Abbaye de Belval (Troisvaux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Abbaye de Belval
Présentation
Culte catholique
Début de la construction 1893
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Hauts-de-France
Département Pas-de-Calais
Ville Troisvaux
Coordonnées 50° 24′ 09″ nord, 2° 20′ 37″ est[1]

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Abbaye de Belval

Géolocalisation sur la carte : Pas-de-Calais

(Voir situation sur carte : Pas-de-Calais)
Abbaye de Belval

L’abbaye de Belval est un ancien monastère de moniales cisterciennes trappistines sis à Troisvaux, dans le Pas-de-Calais (France).

Historique[modifier | modifier le code]

Le monastère fut fondé par le prêtre diocésain Hippolyte Trannoy en 1893, et placé sous le patronage de saint Benoît Labre. Les dernières moniales rejoignirent la communauté de l'abbaye d'Igny en 2012.

En 1893, l’abbé Trannoy rachète le château du XVIIIe siècle ainsi que la ferme et les terres pour y fonder une abbaye. Des moniales de l'abbaye de Laval arrivent à cette date pour y former une communauté de cisterciennes trappistines sous le patronage de saint Benoît Labre. Dès leur arrivée, elles mettent en place une production de fromages.

De 1900 à 1910, elles construisent une première partie de bâtiments, église, dortoir et locaux pour développer les activités. Le 10 avril 1909, un incendie détruit la chapelle et et une partie des bâtiments[2].

En 1930, elles décident de construire un monastère pour accueillir 80 sœurs, les vocations religieuses étant nombreuses à cette époque. Les travaux, interrompus pendant la guerre, sont terminés en 1954, date de la consécration du monastère.

La décision des sœurs trappistines de quitter l'abbaye est prise et une brocante est organisée pour la vente du mobilier en novembre 2011[3].

Les sœurs quittent l'abbaye en juin 2012[4].

Avant le départ des sœurs, une association Les amis de Belval a été fondée le 3 août 2011 pour poursuivre les activités économiques de l'ancienne abbaye, faire vivre les lieux et développer un projet porteur de sens et cohérent avec le site et le 18 mai 2012 la production de fromage se poursuit par la création d'une société SAS Abbaye de Belval[5].

Photothèque[modifier | modifier le code]

Personnalités liées[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail et Google Maps
  2. Cent ans de vie dans la région, Tome 1 : 1900-1914, éditions la Voix du Nord, 1998, page 55
  3. Amandine Faraud, L'abbaye de Belval prise d'assaut par des centaines de brocanteurs., Troisvaux (lire en ligne) - présentation en ligne 12/11/2011
  4. Karine Mézière, L'abbaye de Belval à Troisvaux s'ouvre au public après le départ des sœurs., Troisvaux (lire en ligne)
  5. « SAS ABBAYE DE BELVAL », (consulté le 26 avril 2013)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • J.-M. Canivez, « Belval », Dictionnaire d'histoire et de géographie ecclésiastique, t.VII (1934) col.965-966.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]