Abbaye de Rheinau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Abbaye de Rheinau
Image illustrative de l’article Abbaye de Rheinau
Vue extérieure de l'église.
Présentation
Nom local Kloster Rheinau
Protection Bien culturel d'importance nationale
Géographie
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton de Zurich Zurich
Ville Rheinau
Coordonnées 47° 38′ 31″ nord, 8° 36′ 30″ est
Géolocalisation sur la carte : Suisse
(Voir situation sur carte : Suisse)
Abbaye de Rheinau
Géolocalisation sur la carte : canton de Zurich
(Voir situation sur carte : canton de Zurich)
Abbaye de Rheinau

L'abbaye de Rheinau (en allemand Kloster Rheinau) est un ancien monastère bénédictin situé sur le territoire de la commune zurichoise de Rheinau, en Suisse.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'abbaye, située dans un méandre du Rhin, aurait été fondée vers 778. Au IXe siècle le moine irlandais Fintan de Rheinau[1] s'établit dans la presqu'île et en fait un centre religieux. Sa première mention écrite date du XIe siècle avec, en particulier, la consécration d'une basilique romane en 1114. Quelques années plus tard, la colonie voisine de Rheinau est fondée par le comte Rodolphe de Lenzbourg[2].

Pendant les siècles suivants, la congrégation connaît des moments fastes où elle compte jusqu'à 44 moines et d'autres, plus difficiles, en raison de difficultés économiques durant le bas Moyen Âge. En 1455, elle passe sous la protection de la Confédération des VIII cantons pour lutter notamment contre les prétentions des comtes de Sulz. Entre l'établissement de la Réforme protestante dans le canton et l'attribution des bâtiments au canton de Zurich en 1803, l'abbaye connaît plusieurs attaques, en particulier pendant les batailles de Villmergen et lors de l'invasion française de 1799[3].

En 1862, le Grand Conseil du canton de Zurich vote la dissolution de l'abbaye. Les bâtiments sont transformés pour accueillir, dès 1867, une clinique psychiatrique. Depuis 1998, les bâtiments de la presqu'île sont loués à la Fondation Fintan. Ils sont inscrits comme biens culturels suisses d'importance nationale[4].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Beatrix Zureich: Der heilige Fintan von Rheinau. Miriam-Verlag,cp, D-79798 Jestettten. 2003, 143 p.
  2. « Rheinau (église de l'Abbaye, orgues) », sur orgues-et-vitraux.ch (consulté le )
  3. Helena Zimmermann, « Rheinau (couvent) » dans le Dictionnaire historique de la Suisse en ligne, version du .
  4. [PDF] L'inventaire édité par la confédération suisse, canton de Zurich

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :