Abbaye de Drübeck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Drübeck
Image illustrative de l’article Abbaye de Drübeck
Vue de l'abbaye de Drübeck, côté est
Présentation
Nom local Kloster Drübeck
Culte Église évangélique-luthérienne allemande
Type Abbaye
Début de la construction Xe siècle
Style dominant Architecture romane
Site web http://www.kloster-druebeck.de/
Géographie
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Région Saxe-Anhalt
Ville Ilsenburg
Coordonnées 51° 51′ 21″ nord, 10° 42′ 53″ est

Géolocalisation sur la carte : Allemagne

(Voir situation sur carte : Allemagne)
Abbaye de Drübeck

L'abbaye de Drübeck est une ancienne abbaye des religieuses bénédictines à Ilsenburg, située dans le village de Drübeck au pied nord du Harz en Saxe-Anhalt, Allemagne. Elle appartient aujourd'hui à l'Église évangélique-luthérienne allemande qui y abrite un institut pédagogique de théologie et un établissement d'enseignement pastoral.

Historique[modifier | modifier le code]

L'église abbatiale.

Le était mentionnée autrefois comme la date de fondation de l'abbaye de Drübeck ; cependant les historiens contemporains estiment que le , date à laquelle elle a été mentionnée par écrit pour la première fois, se rapproche plus de sa fondation. Le roi Otton Ier ordonne des aménagements du couvent sous le nom de Drubechi, tenu par des religieuses bénédictines et consacré à saint Guy (St. Vitus). Le , son fils, l'empereur Otton II, confirme les privilèges de l'abbesse qui est élue librement, et ceux de l'abbaye qui obtient les mêmes droits que ceux des abbayes impériales de Quedlinbourg ou de Gandersheim.

Au cours de la Réforme protestante et la guerre des Paysans au XVIe siècle, les religieuses sont expulsées. Les bâtiments appartiennent à partir de 1687 aux comtes de Stolberg à Wernigerode. Ceux-ci y fondent en 1732 une abbaye de dames luthériennes (Frauenstift). Au départ de la dernière abbesse, née comtesse Magdalena de Stolberg-Wernigerode, en 1946, l'ancienne abbaye passe à l'Église évangélique-luthérienne de Saxe, qui en demeure propriétaire à l'époque de la république démocratique allemande.

Bâtiments[modifier | modifier le code]

La nef de l'église.

Les parties les plus anciennes de l'abbaye datent de 1004 ; le roi Henri II ordonne alors des reconstructions. Elle est de style ottonien et l'église abbatiale se présente alors sous la forme d'une basilique à toit plat avec trois double-travées, tandis que la nef fait simplement alterner des piliers et des colonnes (Stützenwechsel).

Au XIIe siècle, d'imposants travaux ont lieu, avec la façade ouest et les tours jumelles. Des stalles sont installées dans le chœur et les arcs reconstruits.

L'église et les bâtiments abbatiaux sont gravement endommagés par la guerre des Paysans au XVIe siècle, puis en partie incendiés en 1599. Des restaurations ont lieu sans que l'église ne soit mise au goût baroque.

On peut admirer les restes du tombeau de la première abbesse légendaire Adelbrin (Xe siècle) dans la crypte.

Illustrations[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :