial appartenant au comte de Clermont-sur-Meuse, qui fut compagnon de voyage de l'Ermite à Jérusalem. Pierre mourut au Neufmoustier le où il fut inhumé.

L'église priorale fut consacrée le par Alexandre de Juliers, prince-évêque de Liège et c'est à cette date que le statut de la communauté fut fixé sur la règle de saint Augustin. C'est en 1208 que le prieuré fut érigé en abbaye.

Patrimoine de l'abbaye[modifier | modifier le code]

Outre un droit de pêche qui lui assurait son ravitaillement, l'abbaye possédait des moulins à la Goffe et à Brisevilain, des maisons sur les deux rives de la Meuse, de nombreuses rentes, ainsi que des droits de patronat sur les églises de Saint-Nicolas-à-l'Apleit et de Saint-Étienne-au-Pont-des-Chaînes. L'abbaye possédait également l'église de Gée.

Le bien aux XVIIIe et XIXe siècles[modifier | modifier le code]

Le général de brigade Lecourbe y avait installé sa résidence dès 1794. Les moines quittèrent définitivement l'abbaye en 1797. Le bien fut mis en vente comme bien national le et acheté par Jean Goswin, fabricant d'armes à Liège. L'aile sud-ouest du quadrilatère ainsi que l'église construite au XVIe siècle furent alors détruites. Vers 1816, Goswin céda le bien à madame Lecourbe et en 1834, il était aux mains du baron de Catus. Charles Goswin, devenu propriétaire le transforma l'hôtel abbatial en château aménagé par l'architecte Vierset-Godin, actuellement propriété de la ville de Huy.

Le bien aux XXe et XXIe siècles[modifier | modifier le code]

La voûte gothique, à réseau, s'effondra vers 1925. Seules deux ailes du cloître gothique, restaurées par la ville en 1939, subsistent aujourd'hui.

Architecture[modifier | modifier le code]

L'abbaye formait un quadrilatère dont le côté méridional était occupé par une église en croix latine. Saumery décrit également une crypte soutenue par des colonnades. L'abbaye fut considérablement remaniée aux XVIe et XVIIe siècles.

Une statue à l'effigie de Pierre l'Ermite, une croix à la main, fut inaugurée le . Érigée à l'initiative de Charles Godin, cette statue est l’œuvre du sculpteur liégeois Jean-Joseph Halleux.

Personnalités liées à l'abbaye[modifier | modifier le code]

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

  • vers 1100-1115 : Pierre l'Ermite
  • 1530-1546 : Nicolas de Maves
  • 1546-1569 : Léonard Desteux ou de Theux (25e abbé)
  • ?-1627 : Winand Périlleux
  • 1627-1635 : Érasme de Xhenceval
  • 1635-1636 : Pierre Bellamy
  • Cassien de la Ruelle
  • 1682-1691 : Nicolas Dauvin ou d'Avin (35e abbé)
  • Henri de Noiron
  • 1749-1771 : Théodore-Eustache de Ponty de Pontillas
  • 1776 : François-Joseph-Ignace de Lemède

Liste des moines connus[modifier | modifier le code]

  • Sébastien de Courtejoye d'Alleur (?-), chanoine régulier.
  • Jean de Vierset
  • Nicolas de Longpré
  • Thomas de Seny
  • Thierry d'Amay
  • Jean Comitis
  • Guillaume d'Ombret
  • Jean d'Oha
  • Henri de Chesne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « DGO4 - Inventaires - Dossier 61031-CLT-0024-01 », sur Direction générale opérationnelle de l'Aménagement du territoire, du Logement, du Patrimoine et de l'Énergie (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Le patrimoine monumental de la Belgique, Tome 15, entité de Huy