Abbaye de Saint-André-aux-Bois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye Notre-Dame et Saint-André de Saint-André-aux-Bois
Le porche d'entrée de l'abbaye
Le porche d'entrée de l'abbaye
Présentation
Nom local Abbaye de Saint-André-aux-Bois
Culte Catholique romain
Type Abbaye
Rattachement Prémontrés
Début de la construction 1153
Fin des travaux XVIIIe siècle
Style dominant Gothique
Protection  Inscrit MH (1970)[1]
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Gouy-Saint-André
Coordonnées 50° 22′ 28″ nord, 1° 53′ 57″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye Notre-Dame et Saint-André de Saint-André-aux-Bois

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Abbaye Notre-Dame et Saint-André de Saint-André-aux-Bois

L’Abbaye de Saint-André-aux-Bois est une abbaye prémontrée, fondée au XIIe siècle à Gouy-Saint-André (Pas-de-Calais), sur le plateau interfluve Canche-Authie. Pendant un siècle, les moines pratiqueront un intensif essartage. L'abbaye n'est plus visible aujourd'hui.

Histoire[modifier | modifier le code]

La fondation au XIIe siècle[modifier | modifier le code]

Fondée en 1153, l'abbaye constitue une filiation de l'Abbaye de Dommartin.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au cours de la seconde moitié du XIIe siècle et la première moitié du XIIIe siècle, les moines de l'abbaye s'appliqueront à de nombreux défrichements forestiers au sein de l'inter-vals Canche-Authie afin de rendre les terres cultivables[2].

XVe siècle[modifier | modifier le code]

XVIe siècle et XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Les incessants conflits provoquent plusieurs incendies.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

À partir de 1751, l'abbaye est reconstruite. L'ensemble est à nouveau saccagé à la Révolution française.

XIXe siècle-XXe siècle[modifier | modifier le code]

Liste des abbés de Saint-André-aux-Bois[modifier | modifier le code]

  • 1130 - 1168 : Anscher
  • 1168 - 1178 : Hugues
  • 1179 - 1199 : Gosselin
  • 1199 - 1208 : Robert
  • 1208 - 1214 : Guy
  • 1214 - 1217 : Senault
  • 1217 -1230 : Tesson
  • 1232 - 1242 : Jean de Resne
  • 1242 - 1256 : Hugues de Fruges
  • 1257 - 1270 : Eustache
  • 1270 - 1283 : Selles
  • 1283 - 1292 : Raoul
  • 1293 - 1301 : Thomas
  • 1301 - 1314 : Guillaume de Tortefonfaine
  • 1314 - 1328 : Jehan d'Embry
  • 1328 - 1351 : Pierre Grenier
  • 1351 - 1374 : Jehan de Montfélon
  • 1374 - 1394 : Jehan de Forestel
  • 1394 - 1407 : Jehan Leclercq
  • 1407 - 1417 : Guillaume du Bus
  • 1417 - 1440 : Enguerran de Fruges

Architecture[modifier | modifier le code]

L'abbatiale[modifier | modifier le code]

Les bâtiments conventuels[modifier | modifier le code]

Les bâtiments de ferme[modifier | modifier le code]

Édifiés à partir de 1752, les bâtiments de ferme sont les seuls vestiges qui témoignent de l'abbaye passée[3].

Vue du corps de ferme de l'Abbaye de Saint-André-aux-Bois
Vue du corps de ferme de l'Abbaye de Saint-André-aux-Bois.

L'ensemble architectural actuel[modifier | modifier le code]

Les façades et toitures des communs de l'ancienne abbaye (à l'exclusion de la chapelle) (cad. A 252) font l'objet d'une inscription au titre des Monuments historiques par arrêté du 28 janvier 1970[4].

Les anciens domaines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]


Références[modifier | modifier le code]

  1. « Abbaye de Saint-André-aux-Bois », notice no PA00108294, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Fossier R., 1980, "L'environnement au Moyen-Age", Historiens-Géographes, n° 278, mai, p. 627-636.
  3. Photo du corps de ferme de l'abbaye sur la base Mémoire du Ministère de la culture
  4. Photo du portail de la propriété sur la base Mémoire du Ministère de la culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Calonne, Histoire des abbayes de Dommartin et de Saint-André-aux-Bois : ordre de Prémontré au diocèse d'Amiens, Arras, Sueur-Charruey, 1875, 339 p.