Abbaye de Pontlevoy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Abbaye de Pontlevoy
Image illustrative de l'article Abbaye de Pontlevoy
Présentation
Culte Catholique
Type abbaye
Rattachement Ordre bénédictin
Début de la construction 1040
Fin des travaux 1837
Protection Logo monument historique Classé MH (1934, 1991)
Site web http://www.theabbeyofpontlevoy.com
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Centre-Val de Loire
Département Loir-et-Cher
Ville Pontlevoy
Coordonnées 47° 23′ 21″ N 1° 15′ 24″ E / 47.389034, 1.25653447° 23′ 21″ Nord 1° 15′ 24″ Est / 47.389034, 1.256534

Géolocalisation sur la carte : Loir-et-Cher

(Voir situation sur carte : Loir-et-Cher)
Abbaye de Pontlevoy

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Pontlevoy

L'abbaye de Pontlevoy est une ancienne abbaye bénédictine de la Congrégation de Saint-Maur située sur la commune de Pontlevoy, dans le département de Loir-et-Cher. Un collège réputé y fut longtemps établi. Cet édifice fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis les et [1].

Historique[modifier | modifier le code]

L’abbaye au XVIIe siècle, planche gravée du Monasticon Gallicanum.

Fondée en 1034 par Gueldouin, Seigneur de Chaumont et de Pontlevoy, vassal du comte de Blois ( Eude II ).

  • Légende

La légende veut, comme on peut le voir sur le vitrail de la chapelle de l'abbaye, que Gueldouin revenant de son second pèlerinage en terre sainte, est pris dans une terrible tempête et se mit a genoux pour implorer la Vierge. Elle lui apparaît tout de blanc vêtu sur un nuage blanc et le sauve: c'est notre Dame des Blanches. A son retour, il décide en remerciement de fonder une Abbaye Bénédictine a Pontlevoy dont la chapelle sera dédié a la Vierge Marie.

  • Réalité

En 1026, Eudes II le dédommage de la perte de Saumur en lui concédant la terre de Chaumont [sur-Loire], qu'il fortifie aussitôt. Cette place, située entre Blois et Amboise et au nord de Montrichard, joue un grand rôle dans la stratégie désormais défensive des comtes de Blois.

 Dans cette région et sur son ancienne terre, Gelduin fonde encore, en 1034, l'abbaye de Pontlevoy, où il installe des moines venus de Saint-Florent, dont Ansbert, de Saumur qui fut le premier père Abbé. L’abbaye est soumise à la règle de saint Benoît.  


Gueldouin, décédé entre 1040 et 1044, il est enterré à l'entrée de la nouvelle église abbatiale. Les moines y accueilleront les malades. Ils y éduquent aussi des enfants. Ruinée au cours de la guerre de Cent Ans,

L’abbaye connaît un renouveau en 1640, RICHELIEU est alors abbé commanditaire et décide d'en faire un Collège Royal Militaire préparatoire et les bénédictins ne vont plus cultiver la terre : Île deviendra Bénédictin de Saint Maur, donc professeurs. L'abbaye redevient à nouveau un collège. Les mauristes vont enseigner aux plus grandes familles de France. Au XVIIIe siècle, Pontlevoy est rapidement considérée comme l’une des meilleures écoles préparatoires à l’école militaire.La Révolution supprime l’École militaire mais laisse le collège sous la direction d’un bénédictin sécularisé[1]. Elle est occupée pendant la Seconde Guerre mondiale, par les Allemands qui ensuite sera abandonnée. Elle fut rachetée en 2001, par un propriétaire américain, dont une association nomme "The European American Center for International Education"qui a pour but de promouvoir et de développer l'échange culturel et artistique entre l’Europe est les États-Unis gérer par Mr Jaffry, occupe les lieux. L'Euram-Center accueille chaque année, différentes universités américaines, le festival de Musique de Pontlevoy, des expositions de peinture et d'art.

  • Visite.

L'abbaye de Pontlevoy peut se visiter de Mai à Octobre, du Mardi au Dimanche de 10h00 a 18h00 sans interruption.

Abbés[modifier | modifier le code]

Collège de Pontlevoy[modifier | modifier le code]

Blason[modifier | modifier le code]

Blason ville fr Pontlevoy (Loir-et-Cher).svg

Les armoiries de Pontlevoy se blasonnent ainsi :


D'azur aux deux crosses adossées d'or accostées de deux étoiles du même.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

www.euramcenter.com