Abbaye de Turpenay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Turpenay
Le logis abbatial de l'abbaye
Le logis abbatial de l'abbaye

Ordre Bénédictin
Fondation 1127
Fermeture 1791
Diocèse Archidiocèse de Tours
Fondateur Foulques le Jeune
Protection Logo monument historique Inscrit MH (1948)[1]
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Indre-et-Loire
Canton Azay-le-Rideau
Commune Saint-Benoît-la-Forêt
Coordonnées 47° 14′ 26″ nord, 0° 20′ 58″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Turpenay
Géolocalisation sur la carte : Centre-Val de Loire
(Voir situation sur carte : Centre-Val de Loire)
Abbaye de Turpenay
Géolocalisation sur la carte : Indre-et-Loire
(Voir situation sur carte : Indre-et-Loire)
Abbaye de Turpenay

L'abbaye de Turpenay est une abbaye bénédictine fondée en 1127 par Foulques le Jeune à Saint-Benoît-la-Forêt en Indre-et-Loire. D'abord organisée autour d'une église en bois, elle se dote d'un édifice en pierre dès 1134, sous l'action d'Hugues, archevêque de Tours.

En 1199, l'abbaye aurait bénéficié d'une importante donation de la part d'Aliénor d'Aquitaine, à l'occasion de la mort de son fils Richard Cœur de Lion[2].

Henri Ier Clément maréchal de France de Philippe Auguste y fut enterré en 1214, après son décès à Angers.

Reconstruite au XIVe siècle, l'abbaye de Turpenay est citée par François Rabelais.

Le monastère fut supprimé à la Révolution, alors qu'il ne comptait plus que deux moines.

Seuls quelques bâtiments persistent, dont le logis abbatial[3].

Références[modifier | modifier le code]

André Montoux, Sauvetage des vestiges de Turpenay à Saint-Benoît-La-Forêt (extrait du Bulletin de la Société archéologique de Touraine, tome XLI, 1986; tiré à part avec envoi daté du b26/03/1987 - arch.pers).