Abbaye Saint-Georges de Rennes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Abbaye Saint-Georges.
Abbaye Saint-Georges
L'abbaye Saint-Georges en 1644.
L'abbaye Saint-Georges en 1644.

Ordre Ordre de Saint-Benoît
Fondation XIe siècle
Diocèse Archidiocèse de Rennes, Dol et Saint-Malo
Fondateur Alain III de Bretagne
Localisation
Pays France
Région historique Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Commune Rennes
Coordonnées 48° 06′ 42″ nord, 1° 40′ 27″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Rennes

(Voir situation sur carte : Rennes)
Abbaye Saint-Georges

L’abbaye Saint-Georges est une ancienne abbaye de femmes bénédictine, fondée à Rennes par le duc Alain III de Bretagne entre 1024 et 1034 afin d'y accueillir sa sœur Adèle et les moniales bénédictines[1]. L’abbaye est brûlée avec une partie de la ville par Henri II d'Angleterre à la fin du XIIe siècle[2]. Elle se trouve en dehors de la cité jusqu'à l’extension des murailles en 1448[3].

L'abbatiale est détruite vers 1820. La piscine Saint-Georges et le palais Saint-Georges occupent aujourd'hui son emplacement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Chéville, « De la cité à la ville (6e - 13e siècles) », dans Histoire de Rennes 2006, p. 57
  2. André Chéville, « De la cité à la ville (6e - 13e siècles) », dans Histoire de Rennes 2006, p. 62
  3. Daniel Pichot, « La naissance d’une capitale », dans Histoire de Rennes 2006, p. 74

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]