Abbaye de Contamine-sur-Arve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Contamine-sur-Arve
Présentation
Type Abbaye
Début de la construction 1083
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Ville Contamine-sur-Arve
Coordonnées 46° 07′ 43″ nord, 6° 20′ 26″ est

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Abbaye de Contamine-sur-Arve

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Contamine-sur-Arve

L'abbaye de Contamine-sur-Arve est un ancien prieuré bénédictin, occupé en 1083 par des moines de l'ordre de Cluny, qui se dresse sur la commune de Contamine-sur-Arve dans le département de la Haute-Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

L'ancienne abbaye de Contamine-sur-Arve, aujourd'hui lycée professionnel agricole, se dresse dans le département français de la Haute-Savoie sur la commune de Contamine-sur-Arve.

Sept paroisses dépendaient du prieuré : Les Gets, Thyez, Sillingy, Châtillon, Boëge, Bonneville et Saint-Nicolas-de-Véroce (rattachée aujourd'hui à Saint-Gervais-les-Bains)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Guy de Faucigny, évêque de Genève, donne en 1083 l'église de Contamine-sur-Arve à l'abbaye de Cluny qui y fonde un prieuré[1],[2]. Il fait don d'une : « église Sainte-Marie, sise en une localité dite Contamine, avec tous les biens y annexés : serfs des deux sexes, chapelles et églises, vignes, champs prés, bois, eaux, canaux, moulins, passages, terrains cultivés ou en friches... »[3]. Le prieuré deviendra la nécropole des membres de la maison de Faucigny[1].

L'église priorale fut reconstruite en 1295, sous l'impulsion de Béatrice de Faucigny. Les remplages de ses fenêtres sont identiques à ceux d'une fenêtre murée du château de Bonneville que l'on doit également à Béatrice de Faucigny.

En 1589, lors de la guerre opposant la Maison de Savoie à Genève, soutenue par les Bernois, l'abbaye est détruite. Il faut attendre l'intervention de François de Sales, pour que le 7 octobre 1625 l'abbaye se relève avec les Barnabites[4]. Ces derniers seront expulsés en 1795 et la bâtisse que l'on appelle « Grande Maison » est mise en vente comme bien national[5].

Une troisième congrégation, celle du Très Saint Rédempteur (Rédemptoristes), s'installera en 1847 avant d'être elle aussi expulsée.

De nos jours

Après avoir accueilli des mutilés de la Première Guerre mondiale, la « Grande maison » est transformée en école d'agriculture, devenue depuis 1979 un lycée professionnel agricole.

Liste des abbés[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Faucigny 1980, p. 55-56.
  2. Paul Guichonnet, Nouvelle encyclopédie de la Haute-Savoie : Hier et aujourd'hui, La Fontaine de Siloé, , 399 p. (ISBN 978-2-8420-6374-0), p. 163.
  3. Extrait de l'acte de donation, tiré du site de la société locale Les Amis de la Grande Maison.
  4. Article La commune de Contamine-sur-Arve, paru dans Le Dauphiné libéré, édition du 25 mars 2008. Une erreur s'est produite dans l'article. Il s'agit bien de 1625 et non 1725.
  5. Site de la société locale Les Amis de la Grande Maison